AU PAYS DU FOIE GRAS, LE COUREUR DOIT FAIRE CEINTURE !!!

Nous avions promis de vous faire un back up de la journée de repos à Perigueux, ce lundi, mais force est de constater que nous sommes à un bon 50 km. Les routes sont très sinueuses et nous ne vous disons pas la circulation et les bouchons qu’il y a en ce moment. Les lieux touristiques et le passage du Tour doivent y être pour quelque chose. Alors, pour ne pas rester à ne rien faire, nous avons sillonné entre Les Eysies et Saint-Cyprien. Bon, nous n’avons pas fait que cela mais force est de constater que c’est fort disparate d’un endroit à l’autre. Le Département du Périgord a mis la gomme mais toutes les communes ne jouent pas le jeu de la même manière. Ainsi aux Eysies, c’est la fête partout, affiches, ronds-points garnis, vitrines aux couleurs du tour. Manifestement, il est attendu avec véhémence. Chapeau pour les décorations de rue. A Sarlat, il y a un village du Tour toute la journée de Demain. Il y aura des animations pour les enfants. Deux autres places serviront aussi au Tour. Mais à part au syndicat d’initiative, en ce moment, il n’y a rien en ville. Ce qui par contre foisonne, ce sont les panneaux d’interdiction de stationner. Il y en a sur plus de quatre km autour de la ville. Vous pouvez être certains que les dépanneuses vont circuler. Et le parking en externe est assez rare. Au niveau de la localité, c’est la traversée de part en part juste à côté de la cité médiévale. Va falloir être là matinalement car il nous semble bien que ça va jouer serré. Tout comme les coureurs d’ailleurs car il ne fait pas large et c’est très sinueux en ville. Sans oublier les îlots, les barrières, les ronds-points, … . Cela va être un vrai slalom. Et si vous ne savez pas, c’est aussi la ducasse. Deux placettes sont remplies de carrousels. Comme il sera impossible de se garer en ville, nous irons à pieds sur l’événement. 4 km, ce n’est pas la mort de l’homme. La météo annoncée sera bonne, ce sera l’occasion de prendre un bain de soleil. Finalement, là où il apparaît que tout soit programmé presque au millimètre près, c’est à Domme, un des plus beaux villages de France, occupé en 1300 par les Templiers et dont la côte, (cat4)  bien raide, faite de petits chemins, sera l’attraction régionale. Domme a mis le paquet, écrans géants dès aujourd’hui sur la petite place, concours de vélos fleuris, animations diverses aussi demain. Il faut dire que tout est aux couleurs du Tour en Périgord. Les vitrines sont décorées, des vélos peints aux couleurs des maillots des leaders sont positionnés aux endroits clef dans le centre. Des feuillets et livrets sont disponibles. Juste que des tee-shirts sont livrés aux communes mais là, ils les ont réservé aux employés communaux qui travaillent. Pas moyen de s’en procurer un. Espérons que demain sera un autre jour. Et puis, après Domme, il y a Baynac et Cazenac une autre localité le long de la Dordogne. Traversée très étroite le long d’un nouveau muret et revêtement remis presque à neuf. Il y a des ballots partout. 200 coureurs, ça va être juste. Dans cette ville, il n’y a pas d’animation prévue. Là où le folklore débute réellement, c’est sur les tronçons entre les villes. Il y a des campings car dans chaque coin ou recoin disponible. Tous ou presque ont des flèches directionnelles du Tour sur une vitre de l’habitacle. A se demander s’il y en aura encore à ramasser après le passage de l’épreuve !!!! Voire même pour diriger les coureurs et la caravane. Certains sont là avec des vélos, grandeur nature, composés avec des bouchons de liège. Des œuvres d’art. D’autres, sont là avec des drapeaux, des décorations incroyables. Les campings du coin sont tous saturés. Sûr que ça va chauffer dans le Périgord. Nous y serons !!! Regardez Twitter, on vous a déjà mis quelques images. Dans le diaporama ci-dessus, il y a une dizaine de photos de la situation sur place. Bien entendu, si nous avons un peu de temps ce mardi soir, une partie du passage sera en ligne autrement, il faudra attendre mercredi. La pression monte. Les anglais, hollandais, allemands, … sont là. Même des américains rencontrés cet après-midi profite de la bonne bouffe avant la course. Une alimentation que, bien entendu, les coursiers ne peuvent déguster avec délectation car le foie gras, le gésier de canard, les pattes confites, les liqueurs à la noix, les pâtés, les aiguillettes aux cèpes, … ne sont pas ce qu’il y a de plus conseillé pour garder la ligne. Attention, par la suite, vous aurez encore du retour car Jhonny sera encore sur le parcours. Encore une remarque. Nous avons entendu certains journalistes dire que l’étape du 11 juillet devrait être tranquille. Nous avons vu le parcours. Nous pouvons donc vous dire que c’est tout de même la Route de Frasnes exposant 10. Un vrai toboggan !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s