ENTRETIEN 1/2020-2021 #LaurentHAEGEMAN #EntenteCyclisteAcrenoise #Président #2020

Photo. Le Président de « L’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE » est partout. Présentement au « GP DUBOIS » à Isières.

Nous voilà au début des ENTRETIENS HIVERNAUX 2020-2021. Ils ne dépasseront pas la dizaine. Pour le moment, ils sont quatre à avoir reçu les questions. Le choix de l’entretien est à la discrétion de notre interlocuteur. Mail, téléphone, visio, … c’est la liberté totale. Nous évitons seulement le présentiel pour les raisons que vous connaissez. Le but étant de donner de la visibilité aux parties intervenantes. La porte reste ouverte à ceux qui souhaiteraient passer sur le site. MERCI A VOUS TOUS QUI NOUS SUIVEZ TRES REGULIEREMENT !!!!

Nous tenons à remercier le Président de L’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE pour son acceptation. Laurent HAEGEMAN n’a pas vécu une saison 2020 enthousiasmante. Mais il a tenu à assumer ses responsabilités face aux conditions sanitaires. Nous avons là un entretien – via mail – très réaliste dans lequel, il y a des notes joyeuses, comme la remise en selle. Nous sommes heureux de constater que 2021 reste dans son viseur et que son club tient le cap. En bon capitaine qu’il est, il n’oublie pas de remercier son effectif et de l’encourager à repartir plein vent en 2021. Merci au Président de l’ECA. Laurent, merci grandement pour cet entretien !!! #Top #UnAvisEclairé

1) Pas de courses pour les jeunes et pas de « GP CRIQUIELION » pour cause de COVID, c’est tout de même un coup dur ? Un club qui est actif de longs mois pour les préparatifs et qui se retrouve à tout annuler à quelques semaines des premiers rendez-vous. Une décision difficile à prendre ? Il a fallu expliquer aux membres ? Pour des amateurs de cyclisme, cela ne fut-il pas trop démoralisant ? #Covid

Effectivement, devoir annuler une course est toujours une frustration pour un organisateur, surtout dans le cas du « GP Criquielion » qui nous demande une très longue et minutieuse préparation. Ceci dit, je pense que nous avons pris les justes décisions au bon moment. Dès le 14 mars, j’envoyais un mail au Comité pour prendre un peu les avis de tous. La conclusion était de jouer de prudence et je pense que nous avons agi sagement. Evidemment, avec ces annulations à répétitions, je peux comprendre que l’amateur de cyclisme, indépendamment d’où qu’il soit, reste sur sa faim ! J’en suis… mais il fallait privilégier la sécurité de tous et donc, je n’ai pas de vrais regrets. Enfin, l’annulation du « GP Criquielion » m’a aussi permis de repenser les points d’ombre qui, d’une manière ou d’une autre, auraient été au menu pour 2021. Nous avons finalement retiré du positif de notre saison blanche. On en a profité également pour revoir notre matériel à l’arrivée. Avec les nouvelles règles UCI, encore et toujours édictées par ASO, nous devions remplacer l’arche gonflable achetée il y a à peine 3 ans par une structure rigide. Nous avons mis le temps disponible dans ce projet.

Satisfait de l’édition 2019 du « GP CRIQUIELION » … tout comme Math qui a le sourire !!!

2) L’an dernier, tu avais parlé de faire évoluer le « GP CRIQUIELION » vers un statut plus élevé afin d’avoir nettement plus d’équipes professionnelles sur Silly et Deux-Acren. C’est encore d’actualité ? Nous sommes partants mais qui dit changement de statut dit certainement BUDGET plus conséquent ?

