MASQUE OBLIGATOIRE POUR LES COURSES EN FLANDRES. #2020

Ronald nous informe que les courses flamandes sont désormais « masque obligatoire ». Nous avions pourtant l’impression d’être les seuls à encourager la prudence. Paul, Henry, MichelG, Daniel et d’autres de nos connaissances trouvent également que c’est une suite logique et inévitable à ce déconfinement BEAUCOUP trop rapide. Tout à coup, Mr VAN LAETHEM (du C.N.S) a un autre discours. Savoir se servir de l’argumentaire est vraiment un art. Hohohohoho. Les scientifiques sont tellement versatiles.

DÉGRADATIONS. #2020

Corrigé.

Photo. Décidément, les inciviques sont partout.

Entre les paquets de cigarettes, les boîtes et bouteilles jetés dans les bas-fossés, il y a de nombreux sacs provenant d’un vendeur mondialement connu en hamburgers. Il y a aussi les dégradations. La Ville de Lessines fait le maximum pour améliorer sa visibilité ou son information. A côté de cela, il y a des crapuleux qui détruisent les investissements consentis. Le panneau descriptif situé en face du château de Bois-de-Lessines a été déchiré. Il y a avait à peine quelques mois qu’il était en place. #TristeMonde Il y a vraiment des gens qui n’ont rien d’autre à faire. #Scandaleux

« LE SAVIEZ-VOUS ? ». #2020

« La méthode COUÉ »

Ce psychologue et pharmacien français est à la base d’une méthode de guérison basée sur l’autosuggestion. La psychologie comportementale a fait partie de ses recherches en même temps que le développement de la pensée positive. Ce scientifique né en 1857 est décédé à l’âge de 69 ans. Il avait une approche assez enthousiasmante. Ainsi, il demandait à ses patients de répéter chaque jour, matin et soir : « A tous points de vue, je vais de mieux en mieux ». Cela ne réussi pas forcément à tout le monde.

De nos jours, sa méthode est passée dans le langage « commun ». Même quand ça va mal, ça va aller. Toutefois, en ces temps de COVID19, ils sont nombreux ceux qui en usent et en abusent. Voyez les communications gouvernementales. Et c’est là, justement que COUÉ était précurseur pour annihiler toutes pensées négatives. #PasEvidentD’yParvenir

A tester dans le domaine cycliste … si ce n’est pas déjà fait.

QUIZZ N°43 : LE CROSS DES ROUTIERS A VIANE. #2020

Photo. Pour ce QUIZZ, la photo était de Libert que nous remercions grandement.

Dès samedi, nous vous donnerons le nom de ceux qui sont sur cette image. Sachez déjà que ce « CROSS DES ROUTIERS » qui se tenait à Viane était très fréquenté. Nous avons été quelques uns à le pratiquer. Nous avons même souvenance avoir terminé 30e d’une édition qui nous a valu (à l’époque) +/-30€. C’est dire si une participation, même médiocre, pouvait rapporter une petite dringuelle au petit gars que nous étions.

A demain !!! Il vous reste une nuit.

Le gagnant est Jhonny LELEUX de Deux-Acren. Exceptionnellement, il remportera les deux derniers prix qui lui seront fournis dès dimanche. Bien entendu, Mr Freddy HAVELANGE était le plus avancé mais il joue pour le plaisir. Merci à vous tous qui faites que ce QUIZZ puisse se perpétuer. Bravo à JhonnyL, qui est tout de même partie prenante dans le « SPORTKOMITEIT » de Viane et qui reconnait donc plus aisément les protagonistes de cette région. Libert, personne n’a pu reconnaître la totalité des protagonistes. Un bon coup !!!

TOUS A METTET LE 16 JUILLET !!! #YanisDubois #2020

Photo. Yanis sera à METTET.

C’est le 16 juillet 2020 (20h15 !!!) que notre petit coureur lessinois Yanis DUBOIS sera sur le très mythique circuit de Mettet. Le nouveau. Merci à Laurent pour l’information.

METTET, c’est le centre névralgique des courses de motos de vitesse sur le circuit « TACHENY ». Du « SUPERBIKER » également. Aujourd’hui, c’est encore le centre des courses pour motos ancêtres sur l’ancien parcours. Un nom qui parle. DEDOBELEER, le sorcier des HUSQUVARNA enduros a tenu un magasin dans les ateliers de Marc. Et puis, METTET, c’est aussi le fief de coureurs cyclistes pros. Enfin, c’est là que Jean DELATTE, (constructeur d’une locomotive + wagons – ancien garagiste DATSUN acrenois) était très régulièrement commissaire de piste pendant que Guy VANNIEUWENHOVE (imprimeur lessinois) tentait de faire des performances.

Bonne chance à Yanis pour cette sortie de première main. Le circuit est MAGNIFIQUE.

LE PETIT « PICOUX » A REPRIS. #Max #2020

Photo. Pas le plus petit car les deux frères roulent manifestement en compétition depuis cette saison. Image au « SAMYN 2020 ». Maximilien PICOUX.

