14-18 : LA DER DES DER !!! #CENTENAIRE #armistice #11novembre

Corrigé le 20/10/2018.

Nous sommes dans les derniers jours du CENTENAIRE de la GRANDE GUERRE. Celle de 14-18 qui avait été qualifiée de DER DES DER. Pourtant, il ne s’agira pas de la dernière.

D’ici au 11 novembre, il y aura plusieurs articles sur ce thème. Pourquoi ? 1.Parce que un membre de la famille l’a subie dans les tranchées de Ypres. Il a été blessé à deux reprises au combat. Nous souhaitons perpétuer sa mémoire. 2.Parce que nous constatons que la France commémore cet événement depuis quatre ans à grands renforts de concerts, d’expositions, de spectacles, d’événements pour les enfants, … , alors que la Belgique a plutôt été modérée voire même assez absente sur le sujet. (en catimini) YPRES et PLOEGSTEERT sont actifs chacun avec leurs moyens mais au-delà de cela, c’est minimaliste. 3.De grands cyclistes se sont portés volontaires et ont mis leur carrière en suspens pour défendre leur pays. Plusieurs d’entre eux n’en sont pas revenus. Reconnaissance.

Des « POILUS », (« courageux » en argot) il y en avait dans notre entité. Aux périodes symboliques de l’année, les derniers lessinois de 14-18 allaient se recueillir devant les monuments aux morts de l’entité. C’était au début des années ’80. Nous avons entretenu des conversations avec certains d’entre eux. Ils étaient là pour que tout le monde se souvienne. Pas nécessairement pour montrer les médailles honorifiques, pas pour raconter les malheurs de la guerre, pas pour nous citer le nom de copains disparus dans d’atroces souffrances. Juste pour que les citoyens présents, dont de nombreux enfants des écoles, voient qu’ils avaient survécu à l’ignominie. Et pour porter le message que cette saleté de guerre ne devait plus se reproduise. La plupart d’entre eux aura aussi vécu 40-45 !!!

Aujourd’hui plus qu’hier et beaucoup plus que demain, il ne faut rien oublier de ces combats insensés face à l’oppresseur. Pour la liberté. Notre présent nous le remémore chaque jour.

Ce 11 novembre, il y aura 100 ans que l’Armistice (la première rencontre fut un cessez-le-feu) a été signée.

Clemenceau dira :  »

« Nous avons gagné la guerre et non sans peine. Maintenant il va falloir gagner la paix, et ce sera peut-être encore plus difficile. ». A méditer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :