JOEL ROBERT CROYAIT AU PROJET « TEAM LESSINES ». #2021

Titre.

Plutôt que de répéter ce que les médias rapportent depuis hier, nous préférons vous démontrer par des expériences personnelles, comment ce grand champion est à considérer. Mr ROBERT a eu UNE VIE ENTIERE consacrée A SON SPORT, à notre sport.

« LE PROJET », c’était une équipe de près de quarante personnes provenant d’une dizaine d’institutions/organismes (ville, école, partenaires commerciaux et particuliers, cpas, police, clubs locaux, …) qui a œuvré afin de donner une formation de type « motocross » à des ados durant plus de 10 ans. Projet qui a d’ailleurs été nominé dans un concours international dont nous avions assisté aux résultats à Amsterdam. Une belle consécration. Notre ville était sous les projecteurs. Un projet fédérateur, positif ET constructif. Le grand champion de motocross qu’était Joël ROBERT avait donné son soutien.

1997

Vers 1993, nous avions consulté Joël ROBERT pour savoir s’il ne s’opposerait pas à la participation de nos équipes (2×3 et puis 3×3 pilotes) à son endurance tout terrain. En effet, l’objectif « CHINELLE », c’était « 12h00 » de moto, un circuit plus qu’exigeant (descentes vertigineuses, tunnel en pierre, tranchées avec racines, carrière, …), des fusées internationales qui vous dépassent en soulevant un souffle bon à vous renverser, des milliers de spectateurs, … et du roulage pendant la nuit avec un éclairage halogène qui vous donne juste une vision limitée. Nous dirons que ce ne sont pas des vacances en bord de mer. Et avec des jeunes qui n’avaient pas beaucoup de pratique. Il fallait convaincre. Il n’a pas été long à décider et a avalisé notre participation. Nous étions subsidiés par la Région Wallonne. Le « PROJET » avait été retenu parmi de nombreux autres. A partir de là, conduite, mécanique, physique, … . Joël a même invité le groupe aux réunions préparatoires à Chimay. Il n’avait pas d’appréhension … nous bien. Il était fonceur et il avait vite cerné la motivation du TEAM. Philippe BORGUET (aussi journaliste DH et pilote enduro) de KAWAZAKI BELGIQUE (« Goegebeur et Vigoni ») a toujours été présent (+ Thierry GODFROID-CB en cross, « GP »). Il a conseillé des KDX 200/220 CC, légères, résistantes et maniables. Un bon choix pour des débutants. Philippe est encore quelqu’un sur qui nous avions pu énormément compter. Il donnait les T-S, les trophées, il venait en moto à Lessines pour voir comment progressaient les jeunes. Trouvait des solutions à tout. Un copain à Joël. Les mois passent. La « CHINELLE » approche. Les petits gars ont bien progressé. Ils ont la « gnac ». Dirk GELAUDE en est pour quelque chose, il ne pardonnait pas grand chose. L’amusement mais le sérieux en même temps. Enfin, le grand jour arrive. Camions du service des travaux chargés (sacs, tentes, nourriture pour trois jours, tables, chaises, cuisine, …), nous étions parés. Direction FRANCHIMONT. En juillet, (toutes éditions semblables) nous arrivons sur l’esplanade. Nous installons notre campement. Et Joël est là. Le premier jour, il vient voir les nomades lessinois installer leur bivouac. Au repas spaghetti du soir, il se met à table avec toute la bande. Tous avaient des yeux en forme de boule de billard. Imaginez le grand JOEL ROBERT occupé de manger avec vous, de vous conseiller, de vous taper sur l’épaule … . Pour un gamin, c’est quelque chose. Durant l’épreuve, il se renseigne. Il fait un aller/retour dans le stand. Et quand nous démontons, il vient nous saluer. ET surtout féliciter les petits gars car ils ont TERMINE la course. #Chapeau!!!! Sur « LA CHINELLE », il y avait environ 130 équipages de trois pilotes (par moment, il y avait des pointures comme SMETS ou FRETIGNE), des chapiteaux avec sono, des milliers de spectateurs et il trouvait toujours le temps de venir voir le « TEAM LESSINES ». Toujours chaussé de ses sabots en bois et cuir qu’il ne quittait qu’à de rares occasions. #RespectMonsieurRobert

N.B : Sur une des dernières « CHINELLES », il nous a demandé de mettre notre sonomètre. Nous lui signalons que s’il y en a qui dépassent, ça risque de faire du bruit … (hoho). Il nous répond qu’il ne faut pas non plus être trop incisif. Trois « machines à charbon » ont été invitées à se mettre en ordre avant de repasser le contrôle. On a pas été trop regardant mais les motos étaient globalement très en ordre !!! Joël avait raison, nous n’étions pas là pour refouler les dépassements d’un ou deux décibels. Il y a bien plus de bruit dans un zoning industriel que sur le site de FRANCHIMONT !!!

N.B : Parler de Joël sans évoquer sa « cellule » du « MOTO UNION DU PAYS NOIR » serait une erreur. A l’époque, WESO, PATRICK, JOSIANE, … soit une vingtaine de ses amis le soutenaient dans TOUTES ses entreprises. Ce sont des choses qu’il ne faut pas oublier. Il avait vraiment un groupe soudé autour de lui !!! Et surtout, il n’a JAMAIS voulu modifier le nom de son club de cœur !!! Quand nous allions aider au montage du circuit, combien de fois n’a-t-il pas dit que nous pouvions dormir dans le chalet !!! Avec le recul, nous aurions du rester avec eux. Il y a de ces moments qui ne peuvent plus se revivre. #Regrets

En terminant ce post, nous souhaitons préciser que nous n’oublions pas les MARCEL, RAPHAEL, SEBASTIEN, JEAN-MARIE, MICHEL, … qui ont été des ardents défenseurs de ce PROJET. #Pensées!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s