PASCAL PIETERARENS, UNE PERSONNALITE DE NOTRE CYCLISME !!! #Entretien7 #2021

Photo. PASCAL PIETERARENS a TOUJOURS tenu à mettre ses sponsors en vitrine. Une reconnaissance et un professionnalisme jamais démenti. Une partie des images ont été données par Pascal avec son autorisation pour l’utilisation. Les autres sont de notre petite équipe. Et de nos archives.

  1. Mr Laurent HAEGEMAN > Président de « L’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE » > 06/12/20
  2. Mr Michel CRIQUIELION > Ancien coureur qui a répondu à deux questions pour le QUIZZ N°44, Secrétaire de l’ECA et Cyclo de Saint-Roch > 15/12/20
  3. Mr Arnaud GUILLAUME > Journaliste auprès de « DIRECT VELO » et Secrétaire du « ROYAL NAMUR VELO ». Un jeune qui a le feu sacré !!! Et qui est encore aux études. > 18/12/2020
  4. Mr Eric SOYEZ > Président du « ROYAL VELO CLUB SAINT-ROCH » de Lessines > 20/12/2020
  5. Mr Gilles VANDENBOSCH > Coureur de la catégorie « Espoirs » de Obourg, licencié FCWB avec le « TEAM DES ASCENSEURS ». En perpétuel progrès malgré des études supérieures en parallèle !!! Top Gilles !! > 24/12/2020
  6. Mr Yanis DUBOIS > Coureur de Ghoy de la catégorie « Aspirants » à la FCWB. Membre du club de PERUWELZ-BURY il est et restera. Un jeune qui a réalisé une bonne saison tout en étant à l’école. Top Yanis !!! >>> 31/12/2021

Nous aurions pu débuter ce préambule par : « Il était une fois … ». Car la vie de Pascal PIETERARENS est un conte de fée. Celui qui est plongé « dedans » depuis son plus jeune âge, doit forcément vivre des moments exceptionnels. Comme quand, tout jeune, il allait à Renaix (Critérium) avec ses parents et qu’il glanait les autographes de Freddy MAERTENS et autres vedettes de l’époque. Puis plus tard, en étant lui-même un coureur de « LA PEDALE PETIT-ENGHIEN » jusque dans la catégorie des amateurs internationaux. Enfin, en passant dans (nous faisons un petit raccourci) le « TEAM PCW » pour lequel il a œuvré comme DS une douzaine de saisons. Une continentale qui a sorti beaucoup de coursiers de valeurs. Il avait décidé de vivre semi retranché. Nous avons souhaité savoir comment il se portait et si le milieu cycliste ne lui manquait pas. Il a toujours une activité professionnelle. Il nous a répondu de manière positive sans aucune retenue. Il n’a d’ailleurs pas compté son temps !!! Vous allez donc avoir des nouvelles de Pascal PIETERARENS. Sachez déjà que son œil est toujours très averti et rivé sur le vélo. Il s’est lui-même remis en selle !!! MERCI encore GRANDEMENT à Pascal pour son acceptation !!!! TOP. Très heureux que les nombreux lecteurs auront l’occasion de se remémorer bien des souvenirs !!!

1) 13 années de « PCW » en continentale !!! C’est un fameux bail ? Mais 13 années avec des CT en grande quantité !!! Et là, plus personne ou presque dans cette catégorie !!!???. Une évolution logique ? Peux-tu nous remémorer des événements qui t’ont marqué durant ta carrière de directeur sportif ? On te comparait un peu au « Gérard BULENS » de ta catégorie ? Pourquoi ?

Bonjour à tous et merci de me contacter pour ce petit interview pour ce remarquable support qui est dédié au cyclisme en général et au cyclisme régional en particulier. 13 ans et oui, j’en ai vu des courses, des organisations, des coureurs, des supporters, des collectionneurs tout comme moi, des paysages… Le niveau continental est vraiment un tremplin idéal pour lancer les jeunes coureurs et pour les aider à découvrir le métier. Cela leur permet de mesurer le travail qu’il leur reste à faire pour y arriver.

2006, les débuts !!!

