« SOUVENEZ-VOUS » : Une doublette. Domminique NAESSENS et Thierry DE GASPERI. #carolos

Corrigé le 03/11/2018.

Nous en avons connu des jeunes gars qui sont passés pros pour deux ou trois années. Souvenez-vous de : DUSAUSOIT, FONTAINE, NAESSENS, WOUTERS, BEIRNAERT, DUFRASNES, POOLS, VAN HIMST, SCHOELENS, CERAMI, BEELEN, MATTHIJS, RUDELOPT, STASSE, DUEZ, ROOSE, TREVISANI, NESKENS, DELEHOUZEE, DE COSTER, DESCHACHT, DEMEUTER, ALLARD, VERDEYEN, PRIEM, DESMUL, CAPELLE M, ARDEEL, VERNIE, HAELEMEERSH, BOXUS, DAVID, HERNANDEZ, VANDROMME, BRUYERE, SOENENS, GOFFIN, … . Une longue liste pourrait être dressée. Et la plupart de ces coursiers étaient pourtant très bons dans les catégories inférieures.

NAESSENS Dominique était de Gosselies. Il a 59 ans. Il sera passé pro en 1982 chez « FANGIO ASSOS OM TRUCKS IVECO ». Il aura eu comme équipier VINCENT FREDERIC, un tournaisien. Il y restera en 1983 en compagnie de GODIMUS et DERNIES. Ses résultats probants sont une 3e place au général du Tour d’Indre et Loire et une étape, 3e du GP VAN IMPE à Mere, 1er à Kappellen. En 1990, il reprendra chez les amateurs avec une victoire d’étape au Tour de Liège. Ne pas confondre les « NAESSENS » qui ont été nombreux dans les compétitions.

DE GASPERI Thierry était de Montignies-sur-Sambre. Il a 58 ans. Il sera passé pro de 1982 à 1984 chez « XAVEER COFFEE », « MAUFROY MOSER », « SAFIR VANDEVEN » et « DE FREDDY BOUWERKEN MINOLTA MOSER ». Il aura côtoyé : DALGAL, DELEHOUZEE, COCQUYT, FRISON, KRIKILLION, POLLENTIER, VANHOLEN, … . Il n’a pas de victoire significative chez les pros. Il reprendra également en amateurs un rien plus tard. C’était un costaud au sprint.

Les deux coursiers émanaient du club « SPORT WANFERCEE BAULET ». Le club du « Pays Noir » par excellence. Même s’ils avaient trusté des victoires chez les débutants, juniors et amateurs, ils savaient que le plus dur restait à faire. Ils étaient déjà bien lucides sur l’énormité de leur salaire. (minimaliste) DE GASPERI étant chômeur, il n’avait rien à perdre. NAESSENS était détenteur d’un diplôme en électromécanique, il trouverait bien à se réorienter, le cas échéant. Le journaliste des « SPORT 80 » leur à posé une question relativement au dopage. DEGASPERI a répondu qu’il valait mieux faire 5e derrière quatre drogués que 1er de cinq drogués. Quant à NAESSENS, il a signalé que s’il n’était pas capable de s’imposer naturellement, il passerait à autre chose.

Personnellement, nous avons vu ces deux coureurs dans les pelotons des années 1980. C’étaient de très bons compétiteurs. Peut-être ont-ils même roulé à Lessines ? (à confirmer)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s