MAIS QUEL « PINO CERAMI » !!!!

Photo : dans le sanatorium, ça se prépare, DEVENYNS, VAN AERT et DRUCKER sont devant.

Ils étaient presque 200 sur la ligne de départ de Saint-Ghislain à se donner rendez-vous pour accomplir les 199, 6 km dessinés dans la région pour ce « GP PINO CERAMI » 2017. Avant de rejoindre Frameries pour les circuits locaux, ils venaient dans notre région. En Fait, ils prenaient vers Grammont, son Muur et le sanatorium. Puis ensuite, ils repartaient par Biévène et Bassilly. Finalement, ils se seront servis de Lessines comme d’un rond point. On peut dire que le début de course fut animé. D’attaques en contre attaques, il y a enfin trois coureurs dont : PONS, CAVAGNA et RAIBAUD qui ont réussi à se dégager et à maintenir un bel écart durant plusieurs dizaines de km. KOWALSKI finira aussi par les rejoindre et à se faire lâcher. Ils passeront le Muur, le Denderoordberg, les Plachettes devant et c’est ainsi que PONS sera désigné vainqueur des monts. Une belle occasion pour le luxembourgeois de se rappeler à notre souvenir. Mais ils seront repris vers le 117e km. C’est à ce moment que les grosses pointures ont montré le bout du nez et que DRUCKER, DEVENYNS, VAN AERT et THOMAS se font la belle. Avec l’avance creusée, les LOTTO SOUDAL et les WB VERANCLASSIC AQUAPROTECT avaient beau chercher à revenir, c’était peine perdue. Nous avons aussi vu VAN MELSEN aux avant-postes. Vers la fin de course, MORTIER, GOEBEERT et MOLLY tombent avec LAMPAERT. Abandon pour certains. Décidément, les AGO n’étaient pas dans un bon jour car un rien plus tard c’est G DEWINTER qui arrête. Et que dire des T PALM, ils ont également eu bien du mal avec les pros. Le peloton revient doucement dans les derniers hectomètres mais c’est à quatre qu’ils vont se jouer la victoire. Nous pensions que DRUCKER en tenait une belle mais c’était sans compter sur VAN AERT, ce diable de WILLEMS-CRELAN, qui remporte la course au sprint. Mais que fait-il encore dans les labourés alors qu’il gagne tout sur route ? Pour la 5eme place c’est Timothey DUPONT qui passe la ligne devant Roy JANS. Bien. DUPONT revient, c’est bon signe pour les prochaines épreuves. Mais où sont passés les WANTY GOBEERT ? Ils avaient pourtant une belle équipe pour mettre du monde devant et jouer leur carte. Le « GP PINO CERAMI » fut une bien belle cuvée avec un beau vainqueur. Au vu des photos du départ et de l’arrivée, il nous semble qu’il aurait pu y avoir un peu plus de monde. Maintenant, nous allons retrouver quasiment les mêmes formations avec quasiment les mêmes coureurs sur le « VOO TOUR DE WALLONIE » ce samedi. Nous y serons également mais seulement sur le départ de la dernière étape. Impossible d’être partout.

Photos dans le diaporama ci-dessus. Une ou deux sur Twitter. Toutes seront sur le blog annexe fin de ce mois. MERCI grandement à Libert pour ses images. Vu que nous sommes tous un peu partout, nous avons comme souvent, pu compter sur lui. Merci.

Classement dans Twitter à droite.

