« UN PEU DE TOUT ».

Photo. Article extrait du journal « Le Postillon » de 1968. Vainqueur, André DEBILDE à Deux-Acren.

Attention, le site ne sera pas approvisionné les 27, 28 et 29 octobre. Il en sera de même du 01 au 04 novembre. 

  • Dans un article du 09 mars 2017, ayant pour titre « Sherlock mène l »enquête », nous recherchions qui était André DEBILDE, ce coursier (acrenois) qui avait gagné à la Rue Culant en 1968. Et bien, nous l’avons trouvé. Plus exactement, il s’est donné à connaître du fond de sa retraite française. Une fiche sera rédigée pour « TERRE DE CHAMPIONS » et un article site sortira la semaine prochaine. MERCI grandement à Mr DEBILDE pour les informations communiquées et pour les photos qu’il compte nous envoyer. Sans compter qu’il nous a bien expliqué qui était présent sur la photo du journal. Une belle enquête rondement menée !!! Lancez une bouteille à la mer, il y a quelques fois des retours extrêmement positifs. A venir.
  • Il reste quelques coureurs site pour lesquels un petit récapitulatif sera effectué prochainement. Nous continuons avec les coureurs site en 2019 mais nous ne pourrons en suivre 22, c’est trop pour qu’ils puissent avoir un véritable rendu.
  • Quelques entretiens hivernaux sont envisagés. Nous tâcherons de sortir des sentiers battus afin de donner la parole à d’autres intervenants que les années antérieures. Nous avons déjà plusieurs prétendants. Vous recevrez une liste avec les dates des passages au début du mois de novembre.
  • Les fiches « Terre de Champions » continuent de plus belle. Il faut dire qu’avec l’EXPO 18, nous continuons de recevoir des appels pour des mises à disposition de photos !!! Merci grandement à vous tous. Notez qu’en février, un nouvel exemplaire du livret mis à jour sera déposé à la bibliothèque de Lessines pour ceux qui voudraient le lire sans devoir l’acheter. (2€) Il y aura : Daniel VILAIN, Régis et Michel PICOUX, Jules BAUDECHON, Roger GALLAND, Roger CROHIN, Bart DEURBROECK, Léon GOSSELIN, … .
  • Prochainement, état des lieux en matière d’équipes et de transferts pour 2019.
  • En décembre, les « COUPS DE CŒUR » concernant les coureurs de 2018. Mais aussi nos plus belles images suivant différents thèmes.
  • Quelques « PORTRAITS » sont en attente. Cette rubrique est devenue plus complexe avec le changement de législation sur la vie privée. Dorénavant, nous souhaitons obtenir l’accord des personnes concernées. #sécurité
  • Les « SOUVENEZ-VOUS » sont là, nombreux, en attente de sortie.
  • Nous sommes occupés d’analyser les calendriers courses/cyclos/vtt/loisirs pour 2019. Manifestement, c’est incomplet. Les calendriers seront affichés dans le courant du mois de janvier en bordure de page, sur la droite.
  • Nous comptons nous rendre sur quelques activités hivernales. Elles ne seront pas légion. 2018 ayant été une année importante au niveau du site. Ne vous attendez donc pas à une tonne de reportages.
  • En principe, les rubriques ne changeront pas en 2019. Au vu des articles visités, nous savons qu’elles plaisent toutes :  « Les Résultats de la semaine », « Souvenez-vous », « Portrait », « Le saviez-vous ? », « Votre programme de la semaine » font de très beaux scores. Certains textes individuels ont un rendu plus fort en fonction de l’intérêt et des images.
  • Nous ne changerons pas notre approche TWITTER. Ludo sera toujours dépositaire des articles du site. Les résultats sont affichés chaque jour sur ce support. Nous sommes passés de 19 à près de 300 suiveurs en 8 mois. Et là, contrairement aux 850 du mur précédent, ce sont tous des acharnés de vélo. Bien !!!
  • Cette année plus que les autres, nous avons proposé des circuits aux pratiquants. Nous continuerons. Il semble y avoir de la demande. De même, nous continuerons à rapporter des avancées propices aux cyclistes sur l’entité lessinoises voire sur les entités voisines. Pourvu que le vélo y trouve son intérêt.

