INDÉBOULONNABLE RAYMOND POULIDOR. #TDF2017

La caravane publicitaire venait de passer et nous avions pris la direction du village Carrefour + les producteurs locaux. La grande foule s’amassait dans les stands du Tour de France. Un vrai village avec tout ce qu’il faut pour patienter, alimentaire, jeux, cadeaux, écran géant, … . Un vrai bon moment passé dans cet espace. Et puis retour vers la chaussée. Un véhicule du Crédit Lyonnais s’est arrêté quasiment à notre hauteur. Le maire de Sarlat a prié le conducteur de bien vouloir faire une halte rapide. En un rien de temps marche arrière et sortie de l’invité encadré de la gendarmerie. C’était Raymond POULIDOR. Tudieu, en 30 sec, il n’y avait plus personne le long de la chaussée, tout le monde s’est rué sur cette gloire française. Tout le public criait. Nous avions cru à un attroupement du genre manif !!! Mais pas de « Poupou », pas de « Raymond », mais des « Monsieur POULIDOR » en veux-tu en voilà. Le respect des gens était sans pareil. Nous avons réussi à nous approcher à moins d’un mètre. Toujours alerte malgré son grand âge, il est resté simple, communicatif sur les 10 min qu’il est resté là, montre en main, il s’est laissé prendre en photo ou pour des selfies plus de 100x. A un moment donné, nous étions à ses côtés. Vous pensez bien que nous n’allions pas nous taire. lol. Et nous lui avons balancé un :  » Vous savez, notre père a aussi couru chez Mercier dans les années 1958″. Il nous a regardé et a dit : « A bon, c’est bien ça ». Fort sollicité, il semblait ne plus savoir où donner de la tête et il faut aussi avouer qu’il avait deux gardes du corps qui n’arretaient pas de le diriger vers les voitures pour repartir. Finalement, ce fut un très bon moment. Peut-être le meilleur de la journée. Raymond POULIDOR est une sommité dans le milieu et un fameux ambassadeur pour la marque CL. Grand-père de Mathieu, beau-père de VANDERPOEL, ancien grand coureur, c’était top. Merci Mr POULIDOR pour votre patience et votre gentillesse. Continuez comme ça quelques années encore.

N.B : la personne sur la gauche de la photo est Mr Jean-Louis ROCHE qui est un peu, beaucoup, la voix du cyclisme pour la marque Carrefour. C’est le Daniel MANGEAS (il est irremplaçable) sur les villages de la firme depuis plus de 8 ans. Et je peux vous dire que les commentaires sont très éloquents. Précis, instructifs et tout le toutim.

AU PAYS DU FOIE GRAS, LE COUREUR DOIT FAIRE CEINTURE !!!