Cependant, la confrontation à la dure réalité du sport cycliste n’est pas toujours facile à vivre pour certains jeunes lorsqu’ils se rendent comptent qu’ils n’ont pas le niveau et les qualités suffisantes pour passer à un niveau supérieur. Pour les meilleurs, c’est une superbe rampe de lancement pour apprendre et se faire remarquer chez les « grands ». Nous sommes très heureux d’avoir encore des coureurs dans les rangs professionnels comme Kevin Van Melsen, pour ne citer que lui, qui est cette année au sommet de la pyramide en WT. C’est vrai que par le passé nous avions plus de 10 équipes continentales en Belgique et que ce nombre a fondu, comme neige au soleil, en grande partie à cause des charges financières et aussi des suites de l’évolution de plus en plus professionnelle du cyclisme de haut niveau. Il est aussi devenu très difficile de décrocher des partenaires. Les conditions d’obtention d’une licence sont de plus en plus pointues et ferment beaucoup de portes aux bonnes volontés, en plus de tout cela, il y a la crise actuelle due au COVID qui ne va rien arranger bien au contraire. Tout au long de ces années, il y a plusieurs choses qui m’ont marquées rien qu’avec le « P.C.W »., car ma carrière au service du vélo est longue de plus de 40 ans : les choses positives avec les débuts remarquables et les victoires des Delfosse, Ista, Streel, Fabio Polazzi,Tom David, Cammaerts, Devillers, Rouet, Prémont, Dron, et la dernière saison avec un super noyau et la dernière victoire, pour l’équipe, de Lamb Ross. (sans oublier tous les autres)… ou simplement les étoiles dans les yeux de mes jeunes coureurs qui se retrouvaient, pour la première fois, aux côtés de leurs idoles en course…et, cerise sur le gâteau, les victoires au « GP Criquielion ».

1er Ross LAMB au « GP BEERENS ».

Ce qui fut difficile pour moi, ce fut de me battre pour essayer de faire vivre le « PCW » quelques années encore et de voir, petit à petit, toutes les portes se fermer; ensuite, devoir annoncer la fin du « PCW » à mes coureurs. Je me suis alors efforcé de les aider à retrouver quelque chose ailleurs.

Au niveau compétition, ce fut la perte de notre coureur Jonathan Baratto victime d’un accident mortel lors d’une sortie d’entrainement, tout près de chez lui. Il y a également le grave accident en course de Jérémy Honorez, relayé par toutes les TV du moment, lors du Mémorial Van Steenbergen ME1.1 en 2009. Je suis resté à ses côtes jusqu’à ce qu’il soit évacué vers l’hôpital après l’arrivée de l’épreuve car les secours étaient bloqués…et le décès, en course, de notre « ancien » Antoine Demoitié

Au TMC 2014 à Beloeil.

La comparaison avec M. Bulens me fait plaisir mais je n’ai pas fait la même carrière que lui. En dehors du vélo, nous sommes ou étions tous les deux dans l’enseignement. Nous nous connaissons depuis très longtemps et j’ai toujours entretenu de bonnes relations avec M. Bulens. Plusieurs de mes « anciens » se sont retrouvés à un moment ou un autre dans son équipe (Delfosse, Gourgue, Cammaerts, Jonathan Bertrand, Tom David, Prémont, Streel, Mattozza,Amorison, Helminen, et mon regretté mécano Bernard Draux). Il aime également le cyclo-cross tout comme moi. Nous partageons, je pense, la même vision du cyclisme et nous apprécions aussi les « Colnago ».

2) Depuis deux ans, tu es jeune retraité (du vélo). Tout cela ne te manque-t-il pas ? En 2019, tu avais repris sur quelques épreuves avec la FCWB. Le virus (celui du vélo …) est-il encore tenace ?

Tout cela me manque pour les bons moments uniquement et pas du tout au niveau des soucis et du stress que tout cela engendrait. Avoir la charge d’une équipe est une occupation à temps plein et je disais toujours que j’en avais 2 (le boulot de tous les jours et l’équipe). Je n’avais pratiquement plus de temps pour la famille et pour moi.

Au « RONDE » ESPOIRS 2019.

En 2019, Christophe Premont (un ancien du PCW) m’a demandé si je voulais faire quelques courses avec lui au sein de la FCWB et c’est comme cela que je me suis retrouvé au poste de Directeur sportif sur quelques courses (Tour des Flandres U23 – Kattekoers ,…).Ensuite, c’est à la demande des organisateurs de la Flèche Ardennaise que j’ai aussi repris le volant en course pour conduire un commissaire, ce qui m’a donné l’occasion de passer la ligne d’arrivée juste derrière le vainqueur. J’ai également été sollicité par d’autres organisations et c’est comme cela que j’ai intégré le groupe de chauffeurs qui encadre les courses en province de Liège. En 2020, suite à la crise du Covid, toutes mes courses furent annulées. Et pour cette année 2021, je suis disponible pour aider et je serai au volant d’une voiture, sur certaines épreuves, si la crise le permet. En résumé, avec mes dernières expériences, j’aurai fait le tour du sujet, en débutant par la compétition en 1979 et puis j’ai été, mécano, éducateur, directeur sportif, chauffeur du médecin pendant près de 10 ans sur L-B-L et La Flèche Wallonne (hommes), chauffeur d’invités et enfin chauffeur de commissaires…c’est une belle diversité mais, vous ne me verrez pas sur une moto.

TOUR DE NORMANDIE 1984.

En revanche, je reste, et ce depuis mon plus jeune âge quand je me rendais sur les épreuves avec mes parents, collectionneur de tout ce qui concerne le vélo et l’histoire. Je dispose maintenant de plus de temps pour mettre de l’ordre dans mes collections (bidons, musettes, maillots, vélos, photos, bref tout ce qui se rapporte au cyclisme et à l’histoire). Si jamais vous avez de ces objets et vous n’en faites rien, je suis preneur. N’hésitez pas à me laisser un message.