Maintenant, il n’y a plus qu’à … . Mais nous avons presque trois mois pour y parvenir !!!

QUELQUES IMAGES DU RALLYE DE LA PETITE REINE DANS LE BLOG ANNEXE.

Avouons-le directement, s’occuper de l’EXPO18 et faire des photos pour le RTPR (+ le reste), n’était pas évident. L’activité fut remarquable. Malheureusement, nous n’avons que quelques clichés. Nous aurions tellement voulu mettre en valeur les cyclistes qui ont bravé ce terrible temps. Même nos appareils craignaient la pluie !!!

Lien >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.com/p/activites-locales-2018.html

2021. #RVCBDL #LESMOULINEAUX

Photo. Les 25 ans du Vélo Club de Bois-de-Lessines. (Pas encore Royal à l’époque) C’était donc en +/- 1976. Un village tout entier participait à sa destinée et à celle des courses cyclistes. C’était l’époque de la camaraderie, des retrouvailles, des soirées festives. Finalement, c’était le bon temps !  Sur cette photo, vous avez encore deux ou trois membres fondateurs. Mais vous avez aussi une grande partie de ceux qui mouillaient vraiment la chemise pour faire vivre le cyclisme local.

Le Royal Vélo Club de Bois-de-Lessines n’est plus. Mais en 2021, il aurait eu 70 ans. Ces prochains mois, nous rassemblerons toute notre documentation pour faire une (petite) EXPO sur ce club et sur celui des « Moulineaux » (cyclos +/- 45 ans). Elle se tiendra à Bois-de-Lessines. Le lieu n’est pas encore défini.

Si vous possédez des images, des articles de journaux, des listes, des maillots, … même des objets comme ces barres à mine qui servaient à dresser la ligne d’arrivée, nous sommes preneurs. (prêt-scan)

Trois ans, c’est long et court à la fois.

« UN PONT TROP LOIN » SUITE ET FIN.

Pour rappel, le « PONT TROP LOIN » fait allusion au film de guerre de 1977, à rien d’autre. C’était une boutade pour lancer l’article initial.

Aujourd’hui, 15 octobre 2018, (jour de notre passage) la voirie a été ouverte à la circulation. Les deux villages de Papignies et Wannebecq sont à nouveau reliés par un cordon ombilical. Ce pont est véritablement un très bel ouvrage. Les voies latérales sont presque terminées. La jonction elle-même est très avancée. Il ne faudra plus longtemps pour que tout soit finalisé.

Amis cyclistes, il est dorénavant possible d’emprunter le Chemin de Wannebecq. Attention toutefois, le charroi y est redevenu très important. Le pont est large avec pistes cyclables. Il est recouvert d’un tarmacadam tip top. Les balustrades sont modernes. Il est en légère courbe, c’est surprenant. Voilà une nouvelle qui va nous permettre d’envisager nos circuits futurs. Et puis, la bande parallèle à la jonction servira également pour nos déplacements. Un nouveau paysage est né.

jonction a8 2018 10 15
Vue du pont vers Lessines.

« LA SEMAINE DES SENTIERS ».

Corrigé le 16/10/2018.

« La semaine des sentiers » débute ce 15 octobre et se termine le 21 octobre 2018. Cette action annuelle mise sur pieds par l’ASBL « SENTIERS.BE » en Wallonie et par « DAG VAN DE TRAGE WEG » en Flandres, a pour but de mettre les petites voiries publiques à l’honneur.

Voici ce que l’ASBL en dit :

« Parce que les petites voiries publiques on les utilise pour se promener, aller à l’école, au boulot, faire ses petites courses, du sport, visiter, prendre le temps, découvrir, se déplacer en sécurité, profiter de la nature qui s’y installe… Les protéger et valoriser leurs rôles en matière de mobilité, de patrimoine, de biodiversité et de sport et loisirs est essentiel. »

De nombreuses activités sont prévues. Estaimpuis, une balade. Chièvres, une réhabilitation. Leuze, une interpellation. Silly, une balade. Lens, une réhabilitation. Tubize, une inauguration. Comines, une balade. Une petite cinquantaine d’événements ont lieu en Wallonie et à Bruxelles.