22 V’LA LE VOO TOUR DE WALLONIE.

Et oui, c’est le 22 juillet que le « VOO TOUR DE WALLONIE » partira de Stavelot pour se terminer le 26 juillet à Thuin. Cinq étapes sont au programme. Celle qui nous intéressera particulièrement sera celle dont le départ sera donné à Chièvres le 26 juillet. Cette entité devient d’ailleurs un centre névralgique pour les courses de notre contrée. Le TMC avait déjà posé ses jalons à cet endroit, de même que le Tour de Belgique. Il faut reconnaître à Chièvres bien du mérite car les budgets doivent aussi être conséquents. Le « VOO TOUR DE WALLONIE » ne sera pas facile. Stavelot-Marchin, Chaudfontaine-Seraing, Arlon-Houffalize, Bruxelles-Profondeville, Chièvres-Thuin, ce ne sera pas de la rigolade. Les organisateurs pourront compter sur : AG2R, BMC, FDJ, LOTTO, LOTTO NL, ALPECIN, AQUA BLUE, COIDIS, DELKO, DIRECT ENERGIE, FORTUNEO, GAZPROM, ROOMPOT, SPORT VL, WILLEMS CRELAN, WANTY GOBERT, WB VERANCLASSIC, AGO, ARMEE DE TERRE et TELENET. Ceux qui sont les plus critiques diront que les grosses pointures sont encore sur le TDF. Mais qu’à cela ne tienne, nous allons vivre de belles parties de manivelles. Notez déjà les dates car nous serons sur l’étape du 26 juillet pour le départ et plus si affinités. Encore une belle épreuve dans notre région en cette fin de semaine et la semaine prochaine. Soyez attentifs car nous aurons de la retransmission en TV sur la RTBF à partir de lundi vers 15h00. Samedi et dimanche, TDF oblige, le VOO TOUR passe son tour !!!! Dommage de ne pas encourager sa propre région.

SAINT-THOMAS S’APPELAIT DEGAND !!!

Lundi 17 juillet 2017. Les WANTY GOBERT marque un peu le pas depuis deux ou trois jours. Mais on ne peut rien leur reprocher. Ils ont été dans toutes les batailles depuis deux semaines. Chapeau les gars. Leur TDF2017 est plus que réussi. Maintenant, l’objectif est d’atteindre Paris sans perte ni fracas. Jusque là, ils tiennent bon même s’il semble que la fatigue soit bien présente. Autant chez les coureurs que dans le staff apparemment. Pourtant, il reste six jours. Pas nécessairement les plus faciles avec deux constitués de montagnes et un CLM. MARTIN est dans les 20, pour un premier tour, il fait ce qu’il espérait. Pas d’accord avec certains commentaires journalistiques qui notaient que faire 20e dans l’anonymat n’était pas intéressant. Mieux valait une perf. Sa ligne de conduite inchangée depuis le début permettra certainement à ce jeune coursier de faire trois semaines et de se rendre compte de ce qui l’attendra à l’avenir quand il aura fait ses armes. Il a le temps. La question qui se pose est de savoir si WANTY GOBERT saura le garder. Un an peut-être deux … pas plus. Et même si comme le dit OFFREDO, WANTY, c’est MAGICREME, du film « Le vélo de Ghislain Lambert », il est un fait qu’ici il apprend à la bonne franquette (si c’est ça qu’il a voulu dire) mais sans pression comme dans une autre équipe … française. Quant à notre Thomas national, il tient vraiment le bon bout. Pas de bobos sauf avec une chute causée par un cleps. Beaucoup de fatigue certainement au vu du carnet de bord qu’il rentre le soir de chaque étape et qui est publié le lendemain matin dans la DH. Çà c’est une belle opportunité de se faire connaître et de nous donner des nouvelles de ses journées. La communication Thomas, la communication !!! Bien la DH de prendre un gars de chez nous. Au soir de la 15e étape, Thomas est 35e au général. Avait-il cru pouvoir réaliser un tel classement ? Peut-être pas même si après le beau tour du Jura et le Dauphiné qu’il a presté, il pouvait y penser. Il faut y croire !!! Pour un premier TDF2017, il est occupé de nous épater. Pas « petit avec de grandes oreilles » comme dans la chanson mais « petit avec de bonnes guibolles ». Souhaitons que cette dernière semaine se déroule bien. Une arrivée sur les champs Élysées, cela se mérite et surtout cela doit donner bien des frissons. Nous serons dans l’avion pour le retour autrement, nous aurions bien pousser une pointe jusqu’à la tour Eiffel. Maintenant, il y a probablement des lessinois qui envisagent la chose. Les supporters locaux ont-ils l’intention de faire une petite fête ? Si c’est le cas, prévenez-nous, nous en ferons la publicité.