La pandémie restera comme un grand coup de frein dans le schéma d’évolution que j’avais dressé et comme vous le faites très justement remarquer, faire évoluer notre course passe aussi par une réelle repense de son budget déjà conséquent. En toute sincérité, il faudrait multiplier celui-ci par 3 la première année pour dire d’avoir une épreuve professionnelle digne de ce nom. A terme, c’est bien par 5 qu’il faudra le faire. Alors que déjà des contacts avaient été pris à divers niveaux, la crise sanitaire remet évidemment ce budget au centre du débat avec quelques retours en arrière, très logiquement compréhensibles, de la part de certains partenaires privés comme publics. Outre l’aspect purement financier, il y a aussi la date qui, le cas échéant, devra changer car il y a trop de concurrence en mai. Il faut aussi penser à toute une logistique bien plus importante. Dans cette optique, j’imagine déjà une adhésion à la toute nouvelle « Wallonia Classics » (regroupement d’organisateurs professionnels wallons) pour bénéficier de contrats groupés auprès des prestataires de services mais aussi, soyons fous, dans les années à venir, une retransmission en direct sur la RTBF. Notre collaboration rapprochée avec le « GP Cerami » m’a déjà permis de rencontrer beaucoup de monde et de tisser des liens avec ceux qui peuvent nous aider. Ce n’est donc pas une utopie… Depuis quelques années, nous n’avons cessé de faire évoluer notre course. Mais pour moi, la catégorie UCI 1.2. devient hybride, pas vraiment professionnelle et plus vraiment amateure. A court terme, elle disparaîtra, j’en suis certain. Nous ne sommes d’ailleurs plus que 4 à organiser des courses de ce niveaux (2 wallonnes, 2 flamandes) et la plupart des courses qui y figuraient les années précédentes sont passées à la catégorie professionnelle ou ont muté en manches de Coupe du Monde U23, sportivement très intéressantes et pas forcément plus chères à organiser. Quoiqu’il en soit, je suis persuadé que nous sommes à un carrefour décisionnel et il faudra opter pour les bons choix si on veut continuer de proposer un événement sportivement attractif au public. L’idée de changement est donc bien présente. Je dirais simplement que cette montée (ou changement) de catégorie est postposée sans que je n’aie vraiment pas de date à vous annoncer. Une chose est certaine, Claudy mérite une vraie course professionnelle à son nom, plus encore quand celle-ci est née dans son village, sa ville et qu’il en a été l’instigateur.

3) J’ai constaté que tu avais repris le cyclotourisme avec intensité, un besoin en ces temps difficiles ? Les « SAINT-ROCH » arrivent à te lâcher ? LOL (combien de fois ne t’ai-je pas vu passer mais trop tard pour la photo … )

Oui, avec le confinement, je me suis retrouvé, comme la plupart d’entre nous, coincé entre mes murs. Au début, on en profite pour bricoler un peu, terminer l’une ou l’autre chose dans la maison, finaliser certains dossiers (à ce moment de l’année, le « GP Cerami » était toujours au programme), … . Je pense aussi que je n’ai jamais autant nettoyé ma voiture ! Il a fallu réinventer son quotidien et, comme je fonctionne par objectifs, je voulais perdre du poids et retrouver une forme physique. La pratique du vélo était une évidence. La météo clémente de ce printemps pas comme les autres, m’a donc remis en selle. J’avoue que j’étais en souffrance dans les premiers coups de pédales mais l’envie était là et j’ai fait plusieurs sorties de 100Km seul. Niveau remise en question et bien être mental, on ne fait pas mieux. Il n’y a qu’une chose qui compte, la gestion de son effort. Un dimanche d’août, j’ai croisé les « Cyclos Saint-Roch » et comme je n’avais pas vraiment de parcours en tête, j’ai accroché et demandé à Christophe Flament si je pouvais les accompagner. Evidemment, Christophe m’a accueilli sans problème, nous étions déjà compagnons de route il y a 10 ans ! Les semaines suivantes, j’ai aussi suivi le groupe et malgré les réticences de mon épouse, je me suis réinscrit. Honnêtement, j’y ai retrouvé d’anciens rouleurs et fait la connaissance de nouvelles personnes. Un beau moment de vie. Je termine donc cette saison avec pas moins de 4500Km au compteur. Pas mal pour une reprise que j’avais voulu en douceur !