Nous avions promis de vous faire un back up de la journée de repos à Perigueux, ce lundi, mais force est de constater que nous sommes à un bon 50 km. Les routes sont très sinueuses et nous ne vous disons pas la circulation et les bouchons qu’il y a en ce moment. Les lieux touristiques et le passage du Tour doivent y être pour quelque chose. Alors, pour ne pas rester à ne rien faire, nous avons sillonné entre Les Eysies et Saint-Cyprien. Bon, nous n’avons pas fait que cela mais force est de constater que c’est fort disparate d’un endroit à l’autre. Le Département du Périgord a mis la gomme mais toutes les communes ne jouent pas le jeu de la même manière. Ainsi aux Eysies, c’est la fête partout, affiches, ronds-points garnis, vitrines aux couleurs du tour. Manifestement, il est attendu avec véhémence. Chapeau pour les décorations de rue. A Sarlat, il y a un village du Tour toute la journée de Demain. Il y aura des animations pour les enfants. Deux autres places serviront aussi au Tour. Mais à part au syndicat d’initiative, en ce moment, il n’y a rien en ville. Ce qui par contre foisonne, ce sont les panneaux d’interdiction de stationner. Il y en a sur plus de quatre km autour de la ville. Vous pouvez être certains que les dépanneuses vont circuler. Et le parking en externe est assez rare. Au niveau de la localité, c’est la traversée de part en part juste à côté de la cité médiévale. Va falloir être là matinalement car il nous semble bien que ça va jouer serré. Tout comme les coureurs d’ailleurs car il ne fait pas large et c’est très sinueux en ville. Sans oublier les îlots, les barrières, les ronds-points, … . Cela va être un vrai slalom. Et si vous ne savez pas, c’est aussi la ducasse. Deux placettes sont remplies de carrousels. Comme il sera impossible de se garer en ville, nous irons à pieds sur l’événement. 4 km, ce n’est pas la mort de l’homme. La météo annoncée sera bonne, ce sera l’occasion de prendre un bain de soleil. Finalement, là où il apparaît que tout soit programmé presque au millimètre près, c’est à Domme, un des plus beaux villages de France, occupé en 1300 par les Templiers et dont la côte, (cat4)  bien raide, faite de petits chemins, sera l’attraction régionale. Domme a mis le paquet, écrans géants dès aujourd’hui sur la petite place, concours de vélos fleuris, animations diverses aussi demain. Il faut dire que tout est aux couleurs du Tour en Périgord. Les vitrines sont décorées, des vélos peints aux couleurs des maillots des leaders sont positionnés aux endroits clef dans le centre. Des feuillets et livrets sont disponibles. Juste que des tee-shirts sont livrés aux communes mais là, ils les ont réservé aux employés communaux qui travaillent. Pas moyen de s’en procurer un. Espérons que demain sera un autre jour. Et puis, après Domme, il y a Baynac et Cazenac une autre localité le long de la Dordogne. Traversée très étroite le long d’un nouveau muret et revêtement remis presque à neuf. Il y a des ballots partout. 200 coureurs, ça va être juste. Dans cette ville, il n’y a pas d’animation prévue. Là où le folklore débute réellement, c’est sur les tronçons entre les villes. Il y a des campings car dans chaque coin ou recoin disponible. Tous ou presque ont des flèches directionnelles du Tour sur une vitre de l’habitacle. A se demander s’il y en aura encore à ramasser après le passage de l’épreuve !!!! Voire même pour diriger les coureurs et la caravane. Certains sont là avec des vélos, grandeur nature, composés avec des bouchons de liège. Des œuvres d’art. D’autres, sont là avec des drapeaux, des décorations incroyables. Les campings du coin sont tous saturés. Sûr que ça va chauffer dans le Périgord. Nous y serons !!! Regardez Twitter, on vous a déjà mis quelques images. Dans le diaporama ci-dessus, il y a une dizaine de photos de la situation sur place. Bien entendu, si nous avons un peu de temps ce mardi soir, une partie du passage sera en ligne autrement, il faudra attendre mercredi. La pression monte. Les anglais, hollandais, allemands, … sont là. Même des américains rencontrés cet après-midi profite de la bonne bouffe avant la course. Une alimentation que, bien entendu, les coursiers ne peuvent déguster avec délectation car le foie gras, le gésier de canard, les pattes confites, les liqueurs à la noix, les pâtés, les aiguillettes aux cèpes, … ne sont pas ce qu’il y a de plus conseillé pour garder la ligne. Attention, par la suite, vous aurez encore du retour car Jhonny sera encore sur le parcours. Encore une remarque. Nous avons entendu certains journalistes dire que l’étape du 11 juillet devrait être tranquille. Nous avons vu le parcours. Nous pouvons donc vous dire que c’est tout de même la Route de Frasnes exposant 10. Un vrai toboggan !!!!

THOMAS DEGAND EN EST A SON 7eme JOUR.

Petit récapitulatif des étapes de Thomas DEGAND durant ces 7 premiers jours de course. Presque 1/3 de l’épreuve est derrière nous. Jusque là, il s’est surtout contenté de suivre. Il est resté caché car il attend certainement son heure. Caché, c’est vite dit quand on voit le rythme et la nervosité des étapes, ce n’est tout de même pas une sinécure ou une balade pour cyclos. Il est néanmoins toujours dans la première moitié du peloton. Il avait été désigné pour prendre une échappée. Cela n’a pas été nécessaire car d’autres du team s’en sont chargés. Pour le moment tout va bien. Il va montrer le bout du nez en montagne avec MARTIN et MINNAARD. Il est vrai que nous aurions aimé le voir un peu plus mais le TdF c’est trois semaines. Il se préserve certainement en vue des jours qu’il affectionne.

Résultats : CLM 157e, ét 2 64e, ét 3 68e, ét 4 37e, ét 5 43e, ét 6 75e. Au général il est actuellement 40e à 4min 36 de FROOME.

TDF étape 4 vers les Belles Filles.

