VTT/MTB A #ANTOING 11 NOVEMBRE.

Antoing est à 40 min de Lessines.

Demandez le programme :

Avec toujours les traditionnelles carrières à arpenter !!!

Mais avec un changement important, le départ se fait dans un chapiteau à partir du centre administratif d’Antoing.

28° RANDONNÉE DES CARRIÈRES

Province: Hainaut

Catégorie: Randonnée

Distance: 25-35-45-55 km

Dénivelée+: 400 m

Nombre de ravitaillements: 2

Nombre de participants en 2017: 750

Heure de départ: 8.30-10.00

Lieu: Centre sportif, Rue Ratiau

Code postal: 7640

Prix: 5 €

Facilités: Douches, Bike-Wash, Parking à vélos gardé, Réduction Club O2 BIKERS

Téléphone: 0497/31.91.76

E-mail: ctantoing@hotmail.com

Site Web: www.ctantoing.com

VTT/MTB #ASPELARE 11 NOVEMBRE.

Aspelare, c’est à 15 minutes de Lessines.

Demandez le programme :

23° DWARS DOOR DE DENDERSTREEK

Province: Flandre orientale

Catégorie: Randonnée

Distance: 18-28-38-48 km

Nombre de ravitaillements: 2

Heure de départ: 8.00-12.00

Lieu: Kantine, Karmelietestraat

Code postal: 9404

Facilités: Douches, Bike-Wash, Parking à vélos gardé

E-mail: info@mtbaspelare.be

Site Web: www.mtbaspelare.be

Le club d’Aspelare a manifestement remis des sentiers en état pour cette activité. L’an dernier la participation a été réduite. Mais il faut tout de même savoir que cette organisation a déjà dépassé les 1000 inscrits. Pour très bien connaître la région, nous pouvons vous dire que c’est très certainement 80% de terre.

Niveau : difficile. La région est très vallonnée.

NOUVEAU PANNEAUTAGE !!!

Photo. De nouveaux panneaux informatifs fleurissent un peu partout dans l’entité.

Pour le moment, ils sont surtout visibles dans le centre ville de Lessines. Il y en a trois ou quatre qui seront inaugurés à l’occasion des commémorations de 14-18. Mais il y en a aussi au château de Bois-de-Lessines. Pour avoir le nombre et les emplacements exacts, nous avons consulté le service des travaux. Dès que possible, une employée répondra à notre demande. Une fois que nous disposerons des renseignements adéquats, nous proposerons deux circuits d’une vingtaine de kilomètres à faire soit par la route, soit par les chemins et sentiers. A pieds ou en vélo, ils vaudront le détour !!! 

LES FESTIVITÉS DU 11 NOVEMBRE A LESSINES. #Centenaire #DevoirDe Mémoire

Corrigé le 08/11/2018.

En entête du site, il y a le bleuet. C’est la fleur qui représente le « poilu » de 14-18 pour les français. Le coquelicot est le symbole des pays du Commonwealth. Quant à la pâquerette, c’est celle de notre pays, la Belgique. La blancheur de la liberté.

Ce mardi 06/11/2018, le Relais Sacré a sillonné dans notre entité. Le rendez-vous était fixé devant les monuments aux morts. Chaque année, ce périple est effectué pour se souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour que revienne la paix. Autorités, notables, enfants des écoles, patriotes et citoyens étaient présents pour l’accueillir. #PorteursDeDrapeaux #Musiques

Ce mercredi 07/11/2018, c’est le jour de la fin de la guerre de 14-18. Le cessez-le-feu.

Toute cette semaine, il y aura des activités liées au centenaire. C’est le moment de nous souvenir.

14-18 2
Du 03 au 11 novembre, exposition dans « La Grange » du CCRM.
freyberg
Conférence sur le Général Freyberg.