En 2020, comme en 2017, il y avait pourtant eu un premier pas dans la saison. Nous connaissons la suite !!!

4) Plus sérieusement, quelles sont les perspectives de l’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE pour 2021 ? Note que j’ai lu que le fidèle Pierrot BOUTRIAUX avait été relayé par le non moins sympathique Michel CRIQUIELION. Vous en avez de la chance d’avoir des gens de qualité pour dédoubler ou remplacer les anciens ? Et puis, Guy, Jacques (ton papa) qui sont toujours au poste !!! Sans oublier les jeunes pousses qui sont là, prêtent à prendre la relève. « SAVOIR ASSURER LA CONTINUITE ». #Top #AvenirPrometteur

En effet, Pierre Boutriaux a cédé sa place de secrétaire à Michel Criquielion fin 2019. Pierre occupait ce poste depuis 45 ans ! En fait, l’Entente Cycliste Acrenoise n’avait jamais eu qu’un seul secrétaire depuis sa création en 1974. Lorsque Pierre m’a fait part de son désir de laisser sa place, j’ai été un peu ennuyé car il accumulait une expérience inégalée et je dois dire que je n’en serais « vélocyclopédiquement » parlant, pas là aujourd’hui sans ses précieux conseils. Je me suis dirigé vers Michel Criquielion pour reprendre ce poste clé dans notre club et je vois, avec le temps, que c’est une excellent choix. Avec Guy Bulteau à la trésorerie et mon père à la Vice-Présidence, nous formons une bonne équipe. Mais derrière cette équipe qui gère le quotidien, j’ai la chance de pouvoir compter sur un comité exceptionnel où tout le monde tire dans un seul sens. En tant que Président, j’attache une très grande importance à la communication, au dialogue et à la discussion. Jamais des décisions importantes ne sont prises sans que tous les membres n’en soient avisés. Au niveau des jeunes pousses, c’est un peu délicat car il n’y a pas foule au portillon. Cela dit, nous accueillons parfois l’un ou l’autre nouveau membre qui apporte quelque chose à l’ensemble. Ce que je trouve fascinant, c’est la pluralité de talents rassemblés. Certains sont des administratifs, des monteurs de sites, des chauffeurs, des techniciens, … . Bref, je suis heureux d’être le Président d’un club comme celui-là.

5) Une phrase courte, une réponse courte !!! (en fait c’est au choix)

Le COVID ? : J’espère bientôt derrière nous !

L’année cycliste 2020 ? : Je me suis aussi posé la question du bilan et je suis partagé. Je trouve que les gros organisateurs s’en sont encore une fois bien tirés et que là où des signaux étaient encore rouges vifs, ils n’ont pas hésité à braver certains interdits. Pour moi, et avec le recul, j’ai vu que l’UCI n’était finalement qu’une succursale d’ASO, véritable maître à penser (et à compter) du cyclisme mondial. Le vélo mérite mieux à sa tête qu’un pantin dont les ficelles sont tirées par Christian Prudhomme. Maintenant, c’est sûr l’amateur de courses en aura eu plein les mirettes depuis septembre mais il est aussi de plus en plus certain que jamais les coureurs n’ont été consultés sur la lourdeur du programme des 3 derniers mois ! Juste les très gros organisateurs et les managers d’équipes ont eu leur mot à dire. Il fallait bien montrer ses partenaires et sauver son portefeuille ! Quitte à liquider des épreuves de plus petits calibres mais qui font pourtant aussi la richesse et la diversité de ce sport.

Le meilleur coureur pro de l’année ? : Wout Van Aert que j’ai eu le plaisir de voir gagner le « GP Cerami » et puis maintenant…

La meilleure dame pro de l’année ? : Anna Van Der Breggen impressionnante sur les hauteurs d’Imola.

Pas de course pour dames dans un tiroir pour les saisons futures ? : Il serait effectivement temps d’y réfléchir. Le vélo a le vent en poupe auprès des dames. C’est une évolution intéressante qui semble dépasser l’effet de mode et perdurer. Alors pourquoi pas ?

