LE #RallyeTheatrePetiteReine A CONNU LA FORTE PLUIE !!! #Motivation

Photo. Le piano cuistax était bâché, il fallait bien ça. Mais cela n’a pas diminué l’ardeur de ces jeunes gens. Ni des organisateurs et des participants.

Le « RALLYE THÉÂTRE DE LA PETITE REINE », c’est ACTIVITY OFF THE YEAR à Lessines. Vélos/spectacles/culture/patrimoine/échanges/tourisme/géographie/histoire/ … . Les membres du Centre Culturel René Magritte planchent sur le programme et les contrats avec les troupes depuis des mois. Un travail titanesque. Trouver des lieux magiques, tracer un circuit bucolique et avoir des accords exceptionnels de passage. Tenir la billetterie et les réservations. Inviter le quartier. Réserver les bus et autres moyens de transport. Commander les gadgets et réaliser toutes les publications. Et nous en passons. Sans omettre que le travail au quotidien ne doit pas rester sur le coin d’une table. Les activités suivantes continuent à exister. Les heures et les jours défilent sans compter. Pour cette édition, il y avait des centaines de réservations. Le moral était au beau fixe. Mais durant la semaine, les météorologistes se sont mis à nous envahir de mauvaises nouvelles concernant les conditions climatiques du weekend. De plan « B » en plan « C » voire « D », il fallait pallier aux difficultés que cela pouvait engendrer. Finalement, le samedi a été terrible. La plupart des activités lessinoises ont, plus ou moins, été impactées par la météo exécrable. Le dimanche, les pluies abondantes devaient se transformer en mini tornades. A un point tel que Bruxelles annonçait la fermeture des bois. Oups !!! Même les artistes qui logeaient sur place voyaient ce ciel gris et menaçant comme un risque indubitable pour leur spectacle. Les organisateurs étaient dans le questionnement. Nous aussi … .

Dimanche matin. La pluie tant redoutée est présente. Faible mais suffisante pour refouler la manne des nombreux cyclistes espérés. De plusieurs centaines en 2017, ils n’étaient finalement qu’une quarantaine dans chaque groupe. De fait, le peloton avait été scindé en « POMMES » et CASQUETTES ». Ustensile (très beau) qui coiffait d’ailleurs les encadrants. Une belle découverte que cette casquette propre au RALLYE. Nous avions prêté nos maillots vintage. Mais le public avait répondu présent à l’appel du CCRM. Les bus étaient pleins à craquer, de même que les « véhicules » pittoresques. Les inconditionnels du CCRM reconnaissent ainsi leurs mérites. Très bien !!! D’ailleurs, à part la pluie, tout avait été programmé pour que les spectacles se déroulent sous couvert : salles, églises, réfectoires, … . Celui qui allait de lieu en lieu par ses propres moyens pouvait aussi prendre le pass ou l’entrée unique directement sur place. Quand il pleut à grosses gouttes bien mouillantes, le vélo, c’est pas trop ça. C’est donc vers 09h10 que les cyclistes se sont lancés sur les routes trempées. Les uns par le Boulevard et la jonction de l’A8 qui était ouverte exceptionnellement avec l’accord du SPW pour rejoindre Wannebecq. Les autres via le Ravel jusqu’à Deux-Acren. A côté de cela, plus confortablement assis, les autres spectateurs étaient véhiculés comme en car organisé. Cela nous rappelle les bus LEULIER ou Lina BARROIT de Lessines. Les cyclistes ont été courageux. Félicitations à eux. La pluie a été présente toute la journée. Juste une petite accalmie vers 14h et c’était reparti de plus belle. Le RALLYE a eu lieu, c’est l’essentiel. Et les spectacles étaient tous (on nous en a beaucoup parlé) à la hauteur de l’événement. Bonus + aux initiateurs car tout mettre en place, puis se retrouver face à un tel déluge et garder le moral envers et contre tout, c’est nickel !!! Il y avait plus de 200 personnes pour le RALLYE. Ce qui représente un vrai bon résultat compte tenu de la grisaille.

Anecdotes. Nous tenions le déjeuner pour une partie des artistes. Nous avons discuté avec une troupe italienne. Ces gens sont des « nomades ». Ils circulent ainsi de pays en pays, de villes en villes, pour jouer leur spectacle. Incroyable. Et puis, qu’est-ce qu’ils mangent !!! hohohoh. Enfin, nous avons rencontré un acrobate (mono cycle) français qui roule également sa bosse un peu partout dans le monde. Tenez-vous bien, il est recruté chaque année par le Tour de France pour faire ses spectacles lors des arrivées ou départs des villes étapes. Nous avons passé un vrai bon moment en sa compagnie. Il a fait cadeau (non pas de sa veste Tour de France) d’un sac du Tour à Jhonny. Nous lui avons offert une KWARMONT. Pas deux, il allait s’endormir. hohohoh. Il y a ainsi très souvent des rencontres improbables qui, inévitablement, sont enrichissantes pour toutes les parties. Et puis, (elle se reconnaîtra) nous avons eu une visiteuse qui s’est endormie dans le canapé du bar. Nous n’avons pas trop osé la réveiller !!! Quelle belle journée. Vivement l’an prochain. Pluie ou pas, nous serons encore d’attaque.

Quelques images dans le mur ci-dessus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s