PARTIE 1 : LE DÉPART A SILLY.

Photo. Départ fictif. 12h30.

MERCI A JHONNY et LIBERT POUR AVOIR COUVERT LE GP EN NOTRE COMPAGNIE. TOP !!! GRAND MERCI ENCORE. UNE LONGUE ET DIFFICILE JOURNÉE

Corrigé le 15/05/2018.

10h15. Jhonny nous rejoint au domicile. Nous partons vers Silly. Hier, en soirée, nous avions joint Libert qui sera sur Deux-Acren. 10h20. Nous sommes à Silly. Direction le CPAS pour retirer notre enveloppe pour les accréditations. Un peu perdus dans la salle des délégués, nous devons donner une image de débutants mais peu importe, quand faut y aller, faut y aller. L’image n’est rien, l’efficacité c’est tout. GRAND MERCI à Laurent et l’ECA pour nous avoir fait confiance. Il a accordé le sésame « PRESS » à notre petite équipe. Nous devons être à la hauteur. Nous nous sommes décuplés pour donner le meilleur de nous-mêmes et du GP. Jhonny en bave de mettre les autocollants sur la voiture. Nous prenons possession de la radio pour entendre RADIO TOUR. Nous voilà parés comme des pros … que nous ne sommes pas. Juste des mordus chez qui tout est gratos, qui font un boulot gratos et qui espèrent que vous en avez eu pour … votre argent. 10h30. Nous sommes invités à nous rendre à un briefing dans une salle de la brasserie MYNSBRUGHEN. Ce n’était pas le nôtre mais celui des DS. Nous n’avons pas fait la fine bouche. Pour ne pas nous faire remarquer, nous sommes restés. Pascal (TPALM) était là, de même que Wim FEYS (EFC), Christophe DETLLOUX (AGO), Thierry MARICHAL (WB), … . Nous avons enfin vu les DS de TARTELETTO, LOTTO U23, … . Même Michel POLLENTIER a montré le bout du nez. Et bien entendu, nous avons discuté avec lui. Il commence même à nous reconnaître. Mathieu CRIQUIELION, directeur de course, a fait part de ses souhaits. Et puis, c’est une belle expérience que d’entendre cet allemand, directeur des commissaires UCI, donner ses ordres en français svp. Et c’était carré, on peut vous le dire. VOET, BOSQUILLON et EECKHOUT restaient en retrait. Rien que pour ça, un GP pareil mérite d’être vécu. Il n’y a pas que la course et les coureurs. Nous, ce qui nous intéresse, c’est toute la course, sous ses nombreux aspects. Et ces messieurs ne mouvent pas. Le gars ordonne, les autres exécutent. On y voit aussi Godelieve la cousine, médecin du jour, qui vient aux infos. Mais on prend note des mauvaises nouvelles. MARLUX n’est pas là. Finalement, ils ne seront que 117 au départ. C’est peu eu égard à ce qui était annoncé avec 175 rouleurs. C’est un peu fou pour une course UCI de ce genre. C’est trop peu. 11h. Les équipes sont disséminées un peu partout dans la localité. De beaux parkings invitent les spectateurs à stationner leurs véhicules dans des prairies praticables. Nous n’avons pas cherché à visiter les équipes. Le temps était compté puisque la présentation débutait à 11h03. Par ailleurs, Jhonny devait encore assister au briefing pour les voitures. C’était à 11h30. Soyez tranquilles, nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer. Loin de là. Nous sommes FOURBUS !!! Pascal reçoit la carte PRESS de Libert, son papa, qu’il lui déposera au passage au Chemin de Mons à Gand acrenois. Aujourd’hui, il fallait être membre de « La Ligue des Optimistes ». (qui existe sur le net !!!) En effet, la présentation a été un peu perturbée. Le temps était infect. Froid et petites pluies se succédaient sans discontinuer. Nous avions deux doudounes sur le dos. Le public plutôt absent au début à commencé à arriver petit à petit et vers 11h45, les applaudissements étaient fournis pour les teams qui passaient sur le podium. Par ailleurs, Mr Havelenage était audible. Avant cela, il était aphone !!! lol. Les clubs passent, puis les CT et enfin les pros. On ne peut pas dire qu’il y avait autant de monde que l’an dernier. Ce serait se voiler la face. On s’est même posé des questions. Le café Hannotier était quasiment vide. Nous avons eu le sentiment que c’était assez minimaliste à Silly : flèches, sono, lignes au sol, … . Nous rencontrons un journaliste de NORD ÉCLAIR, Eric CORNU, qui est aussi responsable du service communication des WBCA et des FOAC. Une belle rencontre. Son épouse et lui, sont sur toutes les courses pour leur boulot de journalistes. Et d’après ce que nous voyons sur Twitter, ils sont hypers performants. Aujourd’hui, il faut le dire, il ne fait pas gai gai. Avouons que le moral s’est remis à remonter quand nous avons vu que GOEBEERT, JULES, WEEMAES, VANDENBRANDE, BAUGNIES, VANMELSEN, MORTIER, SIX, D’HAENE, LOMB, D’ANGELO, … étaient de la partie. Mais des régionaux manquent à l’appel : GRIGNARD, CASTRIQUE, … . Et en plus, ces coursiers, qui allaient pourtant rouler près de 200 bornes dans ce temps, ont posé avec le sourire pour le photographe du jour que nous étions. 12h30. C’est la départ fictif de la course. Nous y sommes. Nous faisons quelques tours sur le circuit local. Il était trop difficile de rentrer pour rédiger deux articles. Nous rejoignons la ligne vers 13h30. Laurent nous demande de prendre en charge Christian PROVENIER de « MA RADIO ». Ce que nous acceptons avec joie. Christian passera un moment sur les ondes avec son GSM pour relater la course en direct, assis sur le siège arrière de notre voiture. Nous prenons aussi un auto-stoppeur en la personne de Loïc COLLET de NOTELE. La voiture bien chargée, nous entamons le périple de la boucle pour joindre Silly à Lessines. C’était chouette avec les deux médias dans la bagnole. Un beau parcours et de beaux chemins. Gondregnies, Fouleng, Thoricourt, Graty, Hove, Labliau, Bassilly, … . Quelques pannes égayent le trajet. Les WANTY ont bien donné. S’il n’y avait pas de monde ou presque à Silly, il faut avouer que les villages de l’entité ont fait fort. THORICOURT, GRATY, HOVE, LABIAU avaient sorti les grappes de supporters. Bien !!! Pour notre part, nous partons vers Deux-Acren en prenant des raccourcis. A ce moment là, les coureurs sont dix devant et le peloton est à 2 min. Nous ferons un topo complet « course » dans un autre article. A deux-Acren, c’est un peu tristounet. MA RADIO et Mr Havelange animent l’espace du jeu de balle mais la foule n’est pas au rendez-vous. Ce sera le cas quelques instants plus tard. Christian rejoindra Jhonny pour la partie acrenoise du GP. Nous resterons sur le jeu de balle acrenois pour assister aux passages de la course et repos. Guy, Michel, … et les autres de l’ECA font marcher la boutique. Un  bar à champagne fait monter les bulles. La police veille. Carlo, signaleur au carrefour, ne laisse rien passer. C’est la fête au village. Profitons-en. Nous, on se demande déjà s’il ne faudra pas prendre des vitamines C pour terminer la journée … .

A suivre dans les parties 2 et 3.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s