Finalement, nous ne sommes vraiment pas des mordus du TdF (mais nous nous soignons) et cette année, un peu parce que notre coureur local Thomas DEGAND y est, nous allons être partout. Jhonny vient de faire l’Allemagne, la Belgique et le Luxembourg sur les trois premières étapes. Pour cette quatrième, il est en France, dans les Vosges, dans la commune de Tromont-Lassus. Et ce ne sera pas terminé car après, il descendra en Provence et à la côte d’Azur pour d’autres étapes. Avec les nôtres en Périgord, cela va vous faire de la lecture et du visionnage d’images. Il est aussi un fait qu’il a eu beaucoup de bol depuis le début car il a pu prendre Thomas à plusieurs reprises. Cela sera utilisé par la suite. Nous pensons aussi que, même s’il ne le dit pas, lol, Jhonny aime bien le passage de la caravane. Il faut bien dire que sans cette flottille de véhicules publicitaires, pas sûr qu’il y aurait autant de monde le long des routes car elle est intergénérationnelle. Mais que d’anecdotes nous allons avoir à vous raconter par la suite. En attendant, profitez bien des clichés et surtout de la combativité de notre équipe de prédilection WANTY GOBERT. (même si les autres nous intéressent également)

Voici donc l’étape 4 dans le diaporama, dans Twitter et dans notre blog annexe via ce lien >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.be/p/activites-non-locales-2017.html

TdF étape 3 vers LONGWY.

Il sera dit que Jhonny aura fait le tour de l’EUREGIO le we passé. C’est donc dans la côte de Eschdorf (cat 3) située au Luxembourg qu’il avait décidé de planter sa tente pour le passage de cette étape 3. Manifestement un bel endroit pour voir passer le peloton. Il nous a encore ramené de quoi vous faire vibrer avec ses belles images.

Et ce n’est pas terminé puisqu’il était encore sur l’étape 4. Cela n’a pas du être évident pour loger car dans le coin, il ne devait plus rester grand chose avec les vacances qui sont là et surtout avec le TdF qui passe dans une contrée où les spectateurs sont friants de belles épreuves.

Merci encore à Jhonny pour ces envois qui, comme il pourra le voir, sont utilisés à leur maximum.

Photos dans Twitter, dans le diaporama ci-dessus et dans le blog annexe via ce lien >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.be/p/activites-non-locales-2017.html

TdF étape 2 vers Liège.

Jhonny était placé dans la côté d’Olne pour cette étape vers Liège. Le temps était meilleur même si ce n’était pas encore ça. Manifestement, il y avait bien du monde. Dans l’échappée, le coureur OFFREDO des WANTY GOBERT obtiendra le prix de la combativité.

Merci encore à Jhonny pour ses images.

Dans le diaporama ci-dessus. Quelques unes sur Twitter et dans le blog annexe via ce lien >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.be/p/activites-non-locales-2017.html

LCOW A DÜSSELDORF.

Ce n’est plus tout à fait du local voire du régional mais la présence de Thomas DEGAND dans la plus grande course du monde, selon certains, a amené Jhonny à se rendre à Düsseldorf. Jhonny nous a rapporté avoir passé un super moment dans cette ville qui avait mis une ambiance de feu. Juste que le temps étant exécrable, il fallait avoir un bon manteau et un bon parapluie car c’était très humide. Ensuite, il a enchaîné avec les étapes 2, 3 et 4. Plutôt que de vous faire de longs textes, voici les images qu’il nous a transmis. Il nous signale aussi ne pas avoir pu utiliser son bon appareil de crainte de lui faire prendre l’eau. Vous en trouverez sur Twitter, dans le diaporama ci-dessus et dans le blog annexe, étape par étape. De très beaux clichés qui démontrent que le Tour est tout de même un fameux Barnum. Merci grandement à Jhonny pour ses images et son soutien à LCOW.

Attention, plus rien jusque lundi avec très certainement une nouvelle présence sur le TdF. Sauf Twitter avec les résultats de nos régionaux et coureurs site.

Lien vers le blog >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.be/p/activites-non-locales-2017.html

LE TOUR DE TOUS : Jean-François BOURLARD.