Allez Thomas !!! C’est presque la fin. Toute l’entité a la TV grande ouverte pour admirer tes exploits.

LE « PINO » NOUVEAU EST A CONSOMMER AVEC EXCITATION.

A l’aube du « GP PINO CERAMI » qui sera roulé ce mercredi 19 juillet 2017, les organisateurs ont dévoilé la liste des participants. Manifestement encore une liste provisoire car un PICOUX, un PALM ou un LIVYNS, pour ne citer qu’eux, ne savent pas être sur le Tour de Liège et le « PINO » le même jour. A moins de ne pas faire les dernières étapes. Mais il n’empêche, trois WT : WALLEYS, BOECKMANS, MAES, ALAPHILIPPE, CAVAGNA, DEVENIJNS, DRUCKER, VLIEGEN seront là, de même que neuf continentales pros : VANMELSEN, BAUGNIES, DECLERCQ, FARAZIJN, DUPONT, BILLE, STASSEN, DEWINTER L, VANEMPEL, COQUARD, VALLEE, LAGUTIN, GATE et huit continentales : D’HAENE, BOUCHER, DEWINTER G, LOY, GOEBEERT, SIX, MORTIER, BUNTINCX, HAAG, CANAL, TRONET, VEREECKEN, CALLEEUW, PONS, WIRTGEN, HARTZ, REIBERG dont certaines ont des pros. C’est dire si le « PINO » va être couru. Il ne passe pas en TV mais il devrait certainement y avoir des images sur l’une ou l’autre chaîne. Ajoutons que le long circuit passe dans les environs de Lessines, plus particulièrement à Flobecq et Biévène. C’est à un jet de pierre. En outre, il y aura deux ou trois belles grimpettes. Avec la disparition du « GP DUBOIS » à Isières en 2017 et la proximité du « VOO TOUR DE WALLONIE », l’épreuve sera suivie de près. Force est aussi de constater qu’on se lasse du Tour de France. Nous devrions avoir du monde sur place mais nous sommes bien en peine de vous dire qui pour le moment. Libert probablement. Notez que Mathieu CRIQUIELION ne sera peut-être pas DC car il est avec WANTY GOBERT. Comme le Beaujolais nouveau, le « PINO » est tiré, il ne reste plus qu’à le boire. Espérons qu’il s’agira d’une bonne cuvée.

N.B : Direct Vélo devrait être sur le coup.

« SOUVENEZ-VOUS » : Herman NECKEBROECK.

herman1

Le coureur dont nous allons parler aujourd’hui, est probablement méconnu d’une certaine génération. Pourtant, dans le début des années 1960, il a tout raflé dans les courses pour les débutants et juniors. Nous avons la plupart de ses classements dans « Le Postillon ». Car en effet, il venait souvent rouler dans notre région. Raison pour laquelle, cet originaire de Ninove a de la notoriété. Ce coureur, c’est Herman NECKEBROECK. Il a 75 ans et roule toujours. Cet ancien pro des équipes TIBETAN et PULL OVER CENTRALE entre 1967 et 1969, a couru avec BAGUET, DECABOOTER, DECLERCQ, DESMET, MATHY, BEHEYTS, BOCKLANDT, BUYSSE, VANVRECKOM, … . Il a même eu DE KIMPE comme directeur sportif et avait des vélos NOVY, très connus à l’époque. Herman a fait quelques belles places comme champion de Belgique sur piste en amateurs, 3e en pros, 1er à Hekelgem, 3e à Koersel, … . Mais par dessus tout, il faisait partie de la police communale de Ninove. Il a donc repris le vélo et a participé aux courses organisées pour la corporation. Il a d’ailleurs été plusieurs fois champion de Belgique de la police et mieux encore, car il a aussi été champion du monde plusieurs fois. Herman était un habitué à Lessines, il a participé aux endurances vélo organisée par la police de Lessines. Il les a d’ailleurs gagnées. Des cyclos comme Paul Neve, Andrè Dubois, Lucien Demeyer, Michel Gravez, Christian Chevalier, Rudy Mauroy et bien d’autres se souviendront de lui. Nous l’avons encore rencontré à deux deux reprises fin juin. Il avait été malade et opéré mais a repris la machine. Nous pouvons vous dire qu’il roule encore !!! Non plus des 35 km/h mais un bon 25 sur grand braquet. Les jeunes peuvent encore y aller. La fois prochaine, nous ferons une halte et nous discuterons du bon temps car avec Herman, quand vous commencez à « babeler », vous en avez pour deux heures. Donc, on prendra le temps. A bientôt donc à Herman pour un second « SOUVENEZ-VOUS » dans lequel nous retransmettrons ses anecdotes quant aux courses et aux coureurs côtoyés. Que de souvenirs avec cet ancien coursier.