Particulièrement cette semaine, (mais aussi le reste de l’année) pensons à ces voies lentes qui nous entourent. Le randonneur pédestre mais aussi le vététiste ont tout à y gagner. A ce qu’ils soient bien considérés.

Quelques outils sont à votre disposition sur le site de « SENTIERS.BE » via ce lien >>>

http://www.sentiers.be/

R.I.P #NESTEN

Corrigé le 16/10/2018.

Rik DELNESTE alias « NESTEN », cet artiste de Kuurne, caricaturiste néerlandophone de son état, est décédé ce 13 octobre, à l’âge de 72 ans, des suites d’un cancer.

Tout qui a été sur les courses flamandes n’a pas pu faire sans voir ses dessins de coureurs cyclistes le long des routes, sur des vitrines de cafés, dans des chapiteaux, … . Il était le folklore des « Flandriens ». Il croquait le milieu et l’actualité depuis plus de 40 ans. Souvent copié, jamais égalé. Il était homme de TV sur VRT et VTM. Un B.V méconnu en Wallonie mais apprécié des connaisseurs que nous sommes.

Lorsque vous irez encore sur une course, regardez attentivement les dessins. Surtout la signature. Il n’est pas seul à croquer mais les expressions, les mises en évidences lui sont vraiment propres !!! A n’en pas douter, ses œuvres nous accompagneront encore dans les années futures.

N.B : Quelques croquis dans le mur Twitter à droite.

https://www.focus-wtv.be/nieuws/nesten-maakt-muurtekening-ziekenhuiskamer

« SOUVENEZ-VOUS : JONATHAN BOYER ».

Corrigé le 16/10/2018.

Photo. Après l’arrivée du mondial 1982, BOYER et LEMOND ont eu bien des choses à se dire !!! A moins qu’il ne s’agissait d’un coup monté !!! lol

GOODWOOD, Angleterre. C’est là qu’ont eu lieu les championnats du monde sur route en 1982. L’équipe belge était composée de POLLENTIER, DENUL, HOSTE, MARTENS, PEETERS, Jan BOGAERT, CRIQUIELION, MAERTENS, PEVENAGE, PLANCKAERT Eddy, VAN HAERENS, VERSCHUERE et DEWOLF. Les USA alignaient outre LEMOND et BOYER, CHILCOTT, DOERING, EUSTICE, HEIDEN, MAYER OAKES, MOUNT et PEARSON.

BOYER Jonathan est un américain de l’Utah. Ne pas le confondre avec les autres BOYER !!! Il fut même le premier américain à participer au Tour de France en 1981. Presque plus français qu’américain puisqu’il a fait la moitié de sa carrière dans les teams : LEJEUNE, PUCH, RENAULT, SEM et SKILL outre les BRAIANZOLI, GRAB ON, VELTEC, 7 ELEVEN (qui a été la première à faire parler des américains de manière continue) et le sien. Il aura été 10 ans professionnel mais n’a pas rempli un grand palmarès. 9 victoires dont une étape du Tour de Suisse, à Bern, à la Coors Classic, une étape au Tour de l’Avenir, … .  Néanmoins, on le retrouve sur beaucoup de Tour de France. C’était un équipier modèle. Il n’a pas toujours été pro. Il a été DS de sa propre groupe ainsi que de la grande équipe PDM. Notons qu’il a eu les équipiers suivants : BRACKE, GUTIERREZ, LEGEAY, VAN IMPE, AGOSTINHO, THURAU, ARBES, BERARD, BONNET, HINAULT, LEMOND, MADIOT, VIGNERON, BITTINGER, CARITOUX, GALLOPIN, KELLY, POISSONNIER, VICHOT, CARMICHAEL, HAMPSTEN, FINNEY, HEIDEN, LAURITZEN, PIERCE, … .