Hier encore, c’était au tour de Jean-François BOURLARD, le manager de l’équipe WANTY GOBERT de passer en TV. Sur la RTBF. Finalement, nos régionaux seront tous passés à un moment ou à un autre. Précisons que Jean-François est originaire d’Isières, une commune limitrophe à Lessines/Ollignies. Incontestablement, les téléphones doivent chauffer et les rendez-vous doivent bien remplir les agendas. L’équipe se montre alors tout le monde est mis à contribution. Côté néerlandophone, c’est plus calme. Mais côté francophone, c’est le grand feu artifice. Mais quelle publicité pour une équipe belge. Pas sûr que cela plaise aux LOTTO et aux QUICK STEP. Mais c’est ça aussi la concurrence. Il en faut pour tout le monde en ce y compris ceux qui ne font pas partie de la petite famille des WT. Lundi, ce sera déjà jour de repos. Une semaine de passée à un rythme fou. Souhaitons que les batteries soient encore bien chargées pour les deux semaines qui resteront.

Allez WANTY, allez les bleus !!! Allez Jean-François !!

 

LE TOUR POUR TOUS : Jean-Marc ROSSIGNON.

Doucement mais sûrement, nous allons avoir fait le tour des régionaux qui font partie de cette grande aventure WANTY GOBERT sur le TdF. Il est un fait que ce n’est pas la totalité du staff qui est régional. Il y a également pas mal de néerlandophones. Aujourd’hui, c’est au tour de Jean-Marc ROSSIGNON de faire la une de notre site. L’acrenois, ancien coureur cycliste devenu enseignant, mais aussi directeur sportif chez WANTY, est de la partie. Hier, il passait sur la RTBF pour expliquer la motivation de l’équipe. Jean-Marc ROSSIGNON comme l’ensemble de ses comparses semblait euphorique même si, dans son cas, c’est plutôt quelqu’un d’assez réservé. Rien à dire. Le coup de pub médiatique de ces derniers jours est sans pareil. WANTY et GOBERT sont occupés de ramasser les fruits d’un investissement de plusieurs années. Rien à ajouter non plus quant à la présence au tour. C’est bien une épreuve qui amène son lot de retombées.

Voilà donc encore un élément de l’équipe WANTY GOBERT qui vient d’être présenté aux médias avec Jean-Marc ROSSIGNON. Bien !!!

Attention, ce we, il n’y aura rien en ligne. Rendez-vous lundi à Périgueux ou/et mardi à Sarlat. Ce sera du direct !!!

FRACASSANT DÉBUT DE TOUR DE FRANCE POUR WANTY GOBERT !!!

Les plus négatifs diront :  » Les premières gaufres sont pour les enfants ». Les plus optimistes dont nous sommes, diront que ce qui est pris n’est plus à prendre. Depuis trois jours les gars de chez WANTY GOBERT sont occupés de truster à la fois les médias et les échappées. Tout d’abord avec Yoann OFFREDO, ensuite, avec Frederick BACKAERT et enfin aujourd’hui avec Guillaume VANKEIRSBULCK. C’est dingue ce que ces neuf néophytes (comme certains les ont qualifiés) du Tour de France peuvent entreprendre. Evidemment, à force de donner, il est bien certain que la flamme du briquet va s’éteindre à un moment donné. Mais il y a encore des cartouches avec MINNAARD, DEGAND, MARTIN, DION, … . Et VANSPEYBROECK tout comme PASQUALON attendent le sprint pour tenter une place. Ils ont à cœur de démontrer que leur place n’est pas usurpée. Des équipes comme MARSEILLE voulaient en être mais la dernière WC leur a été attribuée. Même dans ce milieu, la jalousie et l’envie existent. Comme c’est parti, la première semaine est déjà quasiment assurée. Une victoire ne serait pas refusée mais soyons réalistes, tout le monde veut gagner et les podiums sont chers. Demain sera un autre jour car on annonce un sérieux moment de montagne en fin de course. 6 km qui risquent de causer des dégâts, déjà.

Aujourd’hui, VANKEIRSBULCK aura tenu la dragée haute au peloton plusieurs heures. Au moment d’écrire cet article, l’arrivée n’a pas été atteinte. Mais il faudra tirer un grand coup de chapeau à ce coureur qui a osé s’envoler pour un tel périple. Le mal aux jambes des prochains jours ne sera plus rien quand il verra tout ce qu’il a engendré comme commentaires sur la toile, dans les réseaux sociaux, en tv et dans la presse écrite. Proficiat Mh VANKEIRSBULCK.