3) Avec ton expérience et ton œil de lynx, tu dois certainement avoir ciblé quelques promesses en Belgique ? La Belgique justement, n’est-il pas de plus en plus complexe d’amener les jeunes sur un deux roues, qui plus est, en compétition ? Mais il y a de nouveaux challenges !!!

Avec la FCWB, j’ai rencontré Arnaud Delie et je pense qu’il possède pas mal d’atouts pour faire une belle carrière. Il est clair que le cyclisme est un sport dangereux et surtout sur la route, cela devient de plus en plus périlleux…mais cela reste un merveilleux sport dont je resterai toujours fan. En revanche, je n’accroche absolument pas au cyclisme virtuel.

4) Tu t’es remis à la pratique !!! Un besoin ? « Pour éviter le fauve enfermé dans sa cage ». Les folles années reviennent en mémoire quand on roule ? Une petite anecdote !!!

Oui, avec le confinement et les beaux jours, je suis remonté beaucoup plus sur le vélo que pendant les années précédentes. Je dispose de plus de temps mais je ne roule que lorsqu’il fait bon (je n’ai plus rien à prouver dans les mauvaises conditions météo) et j’y ai repris du plaisir. Mais, c’est vrai que l’esprit de compétition reste présent et que l’on a toujours envie de reprendre un cycliste qui est au loin devant vous…mais je n’ai plus 20 ans (lol) et il faut être raisonnable et surtout, être à l’écoute de son corps. Je dirais que ce n’est pas vraiment un besoin mais c’est un « plaisir » de se refaire « mal »…

Les folles années reviennent en mémoire quand on roule, oui, certainement. Cela remonte a environ une dizaine d’année, au critérium de Leuze-en-Hainaut, course en duo où j’étais associé à l’un de mes coureurs (Damien Timmerman). Cela a été ma dernière « compétition », je me sentais bien et dès le début, je n’ai pas été en mesure de me contenir et j’ai voulu lancer la course, la suite fut très dure mais, finalement, nous avons réussi une honnête prestation et terminé, je pense à la 7ème place.

Damien TIMMERMAN a encore fait des soupers à Bois-de-Lessines et roule encore en compet’. (EDH)

5) Une phrase courte, une réponse courte !!!

Antoine DEMOITIE ? : Un super gentil garçon tout souriant. Triste destin…

Je roule 20 KM chaque jour ? : Plus (+), mais seulement si il fait beau et pas en hiver.

Le coureur pro qui t’épate ? : Les jeunes pros (en général) qui réussissent directement chez les grands.

La dame pro ou non pro qui va percer ? : Kata Blanka Vas.

L’équipe actuellement la plus forte ? : L’équipe nationale BELGE

2020 ? Le désert sur le bord des routes sans supporters…

Avec des origines acrenoises, tu restes acrenois ? Oui mais le village a trop changé (nostalgie) depuis ma jeunesse…

Un (ou +) de tes anciens copains de club à « LA PEDALE PETIT-ENGHIEN » ? Michel Dernies (son fils Tom est aussi un ancien du PCW).

Ta marque de vélo préférée ? : Flandria (avant) Pinarello (maintenant)

Pascal « bientôt le retour » ? Si on vous le demande, dites que vous ne le savez pas… (LCOW : cachotier !!! 😉 )

Pour le surplus, tu peux exprimer un sentiment, une colère, un encouragement, mettre un supporter en évidence, parler de ton club, de tes camarades, de ta famille, … . Tu as libre choix.

Au PINO 2018. SON équipe !!!

Je vais juste dire que je ne garde que le positif de toute cette partie de ma vie et que cela m’a donné l’opportunité de rencontrer des tas de personnes d’origines et d’horizons très différents. J’en sors vraiment plus riche, humainement, de tous ces échanges et je suis très heureux d’avoir passé de très bons moments en leur compagnie. Ce qui me manque également c’est de passer de bons moments, en soirée, avec mon staff, celui d’autres équipes, des organisateurs et de « refaire » les courses,…

>>> Pascal avait le cœur lourd à PUTTE KAPELLEN 2018. La dernière du PCW !!!

Merci à tous !!

LCOW : Nous ne finirons pas par un texte. En effet, nous serions forcément incomplet. Pascal a bourlingué durant des décennies. Ceci n’est d’ailleurs pas un résumé de sa carrière, juste un petit BONJOUR qui nous permet de revivre de bons moments et de constater qu’il a la « gnac ». Alors, Pascal, encore merci grandement pour tout !!! Et bon retour dans le milieu via la province de Liège !!! Comme de fait, nous terminerons par quelques images. Il a eu tellement de coureurs, de membres du staff, d’aidants qu’il n’a pas été possible de placer tout le monde. Mais nous sommes certains que durant ses recherches et la rédaction de ses réponses, il a pensé à chacun de vous en particulier. MERCI !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s