herman2

T PALM RECRUTE.

Nous le savons, avec le mois de juillet, il y a des mouvements qui s’annoncent. Mais chez T PALM, ils ont déjà commencé en juin avec le départ de Maxime VEKEMAN pour un club du Beaujolais. Une perte pour Pascal PIETERAERENS car Maxime était le capitaine de route de l’équipe. Un ancien aussi qui avait fait un bon hiver et un bon début de saison. Mais voilà, il voulait vivre une nouvelle aventure. Cela peut se comprendre après plusieurs années dans le team. A l’heure actuelle, c’est Tom GALLE qui arrête la route pour se consacrer exclusivement au triathlon. Il n’avait pas franchement convaincu jusque là ni cette année ni l’an dernier. C’était pourtant un bon coureur sur le retour qui avait une bonne motivation. Mais voilà, le temps passe et il était peut-être temps de faire autre chose. Olivier CORNET aussi annonce qu’il arrête la compétition. Cela n’était pas trop top cette année et il fallait aussi se décider à faire STOP ou ENCORE. Voilà donc que T PALM se retrouve avec trois coureurs en moins. Sans compter que des garçons comme KAISE ne peuvent pas tout courir avec le nombre de cross roulés en hiver. Ou qu’un gars comme VANDREPOTTE est blessé aux genoux. Max PICOUX se retrouve un peu seul avec BUNTINCX, HAAG, VAN MOL ou encore DELVAUX. C’est dire si des effectifs assez réduits se retrouvent vite en situation de fragilité. Tous ne sont pas non plus toujours disponibles. Une chance, Pascal a pu recruter ANDERBERG, le champion de Suède. Il cherche encore quelques bons coureurs pour les intégrer rapidement. C’est le moment de lui passer un coup de fil. Enfin, il a déjà prévu de prendre deux stagiaires prochainement. Cela ne fera pas de mal à l’équipe. Car juillet, c’est aussi un peu les vacances et beaucoup de coureurs partent pour quelques jours de récupération avec les parents. En ce début d’année, tout était en place pour une bonne saison. Avec les aléas de la compétition et de l’évolution de la vie de chacun, il peut également y avoir des moments difficiles mais avec son expérience, Pascal saura les surmonter.

Nous souhaitons à l’équipe T PALM d’encore faire parler d’elle comme dernièrement avec KORNER qui en avait remporté une bien belle. Allez le PCW !!!!!

MAGRITTE N’AURAIT PAS PU MIEUX FAIRE. CADEAU !!! #TDF2017

Récemment, en traversant la commune de Martignac, (non loin de Périgueux) nous avons eu une belle surprise. TOUTES les habitations étaient décorées. Des banderoles étaient accrochées en hauteur dans les rues. Cette ville qui recèle les grottes de LASCAUT II avait même prévu un super TS pour l’occasion. Nous l’avons acheté. Il fait manifestement partie des objets de collection avec des peintures préhistoriques assez bien réalisées. Martignac est vraiment une belle localité. Pas de la grandeur de Lessines mais il y a de quoi faire à la fois dans le centre ville et aux abords de la Vézère. Calme, sportive, commerçante, il ne manque rien. C’est un peu une mise à l’honneur que nous faisons aujourd’hui car c’est un très gros effort qui a été fourni tant par les particuliers que par les commerçants. Tous semblaient d’ailleurs encore très motivés après trois jours du passage du Tour de France. Alors, voici quelques peintures sur vitrines. Nous avons plus de 45 photos du genre mais nous vous les gardons pour plus tard. En voici déjà dans le diaporama ci-dessus. Magnifiques et drôles. Magritte n’aurait pas pu faire mieux. Aujourd’hui, arrivée à Foix et victoire de Barguill mais surtout grande journée du 14 juillet. Ce soir ce sera show, fanfare et feu d’artifice. Que la fête commence !!!