Et comme DS : ANGLADE, ALTIG, DE GRIBALDY, GUIMARD, STANGA, SCHOTTE, OCHOWICZ, … .

Même s’il y a eu des coureurs américains bien avant les années ’60 en Europe, il faut bien avouer que c’est vers 1975, qu’ils ont commencé à affluer vers le vieux continent qui était encore une grande terre de cyclisme. Depuis, on voit la route parcourue !!! Il y en a quelques uns qui ont aussi connu des galères. En ce moment, c’est un peu le creux de la vague même si le team d’Axel MERCKX montre de belles choses.

« LE SAVIEZ-VOUS ? ».

Corrigé le 16/10/2018.

Photo. La photo est une chicane française à deux îlots. Ce « LE SAVIEZ-VOUS », n’est pas un cas particulier mais une généralité belge.

Dans un dispositif de ralentissement (la photo est une chicane) comme il y en a de nombreux un peu partout dans le monde, il y a des règles à respecter. C’est valable pour les véhicules à moteur mais également pour les cyclistes et les piétons. Une législation récente existe en la matière. En principe, un gestionnaire de voirie est formé (SPW) dans chaque entité. La mise en place a aussi son schéma.

Il n’y a pas toujours un usager qui a la priorité sur l’autre. Les panneaux généralement usités :

b21

b19

fleche

a7

La régulation est organisée pour éviter les accidents, les conflits, … . Certaines chicanes ne sont pas équipées de la même manière. Ainsi, le B21 et le B19 ne se trouvent pas partout. Quand il n’y a que des D1, c’est la règle du fair-play qui est d’application. Le A7 ne prévient pas toujours qu’il y a un rétrécissement de chaussée. Les modèles sont nombreux. L’uniformité manque un peu.

RETENONS que. Dans une chicane équipée de B21 et de B19, un usager prioritaire qui approche d’une chicane, n’a pas à accélérer, envers et contre tout, pour prendre une priorité qui s’avère improbable. Le but de la chicane est de réduire la vitesse dans un quartier, pas de l’augmenter. A la vue d’une chicane, il faut ralentir !!! Il est fréquent qu’un usager non prioritaire soit bloqué dans le dispositif par un usager prioritaire. La règle veut que celui qui est dedans doit en sortir. Même un non prioritaire !!! Mais attention, l’inverse est également vrai. Un non prioritaire n’a pas à manœuvrer intentionnellement pour qu’un prioritaire ne puisse pas s’engager. Tout le monde doit respecter les panneaux routiers.

Un cycliste, prend moins de place. Le véhicule motorisé, peut importe lequel, prioritaire ou pas, se soucie rarement de laisser ce type d’usager entrer ou sortir de la chicane. Le vélo n’est pas une denrée négligeable. C’est un véhicule comme un autre. Pas question d’être à deux entre les obstacles. La règle reste valable.

Le motocycliste est soumis aux mêmes attentes. En droits comme en devoirs.

Pour les piétons, c’est encore plus vrai. L’usager motorisé comme le cycliste ne peuvent sous aucun prétexte empêcher le piéton de traverser la chicane. La plupart du temps, il n’y a pas d’échappatoire sur les bas côtés, sauf le fossé. Il y a quelques fois des trottoirs ou des parties réservées mais ils sont rares. La chicane sans trottoirs de part et d’autre est un endroit très dangereux pour le piéton. La vigilance est conseillée. L’usager faible a aussi sa place sur la voie publique. Ce n’est pas « tout à la voiture ».

« La route appartient à tout le monde », prioritaires, non prioritaires, motorisés, cyclistes, piétons, … et ce n’est pas un panneau comme le B21 qui doit dispenser certains usagers pressés (école, train, magasin, horaire, … ) ou irrespectueux (égoïstes, …) de faire preuve d’un minimum de savoir-vivre … en société.

UN « 100 KM » DANS LA DENDERVALLEI.

Photo. A Pollare, petit arrêt au bistrot « Zwarte Flesch ». A côté d’un pont cycliste et à quelques centaines de mètres du centre de Ninove.

