1932 AU VÉLODROME DE L’ESPLANADE. #Ath #2020

Corrigé.

Photo. Un post existe déjà sur le vélodrome athois. Voici une épreuve avec de la famille. Article paru dans « LE POSTILLON », le 11 juin 1932.

Brièvement, le vélodrome de l’ESPLANADE était situé sur l’espace qui porte le même nom de nos jours. (aussi une clinique) Des divers commentaires écrits et verbaux, c’était probablement une des plus grandes pistes en cendrée de la région. Quoique celle de Lessines avait aussi un beau diamètre. Nous avons une image des deux anneaux. (partielle) Dans le cas qui nous occupe, cette réunion de « LA PÉDALE ATHOISE » se tenait en support de l’arrivée du « TOUR DE BELGIQUE » des indépendants. L’étape 2 : CHARLEROI-ATH. Pour l’anecdote, ils étaient 100 au départ et dès l’entame, PIETQUIN, LEYSEN et quatre autres prennent la fuite. NOTERMAN et DE DONDER rejoignent les échappés à Soignies. Ils sont six avec quelques minutes sur le peloton emmené par CROON. BRUNEAU (Emile ou son frère) malade a fuité et terminera sans force. Il leur restait deux tours de piste à effectuer. Pendant ce temps, les courses d’attende étaient terminée.

1932 ath baudechon g et j
Il s’agit de Jules (piste) et Gaston (route – Grand/père). Gustave le 3eme frère ne courrait pas. Tous des bois-de-lessinois.
baudechon1
Omer THYS faisait équipe avec François DEMEYER (El çois) qui était le papa de Lucien (El Maquet) – tous des lessinois.

La paire THYS-DEMEYER a fait forte impression. C’était des rouleurs de grande valeur. Ils s’amélioreront encore avec le temps. Les athois CORDIER et BOURLARD n’ont pas démérité, mieux, ils ont lutté jusqu’au bout. Les frères BAUDECHON n’ont pas eu de chance. Il est probable que c’est Gaston qui a chuté mais il est remonté vaillamment en selle, même handicapé, pour défendre leur place jusqu’au bout. THYS gagnera aussi l’éliminatoire. Seul Jules BAUDECHON roulera mais sera éliminé. Le second sera Gaston DUTILLEUX. A la poursuite, THYS bat NORMAND. A l’australienne c’est le couple MASURE-WILLAEYS qui gagne devant MAILLARD-MOERMANS. A l’individuelle de 02h, c’est LAROISSE qui gagne devant MASURE. THYS est 5e. A l’époque, les coureurs ne s’inscrivaient pas forcément dans toutes les séries. Les plus costauds visaient surtout les épreuves où ils avaient réellement des chances de faire un place et donc des prix. Qui étaient en argent mais aussi en nature. Note qu’avant Gaston et Jules BAUDECHON, il y a eu Louis. Leur paternel était également un coureur cycliste mais plus sur une période réduite et moins prolifique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s