La création d’un club « à coureurs » était dans les cartons ? : Tu en sais des choses ! En effet, il y a quelques années, Sébastien Demarbaix, Mathieu Criquielion et moi-même (les 3 cousins au final) nous étions vus plusieurs fois à ce sujet. Malheureusement, un drame familial a mis le projet entre parenthèses et voilà… Peut-être que ce projet ressortira un jour des cartons, je ne sais pas.

Le besoin de cyclisme comme pratiquant ? : Oui, un réel besoin de vider sa tête, de prendre l’air, de chercher la petite performance mais surtout de se faire du bien.

Si ma passion n’était pas le vélo, elle serait ? : Elle serait d’apprendre à piloter. L’aviation me fascine depuis toujours.

DEUX-ACREN ? 4 ever ! J’y habite depuis toujours… Je me sens profondément acrenois. Je suis fier de cette mentalité un peu piquante, vantarde et indépendante qu’ont les acrenois pure souche. Je ne sais pas l’expliquer mais, il y a un truc un peu à part….

En 2015 à Silly.

Pour le surplus, tu peux exprimer un sentiment, une colère, un encouragement, mettre un supporter en évidence, parler de ton club, de tes camarades, de ta famille, … . Tu as libre choix.

Me laisser la parole n’est pas toujours une excellente idée, caractère franc oblige… Mais le jeu me plait assez bien et si tu le permets, je vais essayer un max des sujets proposés.

Sentiment : heureux d’être impliqué dans le cyclisme comme je le suis. Je rencontre et parle avec des gens divers et intéressants. C’est très enrichissant.

Colère : encore et toujours les fédérations quelles qu’elles soient et du mépris qu’elles ont du travail bénévole qui les font aussi un peu vivre. Dernier exemple, mon courrier, resté sans réponse depuis un mois et demi, pourtant adressé par recommandé à l’UCI, demandant le pourquoi d’un refus de Pro Series pour le « Cerami » en 2021. Si ce n’est pas du mépris, je ne sais pas comment cela s’appelle…

Un supporter : Michel Flamant… c’est incontestablement le plus fidèle supporter et fana de cyclisme que je connaisse. C’est une bible du vélo, un passionné comme on en fait plus. Capable de traverser la Belgique pour récolter un bidon ou une casquette manquant à sa collection. Impressionnant ! J’adore le personnage.

Le club : Je dirais que tout se passe très bien et que nous entrevoyons la saison à venir avec sérénité.

Les camarades : mon fils fait de l’athlétisme à l’ACLE. A force de l’accompagner aux entraînements et compétitions, j’ai développé de nouvelles et sincères amitiés. Evidemment entre papas qui attendons nos gamins, on a commencé par prendre un verre ensemble et maintenant, c’est devenu notre rendez-vous 2 fois semaine. De chouettes moments jusqu’à ce que ce satané virus ne vienne ralentir tout ça !

J’aimerais terminer par adresser mes félicitations à toi et ton équipe qui faites un travail exceptionnel sur ce site. On parle souvent d’abnégation quand on parle d’une passion. Je crois que c’est votre cas. Que d’heures passées bénévolement pour faire partager votre passion du cyclisme… Longue vie à votre organisation.

Il est entendu que vous êtes toujours tous les bienvenus, « GP Criquielion » comme « GP Cerami » ! Merci !

Président, merci grandement !!! Nous aurons tous constaté que la gestion d’un club organisateur n’est pas une sinécure. Les impondérables sont comme le virus, … imprévisibles. On sent que le moral est toutefois au beau fixe et que 2021 est sur les rails. Nous avons la même optique quant à certaines approches. Les « petits » doivent toujours subir le joug de l’un ou l’autre des intervenants du cyclisme. L’EQUITE devrait être de mise !!! Pour terminer, nous allons croiser les doigts en espérant que nous pourrons arpenter le terrain les prochains mois. N’est-ce pas Michel ? Président, merci pour les éloges faites à notre petite équipe !!! #Top

A. Baudechon pour LCOW.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s