En parlant de « PETIT », nous parlons bien entendu de Maximilien. Même si Ludo nous a informé que son jeune frère avait pris une licence au « CC CHEVIGNY ». Nous verrons cela plus tard. En l’état, Maximilien a bien repris. Deux places vers les « 30 » durant le week-end d’ouverture des épreuves flamandes (entraînements), c’est top. Preuve s’il en est qu’il a gardé le sérieux du pro et que ses sorties ont été bien adaptées. Maintenant, s’il a (enfin) deux minutes à nous consacrer pour nous dire deux mots sur ses ambitions, nous en serions heureux. Une vedette ne se mesure pas qu’à ses résultats mais aussi à son sens de l’empathie qu’il a pour ses supporters. Pour nous, Michel, Régis, Max, … c’est une succession logique de générations qui ont l’amour du vélo. Il est normal qu’une famille originaire de Bois-de-Lessines, qui est depuis des décennies dans le cyclisme, soit sous les projecteurs.

N.B : Etant donné qu’il y a moins de courses, nous donnons quelques anecdotes personnelles. Ce qui n’était pas prévu au départ. Michel, le grand-père de Max, s’entraînait avec nous dans les années 1980. Christian BATSELIER et quelques autres faisaient de l’intervalle training sur Bois-de-Lessines. C’est Michel qui avait imaginé un tour de 3 kms fait de relances et d’une côte pour bien nous mettre en condition. Après 40 ou 50 bornes, il retournait à Lessines frais comme une rose alors que nous et les potes, c’était  le divan qui nous attendait. Il y a de ces anecdotes qui valent leur pesant d’or.

« SOUVENEZ-VOUS » : Dirk KRIKILION. #2020

Photo. Dirk KRIKILION dans le maillot « SAFIR – VAN DE VEN » très réputé dans les années 1980.

Dirk KRIKILION est encore un de ces coureurs qui ont donné une certaine aura à la région de Grammont. Les professionnels y ont été des dizaines et dans les catégories de jeunes, ils se roulaient dessus tellement ils étaient nombreux. Sans omettre les clubs à coureurs et organisateurs dans chaque village. Mais à Viane, l’air devait être meilleur. Avec PEVENAGE, WAYENBERG, BORREMANS, DE ROECK, DESMECHT, … (nous en oublions certainement) cette localité en a vu passer des vedettes. Dirk KRIKILION a d’abord commencé par écumer les épreuves pour les jeunes. (185 victoires) C’était une vraie terreur, une machine à gagner : 3e d’un national des débutants, 2eme d’un « VOLK » dans la même catégorie, 1er d’un national junior sur piste, 1er à Viane, Grammont, Esplechin, Anderlecht, … chez les amateurs. Un petit gabarit, nerveux et très combatif. Un caractère comme ceux qui en veulent. Une dextérité qui lui permettait d’être un sprinteur hors paire. Nous l’avons vu sur les courses. Il avait un punch assez incroyable. Il sentait la course. Il a été professionnel de 1983 à 1987 dans les équipes suivantes : « SAFIR – VAN DE VEN », « NIKON – VAN SCHILT – ELRO », « TRANSVEMY » et « LUCAS – ORBEA ». Il a eu les équipiers suivants : COCQYUT, DALGAL, DEGASPERI, DELEHOUZEE, FRIZON, HEIRWEG, LIECKENS, POLLENTIER, VAN HOLEN, COLIJN, FOUBERT, KEMPS, MAERTENS F, ROMPELBERG, VERHEYEN, TAK, APPELDOORN, BOGAERT, DAEMS C, DE CNIJF, DE BEULE, JONCKERS, DENEUT, DURANT D, NEVELS, SEGERS, WESTERLINCK, … . A son palmarès, il est fait état de 9 victoires sur route et sur piste. Les plus significatives sont : 2eme d’un « GP DES CARRIÈRES » à Lessines, des podiums sur le « TOUR DE CATALOGNE » et des places sur la piste de Rocourt. Pendant ou après qu’il était chez les pros, il est redescendu un moment chez les amateurs.

Petite anecdote. Vers 1984-85, il a roulé à GHOY. Une échappée s’est formée avec LESSENS, CAMBIER et trois ou quatre autres. Un second groupe s’est détaché avec Freddy GOOSSENS. Finalement le peloton arrive au sprint pour la 13e place sous la drache. Elle fut remportée par Dirk KRIKILION. Votre serviteur a terminé 14e, à hauteur de sa roue avant. Le public était tellement agglutiné aux abords de la ligne que nous avons failli tomber. La touchette fut belle. Nous avons même été à deux doigts de nous en mettre une bonne. Il avait raison, ces gens n’auraient jamais du être là. Eric FRANCHE terminera d’ailleurs 17 ou 18e.

Après sa carrière de cycliste, il ne s’est pas ménagé. Le SPORT est un leitmotiv important pour ce COMPÉTITEUR né. Il a pratiqué le DUATHLON. Il a empoché le titre de champion de Flandre Orientale à deux reprises. Il a pratiqué l‘HALTÉROPHILIE. Discipline dans laquelle il a été champion de Belgique. Et puis, vers 2005, Dirk KRIKILION a pratiqué le BODYBUILDING avec le TEAM NBG. La réussite fut à la clef puisqu’il a été champion de Belgique, champion d’Europe. Il avait été sélectionné pour les championnats du monde qui se déroulaient à Paris. Il a fait deux fois 4e. Et puis, à 60 ans passés depuis juin, cet amoureux de sports pratique encore le cyclisme. Dernièrement, notre regard a été attiré par un cyclo VINTAGE. Nous nous sommes demandé si c’était Dirk KRIKILION qui passait ? (Viane-Lessines > 5 bornes)

dirk wayenberg

Et bien après avoir questionné Dany (Magasin « Dany Sport » Viane), son copain de toujours, il nous a été confirmé que c’était bien Dirk … toujours sur un vélo. #Souvenons-nous