RECYCLAGE DES VÉLOS.

Nous avons toujours dit que la collecte des vélos dans les parcs à conteneurs d’IPALLE était une très belle action. Détruire un vélo qui peut encore être utile n’a pas de sens. Le récupérer, le remettre en état, bien. Mais, il y a quelque chose qui ne va pas dans tout le procédé. Ce n’est pas la première fois que nous en parlons. IPALLE a reçu un de nos mails/téléphones à ce sujet il y a quelques années. La réponse ne nous convenait pas. D’ailleurs, rien n’a changé depuis lors.

Le 28 avril 2018, le RECYPARC lessinois recevait donc les vélos de 08h à 18h. Les vélos ainsi accumulés, (et ils étaient très nombreux) prennent la direction d’associations solidaires, administrations communales, ateliers vélos, groupements locaux, … plutôt que celle de dépôts de ferrailles. Réemploi, emploi, prévention des déchets sont des critères intéressants. Néanmoins, … .

Il y a plusieurs « mais ».

  1. Quels sont ces « groupements » auxquels fait référence IPALLE ? Un exemple. LCOW a demandé pour récupérer, même en payant, quelques vieux vélos de course afin de les réhabiliter pour en faire des pièces de musée. Nous étions dans les clous de leur règlement. Réponse, ce n’est pas prévu. Alors ? Quels sont ces groupements qui peuvent en bénéficier ? Nous voudrions bien avoir la liste.
  2. Plus précisément, quelles sont les associations dépositaires des vélos dans l’entité ? Nous n’osons croire qu’il n’y en a qu’une !!! Alors qu’il y a des demandeurs. Et qu’il y a des organismes en charge de populations précarisées à Lessines.
  3. Les vélos (réparés) sont-ils remis sur le marché de manière gratuite ou payante ? Ou ces vélos servent-ils à l’association elle-même ? Les réparateurs ont-ils un accès à la profession comme pour les marchands de cycles ?
  4. Quid de la concurrence engendrée s’il y a de la revente ? Nous avons discuté avec un vélociste qui voit même arriver ce type d’engin en réparation dans son commerce. La plupart du temps, la pièce nécessaire est plus coûteuse que le vélo. Et où repart le vélo à votre avis ?

Nous clôturons simplement en rappelant que LCOW détient quelques vieux vélos de course afin de pratiquer des randonnées vintage ou pour les exposer à l’une ou l’autre occasion. Nous n’avons aucun esprit de lucre mais nous ne sommes pas des précarisés. Nous ne comprenons pas comment il est possible de ne pas céder une ou deux reliques à des citoyens lambda. Mais nous comprenons très bien que les citoyens dans le besoin doivent aussi pouvoir rouler en vélo à moindre frais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s