Ces dernières années, le Front Unique des Associations Patriotiques a souvent été prépondérant quant à l’organisation des rassemblements. Le Front a été créé lorsque l’ensemble des groupements : anciens combattants et prisonniers de guerre, réfractaires, travailleurs volontaires, déportés, invalides de guerre, prisonniers politiques, orphelins et victimes de guerre, armée secrète, … (nous ne nous rappelons plus de toutes) se réduisait peu à peu, faute de membres. Jean DRUART (avec Leirinck, Debacker, Nève, … ) a été un des précurseurs. Cette année, Georges KUGE est honoré. L’espion lessinois ayant aidé les alliés a été fusillé en 1917. A la sortie de la guerre, un grand prix cycliste lui a été consacré dans le centre ville durant plus de dix ans. Il a sa Rue. Le Général FREYBERG est un militaire anglais qui fut le libérateur de Lessines. C’était le 11 novembre 1918. La charge de sa cavalerie reprit le pont de la Dendre à l’envahisseur. Il a également sa Rue. Globalement, ils sont assez méconnus des citoyens. Avec eux, il y a Gabrielle RICHET. L’espionne lessinoise a fourni quantité de renseignements pour endiguer l’avancée allemande. Arrêtée, condamnée, incarcérée, elle sortira de Sigburg (all) en 1918. Elle mourra en 1924, d’une maladie contractée durant sa détention. Elle a une Chaussée à son nom. C’est là que se donne le départ et l’arrivée du « GP cycliste des CARRIÈRES ». De nombreux autres combattants, dont des braves de nos villes et villages, ont aidé à nous soustraire du joug de l’ennemi. Ceux qui ont combattu, tous, … ne les oublions pas.

WARNIER – STASSEN – HABEAUX : Trois partants chez WB – VERANCLASSIC – AQUAPROTECT. #MerciPourTout

Photo. A Viane en 2016, WARNIER, STASSEN, HABEAUX avaient encore CHEVALIER, DUQUENNOY, DEWINTER L, PARDINI, PONS et DELFOSSE Fl comme équipiers sur cette épreuve.

WALLONIE-BRUXELLES/VERANCLASSIC/AQUAPROTECT est occupée de se séparer de beaucoup de ses « anciens » coureurs. Une page se tourne.

Antoine WARNIER a 25 ans. Il est de Rocourt. Passé par « COLOR CODE – BIOWANZE », il a intégré WB en 2015. Aujourd’hui, il arrête sa carrière. Pourtant, c’est un jeune élément qui avait un potentiel. 7e à la « VOLTA LIMBOURG CLASSIC » aura été sa meilleure performance en 2018. (4e en 2017) Une 5e place du général du « TOUR DE WALLONIE » ponctuera une belle carrière. Le vélo restera au centre de ses préoccupations car sa compagne Marlène WINTGENS est aussi une cycliste.

Julien STASSEN a 30 ans. Il est de Aubel. Passé par « IDEMASPORT – BIOWANZE », il a intégré WB en 2013. Aujourd’hui, il arrête sa carrière faute de contrat. Au niveau de ses résultats, nous retiendrons une 4e place au « GP CRIQUIELION », une 7e à « SCHAAL SELS ». 127e au général du « TOUR DE TURQUIE » sera son dernier résultat. Toujours au service de ses leaders, il dit n’avoir aucun regret. Comme d’autres, il souhaite rester dans le milieu du vélo. Ce qui sera d’ailleurs encore le cas car il est le compagnon de la championne de chez DOLTCINI, Sarah INGHELBRECHT.

Grégory HABEAUX a 36 ans. Après Sébastien DELFOSSE, c’est un autre trentenaire qui a arrêté cette saison. Pro depuis 2005 chez « LANDBOUWKREDIET » puis chez « JARTAZZI », « MITSUBISHI », « VERANDAS WILLEMS », « ACCENT JOB », « WANTY GR GOBERT » et enfin « WALLONIE BRUXELLES », c’est sur décision médicale (cardiaque) qu’il a stoppé en avril. Ne perdons pas de vue qu’il aura passé 14 années au sein des pelotons pros !!! Ses meilleurs résultats auront été 4e de la « RONDE DE L’OISE », 9e du MÉMORIAL PANTANI », 7e de « PARIS CORREZE », 2e de « PARIS CHAUNY », 2e des « BOUCLES DE LA MAYENNE ». Il aura été un fameux capitaine de route pour les jeunes du team. A l’heure actuelle, il est incorporé dans le staff de l’équipe.

Il y a ainsi de nombreux coursiers que vous avez croisé sur les courses et qui ne seront plus pros l’an prochain. Tous ont le mérite d’avoir pratiqué un sport éminemment exigeant de nombreuses années.

N.B : Nous reviendrons dans le mois sur les autres partants de l’équipe comme VANTOMME, DERUETTE, MASSON, … . Cette équipe est en pleine mutation.

LE VÉLODROME DE MEVERGNIES. #Brugelette

Corrigé, le 09/11/2018.

Photo. Panneau appartenant à la famille LELEUX de Mévergnies. Exposé en septembre à Lessines.

Nous avons déjà rédigé quelques articles concernant les vélodromes régionaux : Lessines, (1) et Deux-Acren. (3) Nous avons aussi visité « Le Luna » de Grammont. Sans oublier ceux de Ath. (2) Nous pourrons, vraisemblablement, encore en faire des pages tant ils pullulaient dans notre contrée entre 1930 et 1955.