La vallée de la Dendre est nettement plus encaissée après Deux-Acren.

Carte du circuit.

100 bornes

Départ de Lessines via le Ravel. Jusqu’à Grammont, vous ne le quittez pas. Profitez des beaux paysages et des « attractions » comme les écluses de Lessines, celles de Deux-Acren, la Marcq, l’aérodrome de Overboelare, les estaminets en bord de Dendre. Puis le nouveau port de Grammont qui vient d’être réaménagé et dont le Ravel a été rétabli jusqu’au pont. Traversez pour rejoindre le bowling. Rien ne vous empêche de monter sur le Markt, les Vesten voire le Muur. Vous pouvez reprendre le trajet par la suite via le Denderland shopping. Après Grammont, direction « Les Gavers », son lac, ses infrastructures provinciales, sa plage, sa piscine, son camping, son port et ses maisons locatives sur pilotis. ATTENTION, vous quittez le Ravel à hauteur de l’écluse de Idegem. Vous traversez la localité pour vous diriger vers Smeerebbe, Voorde et Appelterre-Eichem via des routes secondaires très bucoliques et tranquilles. Vous traversez Eichem pour revenir vers la Dendre. A Pollare, un petit pont cycliste vous permet de reprendre le Ravel. (« Zwarte Flesh ») Direction Ninove. Ne vous étonnez pas de rouler sur un passage de plus d’un kilomètre en grenailles. Ce tronçon n’a jamais été réalisé en tarmacadam. Pour la traversée de la ville, la voie cyclable est dangereuse. Il est préférable de faire très attention aux usagers qui sortent du centre. Vous serez confrontés à un paysage industriel qui cadre peu avec cette nature à laquelle vous vous étiez habitués auparavant. Le nez en prend plein les narines. A Pamel, en bordure d’eau, il y a la statue du « Dikke van Pamel », à voir. Vous traversez Okegem, attention aux voitures. Visez les belles écluses très fleuries. Doucement mais sûrement, vous arrivez à Denderleeuw. Un pont cycliste vous permet de rejoindre le centre très proche. N’hésitez pas à fréquenter le bistrot aux 140 bières !!! Juste après, rebelote, il y a un bassin de recyclage des eaux. Regardez aussi le stade de foot de cette ville. Dans le passé, un lessinois y a joué en nationale. Vous passez au bord de Teralfene et vous entendez déjà le flux des voitures de la N208. Arrivé à Erembodegem, même remarque, faites attention aux voitures !!! La traversée est dangereuse. Jusque là, il y a une constante. Le bord de Dendre est hyper fréquenté par les cyclistes et les piétons. Toutes générations confondues. Concernant la traversée d’Alost, autant le dire tout de suite, c’est assez … folklorique. Il y a bien des morceaux de Ravel mais ils sont prolongés de routes. La ville n’est pas évidente à traverser. Entre le ring, les grands bâtiments, le stade, les magasins, le charroi important, … la route n’est pas aisée pour un cycliste. Sortez à Wieze. De Wieze, direction Affligem par de petites voiries peu campagnardes. Évitez la grande chaussée. Il y a plusieurs possibilités. Passez par Nievel, c’est à côté. Enfin, direction Liedekerke puis Roosdaal et son étang. Le tout par la chaussée principale. Il y une très belle piste cyclable entretenue. Pamel puis Meerbeke qui doit se contourner avant de rejoindre Ninove. Attention cet endroit n’est pas propice aux cyclistes. Le charroi y est très important. Vient Pollare, (Baugnies, Vandenbrande, …) et Zanbergen. (village rénové) Après Grimminge, (visez l’ancienne commune, la statue et ses quelques tronçons pavés près de la Place) vous bifurquez à droite avant « Les Gavers ». Vous remontez sur la Ravel à Idegem. Il vous reste à rejoindre Lessines par la même route qu’à l’aller sans quitter la Dendre.

100 km. Il ne s’agit pas d’un circuit difficile. Celui qui aime le plat sera gâté.