LE FEUILLETON DE L’HIVER. #INSPECTEURGADGET N°1.

Corrigé le 05/10/2018.

En lisant ce texte, vous comprendrez un peu mieux pourquoi il ne faut JAMAIS jeter vos anciens vélos de course au parc à conteneurs ou les déposer auprès d’un autre organisme. Avant toute chose, faites-les expertiser !!! #VélosDeCourse

Cette page est la première d’une série de trois numéros qui seront rédigés durant l’hiver. Entre « Commissaire Maigret » et « Le Mécano de la Générale », nous débutons nos recherches sous forme d’instigations dignes des feuilletons « Ris Police Scientifique ». Le but étant de déterminer si un vélo vaut la peine d’être retapé, donné ou doit-il être jeté. Parce que, au final, s’il n’a pas de valeur émotionnelle, historique ou symbolique, cela n’a pas de sens de tout garder. Quoique, nous jetons très très difficilement. Et nous ne vendons rien !!! #collectionneur

Les faits. Un vélo usagé (même plus) nous a été donné par une dame de Mévergnies. Il se trouvait sous un sapin (en extérieur) depuis un bon moment. Plutôt que de le jeter aux encombrants ou de le laisser traîner, elle nous l’a donné. Il est assez méconnaissable. De prime abord, c’est un vélo relativement banal. Merci à cette dame d’avoir pensé à nous.

Premiers constats. Il est de couleur rouge avec des décolorés blancs. Il est identifiable par des marques « PINARELLO ». Il est équipé d’un groupe complet « CAMPAGNOLO PRO », de jantes « MAVIC GP4 », de boyaux « VICTORIA CX », d’une selle « TURBO ». (noire et blanche) Mais le plus interpellant, c’est la potence qui est gravée aux initiales de « CHRIST POOLS ». Le mystère s’épaissit. Il y a quelque chose qui coince. Là, nous n’en sommes qu’au début et déjà, il est presque certain que nous le garderons. Cette potence est symbolique.

Audition de témoins. Nous contactons Christ POOLS. Cet ancien pro chez HITACHI et ROBLAND tient un magasin de cycles et un garage MAZDA à Ollignies. Christ nous rejoint pour faire un examen complet de la trouvaille. Premier constat, la potence. Il tombe « le cul par terre ». Son nom gravé lui rappelle immédiatement les vélos « SPLENDOR » de l’équipe HITACHI de 1986. Il le tourne et le retourne. Il monte même dessus. C’est sa taille de cadre et même la position. Comme si, celui qui le possédait avait les mêmes mesures.  On ne vous dit pas sa tête !!! LOL.

Seconds constats. Nous effectuons un nouvel examen complet avec le maître : jantes, pneus, selle, groupe, potence, cadre, braquet, plateaux, … . Il retrouve un autocollant en alu sur l’arrière du cadre. Sur celui-ci, il est indiqué « SPLENDOR ». Tudieu !!! Cela se précise. Nous grattons un peu la couleur rouge à hauteur du tube de devant. Sous celle-ci, c’est le bleu caractéristique des « SPLENDOR » qui apparaît. Ce ne sont que des constats, maintenant, il faudra persévérer.

spelndor
Pourquoi un alu « SPLENDOR » alors que c’est un repeint « PINARELLO » ?

Sur le câblage de frein arrière, il avait l’habitude de mettre un autocollant pour que les mâchoires ne restent pas calées. Et bien un collant blanc se trouve au même endroit. On peut vous dire que Christ était éberlué. « Il se gratte la tête » !!!.

Première hypothèse. Ce vélo serait celui de Christian (Christ) POOLS. Il s’agirait du « SPLENDOR » qui équipait le team HITACHI de 1986 alors qu’il y roulait comme professionnel. Mais pour que cela soit bien confirmé, les recherches continuent. Nous allons, avec son appui, rechercher des photos de ses vélos de cette époque. Puis, si le jeu en vaut la chandelle, nous débuterons un désossement. Son frère en possède encore un similaire. Comme pour la balistique, nous allons faire de la comparaison. Il devrait avoir près de 35 ans !!! (le vélo hein !!!)

Dans le second épisode : DÉSOSSEMENT, PREUVES COMPLÉMENTAIRES, … .

En l’état, si tout se confirme, vous devriez avoir un avant/après. De fait, nous pourrions nous orienter vers une remise en état complète aux couleurs de « SPLENDOR » pour janvier/février 2019. Mais ça, c’est une autre histoire … .

N.B : Pourquoi ne rien jeter ??? Avez-vous compris la raison ? Nous signalons par la même occasion que si nous récupérons tout type de vélo de course, un gamin de Wodecq en recherche en continu pour les retaper. Si vous souhaitez lui en donner, vous pouvez nous contacter, nous vous mettrons en contact. Grâce à l’EXPO, il a normalement pu récupérer un FLANDRIA.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s