Mais aujourd’hui, nous allons aborder le vélodrome de Mévergnies. Particularité, il en reste encore un virage surélevé de nos jours. Ce vestige se trouve hors du village aux abords d’une « tour » électrique. Notre père évoquait souvent cette piste. Des lessinois y ont couru. Nous remercions Mr LELEUX Daniel pour sa précieuse documentation.

Le vélodrome a été construit en 1947 à l’initiative des frères LELEUX, Auguste et Fernand. Il faisait 69 m de long et 38 m de large. Le socle d’un concasseur a servi de base à son édification. Ils y créent aussi une tribune (21 m) et une friterie. Le revêtement était réalisé sur base de cailloux puis de grenailles mélangées à de la chaux et du ciment. Il a fallu travailler la surface pour la rendre bien lisse. Sur le bas du tableau, vous pouvez encore voir le modèle des tickets d’entrée. Il y avait énormément de monde à chaque événement.

Il a accueilli : les frères AUPAIX, Léo ROLAND, (magasin de vélos à Brugelette, Place) Jacques CARLIER, Gustave D’HAINAUT, « El Marquis » MALBRECQ, (Silly) Eugène DEMARET, BROUILLARD, (Ath-Chièvres) Victor BOUCHER, (Papignies-Lessines) Omer THYS. (Lessines) Les cracs lessinois étaient de la partie !!!

Les frères LELEUX étaient de très bons coureurs. Auguste a même été indépendant. Mais ils étaient aussi entreprenants. Car il n’est pas donné à tout le monde d’avoir l’idée de construire un vélodrome et de la mettre en pratique. Puis d’y faire travailler la famille dont les épouses, Lily et Jeanne. Et cela ne s’arrête pas là, puisque dans un second temps, ils développent la construction des « CYCLES LELEUX ». Du matériel haut de gamme qui existera jusque dans les années ’50. Ils auront même leur équipe.

Le vélodrome a fonctionné jusqu’en 1955. Les courses étaient de plusieurs types : 02h par équipe de deux – l’américaine, vitesse sur un nombre de tours, la poursuite individuelle, la course par élimination. A raison de 10 épreuves par année + les kermesses, la saison était bien remplie.

Les amateurs de cyclisme ont eu beaucoup de chance de vivre une période aussi prolifique !!! Que la famille LELEUX en ait gardé des documents est pour le moins une très bonne chose.

Ajoute. Mr Paul VANDENBOSCH a trouvé des éléments intéressants à présenter sous ce texte. 1) l’adresse GOOGLE pour visualiser la piste de nos jours et 2) Le site d’un citoyen de Mévergnies qui évoque le vélodrome dans son blog.

ON PASSE A TABLE A L’EDH.

Corrigé 06/11/2018.

Samedi 10 novembre 2018, c’est la soirée de clôture de la saison à l’Échappée Du Hainaut. Pour les non initiés, l’EDH est une ligue pour tous qui est scindée en plusieurs catégories suivant l’âge des participants.

C’est au sein de la salle omnisports de Brugelette que les convives sont appelés à se rassembler dès 18h30. Les réservations sont obligatoires !!!

Les prix et cadeaux seront également distribués aux coursiers qui auront marqué des points sur les compétitions.

Il y a de fortes chances que cette soirée sera mémorable car n’oublions pas que l’EDH rassemble un gros peloton toute l’année durant.

« RALLYE THÉÂTRE DE LA PETITE REINE ».

Photo. Image EXPO18 avec une des grilles réalisées par Jhonny à propos du TDF.

Nous préparons actuellement un entretien pour évoquer le « RTPR2018 » et connaître les plans pour 2019. Cela se discute déjà pour le planning annuel.

Cet entretien sera publié la semaine prochaine.

Sachez déjà qu’il y aurait une possibilité de voir se mettre en place un café du « TOUR DE FRANCE » dans la salle « LA GRANGE ». Le thème ne serait consacré qu’au TOUR. L’espace serait plus petit mais il permettrait ainsi au public de pouvoir consommer à l’abri des intempéries tout en étant baigné dans un milieu cycliste. LCOW devrait encore être de la partie.

TOP !!!

YORICK SLAGMULDERS VERS LE « VCA SAINT-QUENTIN ». #Ninove

Photo. Au « GP DUBOIS » à Isières en 2018.