N.B : Thomas DEGAND continue à bien se comporter. Supporters tous au poste. Supportons le !!!!

007 RIEN QUE POUR VOS YEUX : LE VILLAGE DU TOUR.

Nous n’allons pas vu faire subir un nouveau texte trop long. Profitez des photos se trouvant dans le diaporama ci-dessus. Elles résument bien ce qui se trouvait dans le village du tour à Sarlat.

Nous allons prendre quelques jours et laisser le site souffler un peu. Et vous aussi. Vous pouvez lire et relire les nombreux articles sur le Tour de France. Jamais nous n’en avions fait autant.

NB : Thomas est 35e au général en ce mercredi 12 juillet. Pas mal, sachant que nous entrons dans la seconde moitié du tour. Certainement la plus importante et la plus dure. On croise les doigts pour la suite.

Merci de nous suivre.

PÉRIGUEUX-BERGERAC : LA COURSE.

Nous étions positionnés juste après le ravito et juste avant le village du tour. Un endroit que nous avions estimé propice à prendre des photos et voir de près les coureurs. Des spectateurs de Colombie, de Norvège, d’Andorre, … se trouvaient sur les trottoirs. Les bobs COCHONOU et les casquettes CARREFOUR coloraient les bords de route. Dans les campings cars, tout l’attirail était installé : drapeaux, flèches, banderoles, … et leurs propriétaires avaient la plupart du temps un maillot à poix sur le dos et une casquette SKODA sur la tête. Tous, nous avons constaté qu’ils sont passés très vite et en file indienne. Cela n’a pas été évident pour les reconnaître. Quoique. Mais nous avons bien vu le coureur local Thomas DEGAND occupé de se sustenter. Et quelques autres comme BENOOT, GREIPEL, VANSPEYBROECK, MINNAARD, VANKEIRSBULCK, CHAVANEL, URAN, QUINTANA, VERMOTTE, KETTEL, GILBERT, MC LAY, … . L’étape a été menée tambour battant. OFFREDO, encore un WANTY GOBERT, était à l’attaque. Nous avons vu toute la course sur l’écran géant du village du tour. Il a fait une fameuse course. Pas étonnant qu’il soit fâché de voir que personne ne bouge pour tenter d’aller au bout plutôt que d’attendre le sprint. Il a raison. KITTEL, BOUHANNI, KRISTOF, GREIPEL et les sprinters n’ont qu’à rouler dans les roues et attendre. Mais ce n’est pas ça que les spectateurs veulent voir. Ils veulent du panache, de la bravoure. Des attaques, de la bagarre. Pas des coureurs qui attendent et se réservent pour les jours prochains. Si le but est d’atteindre Paris plutôt que de gagner des étapes, alors, ils sont tous bien partis pour laisser à FROOME toute la latitude de porter le jaune tout le Tour. Et à KITTEL, vainqueur de l’étape, de porter le vert. Ce cyclisme est trop stéréotypé et trop encadré par les directeurs sportifs. Il n’y a plus aucune spontanéité dans le vélo actuel et c’est bien dommage. C’est trop rationnel. Comme nous le disions, nous étions dans le centre de SARLAT. Pas la peine d’applaudir et de crier, vous ne vous entendiez pas vous-même, à croire que nous étions aphones. Mais quelle ferveur pour un passage de coureurs qui finalement ne dure que 30 sec pour une attente de 02h00. Nous avons aussi vu les voitures WANTY mais nous n’avons pas pu déceler qui étaient nos régionaux dans l’habitacle. Nous aurions peut-être été plus inspirés d’aller dans la côte de DOMME car manifestement, cela valait la peine. Notez que la ville n’était pas totalement barrée et qu’il aurait été possible d’atteindre le parcours au plus proche. Finalement, nous aurons fait bien de la marche. Encore une bien belle activité durant les vacances. Pas sûr toutefois que ça valait le CLM de Vallon Pont d’Arc de l’an dernier.

