VUES SUR LES CHAMPIONNATS DU MONDE. #Harrogate #Yorkshire #2019

Corrigé, le 30/09/2019.

Photo. Le danois Mikkel BJERG a remporté le « TRIPTYQUE DES MONTS ET CHATEAUX » 2019. En jaune sur la Grand Place d’Ath. Il est champion du monde du CLM des espoirs pour la troisième fois consécutive et 8e de l’épreuve sur route.

Sur ces championnats du monde, les danois ont démontré que les nations « classiques » n’étaient plus seules dans le haut de la pyramide. BJERG, coureur du team américain « HAEGENS BERMAN » a été à la hauteur, tout comme PEDERSEN du team « TREK-SEGAFREDO ». Le premier a 20 ans et le second 23 ans. BJERG vient de signer pour trois années chez « UAE – TEAM EMIRATES ». Chez les juniors LEVY, encore un danois, est 12e du CLM. WANDHAL est 8e sur route. Une nation qui monte. Les américains ont également été magistraux. SIMMONS, SHEFFIELD, CRADDOCK, DYGERT, NEBEN, THOMAS, TA PEREZ, JASTRAB, GARRISSON, MCCULTY, … sont toutes et tous très bien classés. Les italiens et italiennes, les hollandais et hollandaises ont été constamment sur l’avant-scène. Et puis, il y a d’autres pays performants. L’australien DENNIS s’est rappelé à notre bon souvenir.

Vous aurez constaté que les « WALLONIE BRUXELLES » et « DEVELOPMENT » avaient plusieurs représentants à Harrogate. Les WIRTGEN (esp et el) pour le Luxembourg et LIEPINS (el) pour la Lettonie. Plus REYNDERS (esp) pour la Belgique. Ils ont connu des fortunes diverses. Cocasse ces maillots (équipes) recouverts de « collants » pour masquer les marques.

MCCAMBRIDGE, second des juniors lors de la course du CAYOTEU lessinois était sélectionné par l’Irlande. Il n’a pas terminé. STEWART et WALLS, deux anglais habitués et vainqueurs en Hainaut Occidental étaient là pour aider PIDCOCK. Il fera finalement podium après le scandaleux déclassement du hollandais EEKHOFF. (18e et 71e) L’australien GROVES a pris deux étapes dans notre région. Il termine assez loin. Et puis, une petite déception avec PHILIPSEN, un super jeune qui avait gagné à Leuze-en-Hainaut.

Si vous avez suivi les épreuves, vous aurez apprécié cette victoire fantastique de l’italien TIBERI. Obligé de changer de machine juste à la descente du départ, il parvient encore à terminer avec 8 sec d’avance sur LEINJSE. Qu’ajouter à l’exploit de la Russe GAREEVA qui s’est trompée de route et qui arrive encore avec 4 sec d’avance sur VAN ANROOIJ. Les hollandais étaient maudits. La juniore belge DE WILDE est à féliciter. Mal placée et un peu loin dans l’emballage final, elle parvient néanmoins à terminer 2e derrière la puissante américaine JASTRAB. Les français ont été dans le visuel de toutes les épreuves. Ils n’ont pas été récompensés de leurs efforts.

Chez les pros dames, nous attendions RIVERA, très forte en cette période. Elle est 10e. Les hollandaises auront tenu le haut du pavé toute la saison. Elles placent VAN VLEUTEN et VAN DER BRENGGEN aux deux premières places. Chez les pros hommes, la course fut superbe. Top à tous car dans un temps pareil, il fallait vraiment avoir envie d’enfourcher la bicyclette. VERBRUGGHE et les belges ont été (très) critiqués sur la RTBF et sur SPORZA. Nous ne sommes pas totalement de l’avis des commentateurs. Une sélection ne se discute pas. Tous ont fait ce qu’il fallait pour remporter ce championnat. Un rien attentistes, ils avaient probablement raison de ne pas trop en faire au début. Mais alors que GILBERT tombe et que EVENEPOEL le ramène, nous n’avons pas compris pourquoi LAMPAERTS roule pour tout pêter. Tout le monde aura aussi vu que VAN AVERMAET était émoussé dans les trois derniers tours. Il parviendra néanmoins à faire 8e. Un vrai flandrien !!! Un battant. VAN DER POEL est un as des as. Mais la fringale des dix derniers kilomètres montre qu’il est encore perfectible. Une leçon qu’il mettra à profit pour le futur radieux qui se dresse devant lui. Dès cet instant, TRENTIN devenait le champion du monde en puissance. Mais voilà, panne de jambes dans les 50 derniers mètres et PEDERSEN qui s’envole vers le titre. Quelle désillusion !!! Il n’en reste pas moins que cet italien a la grinta. N’oublions pas le suisse KUNG qui a été le déclencheur des grandes manœuvres. 3e. Nous avions pronostiqué ALAPHILIPPE mais quoique très bien secondé par le « Team France », il s’est éteint telle une bougie qui avait brulé toute sa cire. (28e)

Que dire de PEDERSEN ? Danois de 23 ans, il fait 1,80m pour 70 kg. Il a été en continentale et continentale pro jusqu’en 2016. En 2017, il incorpore « TREK-SEGAFREDO ». Team dans lequel il a encore un contrat jusque fin 2020. Hors le fait qu’il a remporté le « GP D’ISBERGUES » la semaine dernière, sa saison a été mitigée. 88e au « TOUR D’ALLEMAGNE », 37e au « BINCK BANK TOUR », 16e au championnat du Danemark, 51e à PARIS-ROUBAIX, … pas de quoi en faire un potentiel porteur du maillot arc-en-ciel. Notons que sa saison 2018 avait été meilleure avec une 2e place au « RONDE » ou encore 1er au « TOUR DE L’EUROMETROPOLE ». Ce dimanche, c’était son jour. Il était dans une forme spectaculaire. Et il a saisi l’occasion de se mettre en évidence. Félicitations à PEDERSEN. Il était le plus costaud. C’était l’homme du jour. Pas nécessairement celui d’une saison. L’inattendu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s