LE CIRCUIT DU #GPCriquielion

Photo. Le président Laurent HAEGEMAN et le directeur de course Mathieu CRIQUIELION seront dans la voiture qui ouvrira la compétition. Ils connaissent le moindre rebord de route par cœur !!!

Dans ce second volet, nous allons examiner le circuit de plus près.

circuigpc2018

Départ face au Café Hannotier, Rue de la Station à Silly. Départ fictif (en rouge). Départ lancé sur la N7 ou le Pavé d’Ath, quelques km plus tard. Toutes les équipes sont dans les parkings aux abords de la ligne : près des écoles, près du skate parc et près du salon. Il y a de quoi faire mais attention, il y a peu de places pour les spectateurs. Il est nécessaire d’arriver tôt. Les circuits locaux s’enchaînent sur Silly. (en rose) Si vous restez aux abords de la ligne, il y a des commerces/restaurants/cafés et l’OpenBar. Les boucles sont au nombre de quatre. Après une petite cinquantaine de kilomètres, les coureurs partiront pour la jonction. C’est plus d’une heure que la caravane sera sur Silly, sans compter le matin avec l’inscription, la présentation des équipes, … . Mais que faut-il retenir de ces boucles ? Déjà, la Rue Boucquemont n’est pas une belle affaire. Étroite et à fort pourcentage, elle lamine les guibolles. Pour y arriver, il faut sortir de la Place. Qui monte. Et dans sa suite, le parcours grimpe sur Saint Marcoult. Et ça grimpe jusqu’au Musée du Maquis. !!! Ok, c’est le début de l’épreuve mais ces deux-là vont commencer à entamer les réserves. Ensuite, retour sur Bassilly (feux rouges) via des routes assez étroites et sinueuses. S’ils en ont le temps, ils pourront même voir passer le TGV. C’est très bucolique. Montée sur le Pavé d’Ath qui lui, est très large et relativement plat. Retour à la Rue de la Station et passage devant le podium de départ avant de tourner à gauche face à la brasserie. C’est l’amuse gueule. Consistant. Les circuits locaux terminés, les coureurs prendront, il me semble, une nouvelle jonction. En effet, ils ne partent pas directement sur Biévène mais font un beau périple en rase campagne. Ils ressortent de Silly en direction de Ghislenghien sur la N57. Bifurquent vers la gauche au carrefour du restaurant « Aux mets encore ». Traversent Gibecq avant de repartir sur Gages et Gondregnies. Ils pourront voir, s’ils en ont encore les moyens, la tour de Pairi Daiza qui est à portée de fusil. Ne montent pas le radar mais se dirigent vers Fouleng et Thoricourt. Dans ces petits chemins, ils vont voir du pays. lol. Sans compter que ça monte et tourne sans arrêt. Faudra être attentifs !!! Retour sur le RN57 ou Chaussée de Lessines. Traversée à hauteur du « Noir Jambon », le mythique café régional. Direction Graty. Encore une belle côte à la sortie du village. Il faut bien avouer que dans toute l’entité de Silly, on n’est pas à la mer. C’est pas le plat pays de l’ami Jacques. Sans aller jusqu’à Hove, ils s’en approcheront. Ils rejoignent néanmoins le village de Labliau qui fait partie de l’entité d’Enghien. Puis ce sera à nouveau Bassilly en prenant un rien du circuit local pour y arriver. Traversée de Bassilly. Passage au-dessus de l’A8, Biévène est à quelques encablures. Traversée de Biévène et direction la place de Viane. Nous arrivons sur le tronçon pavé de la Rue de Viane et de la Rue Remincourt. Passage de la ligne à Deux-Acren, Place du jeu de balle. Grosse animation assurée. Le circuit acrenois peut débuter. Cinq beaux grands tours attendent les coursiers. Attention, cette année, en raison des travaux du centre de Deux-Acren, ils prendront à gauche à la banque ING vers la Rue de Lessines. Parking et vestiaires accessibles. Salle des « Camomilles » également. Les TPALM toujours casernés chez Libert auront fort à faire. Comment feront-ils de l’autre côté de travaux assez infranchissables ? La « déviation » prendra par le Chemin de Mons à Gand en côte et la Route Industrielle avant de rejoindre la N42 ou Chaussée de Grammont. Belles routes jusqu’à Overboelare. L’an dernier, un coureur était tombé dans un nid de poule. Cette année, toute la chaussée a été remise en état. Place de la localité à droite. Peut-être un des tronçons les plus dangereux de la journée car il y a énormément d’îlots, de rétrécissements et un pont étroit à franchir sans compter le contour de l’église. La montée pavée du Denderoordberg est connue de tous puisqu’elle devient récurrente dans le GP et en outre, l’ENECO, le Tour de Belgique et d’autres grandes courses le montent. Grande descente ensuite vers Moerbeke et sortie à côté du passage à niveau. Retour sur Viane et à la Place, direction Deux-Acren. Difficile de comprendre comment avec un tracé pareil, cela arrive encore au sprint chaque année ou presque. Un vrai casse pattes !!! Pas d’énormes surprises mais la boucle de jonction a changé et en bien car les villages côté Soignies, sont supers beaux. Et puis, le « tournicoti » dans le centre pour cause de travaux va décevoir les gens de la Rue Saint-Géréon et Rue Léon Lespagnard. Il va y avoir du spectacle. C’est d’ailleurs ce qu’on attend d’une course. Que les meilleurs sortent du lot.

Quelques informations à retenir : (nous reviendrons sur toutes les modalités pratiques durant le we.)

DISTANCE EN COURSE : 194,8Km
2Km + 4 tours de 11,8Km + 47,6Km + 5 tours de 19,6Km

DÉPART FICTIF NEUTRALISE : 12h30
Rue de la Station – 7830 Silly

ARRIVÉE : entre 17h04 et 17h31
Rue du Pont – 7864 Deux-Acren

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s