Yorick SLAMGMULDERS est âgé de 23 ans et habite Ninove. Cette saison, il était dans la continentale du « PCW » en provenance de « VAN EYCK SPORT ». Pour 2019, il prendra la direction du club français du « VCA SAINT-QUENTIN », une NATIONALE 2. Nous n’allons certes pas passer en revue l’ensemble des coureurs de T-PALM mais il y en a trois ou quatre dont nous aimons connaître la destination future. SLAGMULDERS est l’un d’eux. C’est un garçon sérieux, qui a fait une très belle saison 2018. Toujours accompagné de ses parents qui veillent à sa destinée. Un tableau des continentales, des clubs et des jeunes est en préparation.

74e au « GP CRIQUIELION », 83e au « CIRCUIT DE WALLONIE », 55e au « GP MONSERE », 58e au « CERAMI », 17e à la « KUSTPIJL », 92e à « BINCHE CHIMAY BINCHE », 44e à GRAMMONT, 78e au « GP DE WALLONIE », 26e au « GP VAN IMPE » mais aussi 8e à Merelbeke, 11e à Flobecq, 21e à Ghoy, … . Avec de très beaux Tour de Liège et Tour de Namur à son actif.

Souhaitons que la direction prise lui soit profitable en 2019 !!!

GOOD LUCK !!!

« PORTRAIT » : Michel MISSANTE.

Corrigé, le 08/11/2018.

Le 01 septembre 2004, Michel MISSANTE décédait d’un accident domestique à Braine-l’Alleud. 14 ans. Dans l’entité, nombreux sont ceux qui se souviennent de lui.

Commissaire de police (communale puis zonale) rigoureux, c’était aussi un passionné de bicyclette. La première image qu’il laissait était souvent celle de quelqu’un qui veillait à faire respecter les Lois et Règlements à la lettre. Quand il assurait l’encadrement d’une course cycliste, ce n’était pas pour « emmerder » le monde comme on l’a souvent entendu.  Mais bien pour que la sécurité soit maximale. Combien de fois n’avons-nous pas assisté à ses discussions interminables avec Victor DUBOIS, alors président du RVC ST-ROCH. Quand un usager irrespectueux des panneaux devait faire l’objet d’un enlèvement par dépanneuse, peu importe si cela devait retarder la course. Quand il manquait de signaleurs sur certains axes, c’était pour des raisons identiques. S’il ne l’avait pas fait, les mêmes qui rouspétaient sur la méthode auraient été les premiers à le lyncher s’il y avait eu un accident durant l’épreuve. Par ailleurs, il était le premier à prévoir un maximum d’effectif pour garder les carrefours les plus dangereux. Sur toutes les courses, il y avait de la police. Et derrière « le fonctionnaire » qui ne regardait jamais à une minute ou à une heure pour son travail, il y avait aussi un homme qui savait donner de lui-même.

Puis avec le temps, il avait pris goût au cyclotourisme. Il s’y est mis assez tardivement. Il avait acheté sa bicyclette. Il avait sa tenue. Il ne faisait pas partie d’un club. C’était presque devenu un virus. Jean-Claude DELHAYE, son ancien collègue, (mordu de cyclisme) peut le confirmer. Michel n’était pas particulièrement un trouillard. C’était même un costaud. Il s’est même lancé le défis de concourir le vendredi soir lors du FESTIN. Plutôt folklorique, cette « course » n’en avait que le nom. L’ensemble des compétiteurs lessinois prenaient le dossard pour la gagner. Jacqueline SAUVAGE, présidente du comité de la Porte d’Ogy, savait qu’elle pouvait compter sur Michel, toujours disponible. Vers 1990, il s’est inscrit. Après quelques tours, il a raté un virage en face du bureau de police situé Rue César Despretz. Déporté pour une raison dont nous n’avons plus souvenance, il a pris la bordure de gauche en remontant la Rue Watterman et est tombé lourdement. Emmené à l’hôpital, une fracture du bras ou de la clavicule lui a été décelée. Mais trois jours plus tard, il était déjà au boulot.

Comme nous le constatons, il ne faut pas toujours être compétiteur, cyclo, loisir, signaleur, organisateur pour aimer et aider le cyclisme. Michel MISSANTE en est un exemple. La police a un rôle à jouer.

N.B : Son frère, Henri, est également devenu cyclotouriste tardivement. Aujourd’hui, il est très actif dans le club « VÉLO BALADE SANTE » dont le siège est au café « Le Ramier » à Lessines. Ce club est destiné aux amateurs de vélo qui souhaitent rouler de petites distances à un petit rythme. Avec des engins électriques ou pas.