LE LUXEMBOURG A TOUJOURS EU DES CHAMPIONS. #Année’40 #2019

Sa Majesté le Roi Philippe ayant effectué sa dernière visite d’Etat chez le Grand-Duc, c’était bien le moment d’aborder nos voisins … cyclistes.

Les générations récentes ont connu les SCHLECK ou les DIDIER. Et plus récemment : DRUCKER, GENIETSJUNGELSKIRSCH, PONS ou les WIRTGEN voire GASTAUER. Il serait assez réducteur de ne citer que ceux-là. Les champions cyclistes luxembourgeois sont présents depuis bien longtemps dans les pelotons.

lux49
1949

Ils auront fait beaucoup pour l’image du Grand-Duché : FABER, les FRANTZ, Charly GAUL et les SCHLECK. Mais là aussi, ce serait minimiser les performances des autres sportifs. Bien qu’ils ne soient pas des quantités, il y a également : les CLEMENS, les CENTRONE, Jean DIDERICH dit « Bim », ENGEL, ERNZER, GELHAUSEN, GILEN, GILSON, BECKER, BEWING, GOEDERT, GRAGLIA, GOLDSMICHDT, HECK, JACOBS, le frère d’Elsy, KEMP, les KIRCHEN, KLENSCH, KOHVELTER, MAJERUS, les MERSCH, MEZAPESSA, MICHELLI, MULLER, NEUEUNS, POOS, RASQUI, SCHAACK, SCHUTZ, SCHMITZURBANY, les THULL, … .

Nicolas FRANTZ a été second d’un championnat du monde en 1929, derrière le belge Georges RONSSE. 3e l’année suivante. Charly GAUL a été 3e en 1954. BOBBET gagne. Jean-Pierre SCHMITZ est second derrière Stan OCKERS en 1955. Depuis lors, ils attendent une médaille. Quant au « TOUR DE FRANCE », François FABER gagne en 1909 et fait second en 1910. Nicolas FRANTZ fait deux fois second et deux fois premier dans le début des années ’20. Charly GAUL sera deux fois troisième et une fois premier dans les années ’50. Suivent Andy SCHLECK, deux fois second et une fois premier dans les années 2000. Et enfin son frère Frank SCHLECK est 3e en 2011. Ils attendent la relève qui ne saurait tarder car au fil des décennies, il y a toujours eu un luxembourgeois au top. Nous n’en avons pas vu dans le top trois du « RONDE » alors que les SCHLECK et JUNGELS se sont montrés sur « LIÈGE-BASTOGNE-LIÈGE ». Sans oublier DRUCKER qui a une superbe saison 2017 a son actif.

En cyclo cross/vtt, Gusty BAUSCH et Christian HELMIG ont un peu été les NIJS à la Belge.

En résumé, s’il est possible d’en faire un, les luxembourgeois émergent parfois. Avec une population qui va crescendo (+/- 300.000 en 1960 et +/- 450.000 en 2003), il est incontestable qu’elle présente un taux de réussite assez bon. #Ratio

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s