« LE SAVIEZ-VOUS ? »

Photo. C’est la seconde partie du texte qui nous intéresse. La première est totalement normale.

Deux préalables :

  1. Nous pouvons comprendre certains organisateurs. Ils n’apprécient que très modérément la présence de profiteurs sur leurs activités. Et il y a un paquet de pratiquants « gratuits » sur les randos et vtt. #Honteux
  2. Plusieurs visions légales peuvent émerger en fonction de certains éléments, dispositions, … ou lieux ciblés.

Ce titre (en entête) est souvent visible sur certaines randonnées VTT ou CYCLOTOURISTES. Mais : 

  • Cette mention aussi dissuasive soit-elle, n’est pas applicable en continu. Sauf … .
  • Une administration donne une autorisation de passage sur son territoire. Toutes les entités traversées doivent valider un circuit. (pas d’autorisation = pas de passage = risque de se voir détourné en dernière minute.)
  • Comment empêcher le quidam d’enfourcher son vélo et d’emprunter une partie des randonnées organisées ? IMPOSSIBLE. Et illégal. Une voie publique reste une voie ouverte mais … .
  • « La route n’appartient pas à tout le monde ». Son utilisation est réglementée. Exemple : un marché public. Seule, une administration publique, (sur ses voiries) possède la gestion et le droit de place. (paiement) Par dérogation, elle peut autoriser qu’un privé se substitue à elle. Exemple : une brocante.
  • Par contre, sur certains tronçons, une administration PEUT prendre une ordonnance de police (d’initiative ou sur demande d’un organisateur) pour empêcher tout passage … sauf ceux de l’événement. Exemple : dans une spéciale d’un rallye automobile ou d’un enduro moto. Pour vélos, dans un tronçon comme le Bosberg ou sur un critérium. Il faudra des signaleurs voire des policiers pour faire respecter la directive. Et pourquoi pas des barrières ?
  • Si un organisateur emprunte une propriété privée, (avec l’accord écrit des propriétaires) lui seul, a la permission de laisser passer ses participants. La plaque ou le bracelet serviront à identifier les rouleurs.
  • Mais globalement, qui pourrait vous empêcher de passer sur un tronçon (plus ou moins long) du RONDE, de PARIS-ROUBAIX ou de GAND-WEVELGEM, le jour de la course ? Ou même sur la cyclote du même nom ? NOBODY. Un blocage total de plusieurs dizaines de kilomètres est impossible. Voire même abusif sans dispositions légales. #Irréaliste

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s