1947. LE FESTIN ÉTAIT CYCLISTE.

Corrigé le 01/09/2018.

Photo. Article de 1947 extrait du journal lessinois « Le Postillon ».

Avant et après guerre (1940-1945) il y avait énormément de comités de quartier à Lessines. (et entité) « FESTIVITÉS ATTRACTIONS » à la Rue de Grammont. (1911) « FÊTES DES JOURS » à Ogy centre. (1919) « KERMESSE DU PAVE » à la Chaussée à Ogy. (1912) « KERMESSE SAINT-MEDARD » à Ghoy. (1906) Puis, il y a eu « GRAND PLACE ATTRACTION » sur la Place de Lessines. (1948) Et d’autres comme la « KERMESSE DES SARTS, de « LA PORTE DE PIERRE », de la « KERMESSE DU MOUPLON », de la « RUE CULANT », … . La Porte d’Ogy n’était donc pas en reste. C’est là que se déroulait le FESTIN. Le mercredi, c’était le grand jour mais la fête perdurait jusqu’au dimanche. Les activités n’étaient pas semblables au fil du temps. La course cycliste était pourtant l’événement autour duquel tout tournait.

Cet article (comme d’autres) est intéressant à plus d’un titre. « La Rue d’Ogy » devient la Porte d’Ogy. Faisons un tour des inscrits. Le peloton des participants était conséquent. 37 coureurs alors qu’il y avait quelques fois plusieurs épreuves par semaine, c’était très bien. Ils venaient de loin. Tournai, Châtelet, Tubize, ce n’était pas la porte d’à côté. Enfin, il y avait nos coureurs locaux. Omer THYS en tête. Notre grand champion local avait peu couru durant la guerre car il s’était engagé comme volontaire. Mais en 1947, il revient dans une forme éblouissante. Plus tard, il tiendra un café à la Rue de la Station. Son copain Victor BOUCHEZ de Wannebecq l’accompagne. Il ouvrira un commerce de cycles à la Rue du Progrès dans les années ’50. François DEMEYER, le père de Lucien « el maquet » et grand-père d’André, faisait toujours illusion malgré son grand âge. Il a gagné énormément de compétitions avant guerre. Léon GOSSELIN, père de Léon GOSSELIN, (père et fils avaient le même prénom) le menuisier de la Porte d’Ogy était un grand coursier. Il s’entraînait fréquemment avec VAN WAYENBERGH André et « Jef » SCORIERVAN LOO Félicien, l’acrenois, était régulier. BAUDELET François et LEGRAND Gustave étaient des occasionnels car nous avons peu de classements les concernant. Ghislain LECLERCQ, le gars de Silly, qui passera indépendant, a fait le déplacement. C’était un dur. Si vous avez fréquenté les courses vers 1975, il était délégué LVB. Par la suite, son fils et son petit-fils ont pris la licence à leur tour.

A la « Rue d’Ogy », c’est Omer THYS qui l’emportera « devant une foule nombreuse et enthousiaste ». Le « PRIX DU FESTIN » aura duré quelques années. Il gardera à jamais de beaux champions à son palmarès.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s