Des images sont dans Twitter ci-contre avec les classements. Pour les vidéos, nous avons un souci car notre WIFI ne permet pas leur publication. On vous fera un retour en arrière vers le 20/07.

Quelques images dans le diaporama ci-dessus. Elles passeront toutes dans le blog annexe en fin de mois.

PAS SUR QUE LA CARAVANE NE SOIT QUE POUR LES ENFANTS !!! #TDF2017

Elle était attendue par des centaines, voire des milliers de personnes au centre de Sarlat, cette fameuse caravane publicitaire. Elle s’est faite attendre car c’est seulement sur le coup de 13h35 (au lieu de 12h25) que les premiers véhicules sont passés. En attendant, nous avons discuté avec un gendarme réserviste qui nous a expliqué comment ça fonctionne pour occuper cette mission en France. Pas mal !!! Et en plus le long convoi a filé à une vitesse folle. Cela aura duré près d’une demi heure. Comme toujours, il y avait des véhicules fantastiques, originaux, colorés, incroyables. Il faut réellement de l’imagination dans certains cas. Mais il y en avait également qui n’avaient pas de mine. Et puis, il y a les « récurrents », ceux qui reviennent identiques ou presque chaque année. Ce qui ne change pas, c’est le lancé de gadgets qui fait le plaisir des petits comme des grands. A se demander même si les adultes ne sont pas les plus concernés. Ainsi, voici deux anecdotes. Pour la première, nous rencontrons un français moyen, d’un certain âge, qui s’arrache les drapeaux du Périgord à la volée. Nous lui faisons remarquer que c’est un peu dommage de ne pas en laisser pour les enfants. Sur ce, il nous répond qu’il fait ce qu’il veut et que nous n’avons qu’à nous mêler de nos affaires. Nous lui signalons que le Tour est à tout le monde et qu’il est bien de partager. Nous n’avons pas insisté car il nous en aurait mis une tant il tenait à ses 10 drapeaux. Un couple d’anglais sans enfant nous a donné ses gadgets. Thanks. Une fois dans la file le long de la chaussée, nous avions mis le gamin en arrière car la caravane, c’est trop dangereux. Les véhicules passent très près des bords. Un accident est tellement vite arrivé. Et puis, nous tombent dessus des livres, des saucissons, des sacs, des porte-clefs, des frisbees, … . Nous sommes rentrés avec un sac plein. Mais à un moment donné, une vieille dame située juste derrière nous fait remarquer qu’elle ne comprend pas les gens qui ramassent ces saloperies. Nous lui faisons remarquer qu’elle peut très bien changer de rue, il n’y a rien plus bas dans le centre ville. Puis, elle remet une couche en signalant que c’est bête le tour. Tout en ajoutant qu’elle veut bien le bob que nous venons de recevoir, pour ses petits-enfants. Mon épouse remontée comme une montre suisse la regarde et lui dit qu’elle est occupée de nous gâcher le passage de la caravane. Elle ira trois mètres plus loin refaire le coup à une autre dame. Rien à dire, il y a tout de même des cas spéciaux dans notre société. Mais revenons à la caravane. Oui, certains diront que c’est uniquement publicitaire. Oui, il n’y a rien de vraiment instructif là dedans. Mais alors, il faudra nous expliquer pourquoi il y a temps de monde pour la voir passer. Car le problème est bien là. Il y a peut-être plus de monde pour voir la caravane que pour voir le peloton passer. Il reste que nous avons profité de cet événement pré course car c’était super chouette, délassant. Et ce n’était pas spécialement pour les cadeaux mais ils font toujours plaisir au gamin et … à ceux qui l’ont accompagné !!!

Quelques photos dans le diaporama ci-dessus. Puis dans une dizaine de jours plus encore dans le blog annexe.