UN LIEU MYTHIQUE OUBLIE.

Vous vous baladez le long du Ravel ? Alors, cet article est fait pour vous. Dernièrement, nous sommes passé à hauteur de l’ancien terrain de football du « FC LESSINES » (les noir et blanc) au bout de la Rue des Curoirs. Ce terrain est ceinturé d’un côté par le chemin de fer et de l’autre par la Dendre. La parcelle est encore occupée. On dirait même que c’est devenu un manège. Et le terrain de foot, une piste. Et dire que jusqu’aux environs de 1985, le « FC LESSINES » était un des clubs en vue de la provinciale 2B. Les derbys entre la « RES ACREN » (mauve et blanc), la « RUS LESSINES » (vert et rouge), « BEVER » (vert et blanc), « RUS FLOBECQ » (jaune et bleu), « ELLEZELLES » (bleu et blanc), … plus tard avec OLLIGNIES (jaune et bleu) et MESLIN-OLLIGNIES (orange et noir) étaient suivis par un nombre astronomique de spectateurs. Il y avait quatre clubs dans l’entité et tous ramenaient un monde fou. Aujourd’hui, il n’y en a plus qu’un seul et il n’y a quasiment personne en comparaison. Et n’oublions certes pas les « DIABLES ROUGES », chers à Michel, qui étaient hors fédé et qui jouaient à Bois-de-Lessines. Il faut le dire, c’est assez désertique pour le foot en 2018. DUPONT et DUPOND diraient même plus, très désertique.

Mais revenons au FC LESSINES. Le « petit » Jean, « Jean » du Boulevard, « Michel », « Jean-Marie » el maieur, « Marc », « André » le libéro, … tous, veillaient sur leur « bébé » avec beaucoup d’attention. Et puis est arrivée la fusion entre le FC et la RUSL. Le début de la fin. Une belle fin d’ailleurs car avec la seule REAL à Deux-Acren, tout piment à la compétition est dorénavant supprimé.

Personnellement, nous étions affilié à la « RES ACREN », nous avons joué en « première » vers l’âge de 16 ans. Nous avons régulièrement affronté le FC. Plus tard, nous avons été affilié à la RUSL un peu en première, beaucoup en réserve. Nous avons souvent regretté de ne pas avoir joué au FC car ce club avait ce que les autres n’avaient pas. Une âme, une personnalité, des ouvriers qui vivaient pour leur club, qui s’investissaient sans compter, qui mettaient une ambiance de feu voire même qui mettaient le feu. Au FC, c’était du fanatisme !!! (FC = ouvriers et RUSL = patrons) Bien entendu, il n’était jamais évident de l’emporter ou de marquer un but au FC. Un vrai plaisir d’évoluer devant cinq cent personnes.

Alors, si un jour, vous passez le long du canal, regardez entre les trous de la haie et vous verrez ce qui était encore, il n’y a pas si longtemps, un club de football florissant de Lessines. Imaginez les gamins, les « vedettes locales », s’en donner à cœur joie. Imaginez les cris, les acclamations, la buvette pleine jusqu’à plus d’heure pour la troisième mi-temps. Les parkings et rues adjacentes remplies de partout. Nostalgie.

SURTOUT, n’oublions pas que ce site était partagé avec l’ACLE. L’Athlétique Club Lessines cher aux NEVE et DEPRIJK. Il donnait ses entraînements sur ce terrain. Les coureurs faisaient des tours de pelouse et lançaient le javelot sur la partie herbeuse. Les autres avaient un sautoir pour la hauteur, sur la gauche en entrant dans le stade. A côté du saut en longueur. Pour le lancer du poids et du disque, il y avait un espace (cercle) situé derrière, à côté du parking, près de la haie. Il y est encore. Les bleu, blanc, rouge étaient nombreux. DEMEYER entraînait. Martine, Emile, Carl, Christine, Yvette, Patrick, Josy, Jean-Luc, Jean-Paul, Jean-Pierre, Patrick, Marc, … tout le monde prenait un grand plaisir sur ce terrain. Quand le foot ne s’entraînait/jouait pas, c’était l’ACLE qui prenait possession des lieux. Il y avait même une vielle caravane qui servait de vestiaires et le matériel était rangé dans une grange à côté de la buvette. Aujourd’hui, c’est morne plaine. Les chevaux paissent. Ils ont remplacé les athlètes. Les temps changent. L’ACLE a été obligé de déménager. Il est maintenant sur la piste d’athlétisme de Deux-Acren. Il se porte bien. Mais avec l’arrivée de la nouvelle pelouse synthétique pour la REAL, l’athlé devra faire ses valises. Il nous est rapporté qu’il ira sur le site de la Gaminerie dans un nouveau stade lessinois. A cet endroit, c’était l’ancien club d’athlétisme de la RUS Athlétisme, cher à Mr CAROUBELLE, qui était occupant avant sa dissolution.

2 commentaires sur « UN LIEU MYTHIQUE OUBLIE. »

  1. Je me souviens très bien des Blancs et Noirs, j’y ai joué entre 1975 et 1977. Je regardais les matchs du dimanche de la fenêtre de ma chambre, j’habitais juste face au terrain, de l’autre côté de la Dendre. Et quel folklore : « L’arbitre au canal » était une expression très courante à l’époque. Nostalgie quand tu nous tiens !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s