ARNAUD GUILLAUME NOUS PARLE DE SA PASSION. #DirectVélo #NamurCrossDimanche #RoyalNamurVélo #2020

Photo. Au « HET NIEUWSBLAD U23 » en 2019. Arnaud signale que les images sont autorisées par leurs auteurs.

Vous avez déjà deux entretiens sur les 8-9 prévus cet hiver :

  1. Mr Laurent HAEGEMAN > Président de « L’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE » > 06/12/20
  2. Mr Michel CRIQUIELION > Ancien coureur qui a répondu à deux questions pour le QUIZZ N°44, Secrétaire de l’ECA et Cyclo de Saint-Roch > 15/12/20

Arnaud GUILLAUME avait signalé qu’il serait à Namur. Un vrai soulagement pour un tel amateur de cyclisme. La prochaine manche de Coupe du Monde UCI s’y déroule (dimanche). C’était le bon moment de lui demander son avis. Et comme il est aussi membre de « DIRECT VELO » et Secrétaire du « ROYAL NAMUR VELO », nous avons fait la totale !!! A l’instar de nombreux passionnés, vous constaterez que sa saison 2020 est à oublier. Il n’en reste pas moins qu’il est toujours d’attaque mais prudemment. Arnaud vous donne rendez-vous sur « DV » !!! Il sera aussi à DENDERMONDE le 27/12/2020. Merci grandement à lui pour l’entretien et sa rapidité d’exécution.

1) Combien de courses as-tu couvert pour « DIRECT VELO » cette saison ?

J’en ai couvert neuf. Un nombre exceptionnellement faible par rapport aux autres années, on sait pourquoi. J’ai commencé sur la Druivenkoers-Overijse et la Brussels Cycling Classic fin août. J’ai ensuite enchaîné les courses de côte de Vresse-sur-Semois sur deux jours, deux manches de l’Arden Challenge et la première étape de La Philippe Gilbert Juniors. Je suis aussi allé, sur base volontaire et uniquement pour prendre des photos, sur la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. Ce gros bloc de courses était concentré sur deux grosses semaines et m’a assez éreinté. Il ne faut pas oublier que je jonglais avec mes études dans la même période. C’était un sacré défi. J’avais aussi prévu de me rendre sur le BinckBank Tour à Grammont et sur la Flèche Brabançonne, mais j’ai préféré les supprimer de mon programme pour me refaire la cerise. Je dois bien avouer que c’est la première fois que je prends la décision de ne pas me rendre sur une course initialement prévue à mon calendrier. Preuve que le calendrier était dense à cette période. Je précise par ailleurs que j’ai couvert neuf courses sur le terrain, mais aussi quelques autres à distance où j’aide les personnes sur le terrain depuis mon domicile. Il a fallu que j’attende longtemps pour revoir des courses. Je devais avoir, si je ne m’abuse, huit à dix jours de course à la reprise en août. Je n’en ai finalement eu que deux, suite notamment à l’annulation de plusieurs épreuves…

A VRESSE 2020.

2) Quel sont tes sentiments sur cette année 2020 ?

En ce qui me concerne, 2020 avait plutôt bien commencé. Après une saison 2019 extraordinaire, je m’attendais à du grand spectacle en 2020, à tous les niveaux. J’ai vite déchanté en mars. Je me souviens du départ du Samyn, quelques jours avant le confinement : personne ne croyait au virus. C’était une maladie chinoise, ça se passait là-bas et pas ici. J’ai même interrogé des coureurs, pour connaître leur ressenti face à la situation. On ne respectait pas de distance, nous ne portions pas de masque. Je me rends compte, après coup, que j’ai été extrêmement chanceux. Pour le même prix, j’aurais pu être contaminé et, dans le pire des cas, déménager au cimetière. Puis ensuite, l’année a été faite d’espoirs et de déceptions successives. 2020 est surtout une saison quasiment perdue pour les jeunes. J’ai discuté avec beaucoup de coureurs qui n’ont presque pas roulé. Les opportunités de se mettre en évidence sont déjà rares pour certains coureurs, alors imagine avec un calendrier comme 2020… J’ai hélas l’impression que 2021 va y ressembler, en tous cas dans sa première moitié. Je pense cependant que les grandes compétitions professionnelles auront lieu, public ou pas. Je n’imagine pas de nouveaux reports ou de confinement similaire au premier. Je suis quasiment sûr que le pays ne sera plus en lockdown complet. Est-ce une erreur ? Une bonne nouvelle ? Ce qui est sûr, c’est que si tout le monde avait respecté les règles, on serait sans doute débarrassé de ce virus.

3) Dimanche, tu seras sur le cyclocross de NAMUR et puis ensuite sur celui de DENDERMONDE pour donner tes commentaires et photos. OUF ???

Ouf, oui, car je pensais commencer ma saison de cross le 1er novembre à Overijse. Ce cross a été reporté au 24 janvier. Je devais aussi aller au Championnat d’Europe de cyclo-cross à Rosmalen, aux Pays-Bas, mais j’ai préféré renoncer par sécurité. On était au pic de la deuxième vague, je ne voulais pas prendre le risque de dormir là-bas et de ramener le virus chez moi, même si je suis très prudent. J’ai choisi de préserver ma santé et mon entourage proche. Mon « plaisir » n’est plus une priorité à ce niveau-là. C’était décevant de ne pas y être mais d’un autre côté, des courses et des Championnats d’Europe, il y en aura encore ! Je serai donc à Namur et Termonde ces prochains jours. Même si le nombre de contaminations est encore assez élevé, je ne dors pas sur place. Namur est près de chez moi, j’ai l’habitude d’y aller, et Termonde n’est qu’à 1h40 environ. De plus, la sécurité sanitaire est assurée sur le circuit et en salle de presse. Tout le monde est testé, moi y compris. Je ne vois donc pas de grand danger, même si le risque zéro n’existe pas. Je suis content de reprendre à Namur. Je suis peut-être subjectif, mais avec la plus grande objectivité possible, je dois dire que c’est le plus beau circuit de cyclo-cross ! Je ferai, je l’espère, deux derniers cross fin janvier : la finale de la Coupe du Monde à Overijse et les Championnats du Monde à Ostende.

Cela risque d’être pareil pour cette édition.

4) Qui vois-tu l’emporter chez les dames et enfin chez les hommes ?

Lucinda Brand est indiscutablement la plus régulière depuis le début de la saison. Elle aligne les succès depuis plusieurs semaines et a gagné l’an dernier, donc je ne vois personne d’autre qu’elle lever les bras. Chez les hommes, ce sera plus serré. Ce sera la première grande bagarre de la saison entre les grands noms du cyclo-cross. Je vois un duel entre Mathieu Van Der Poel et Tom Pidcock arbitré par Wout Van Aert. Sans oublier Toon Aerts qui apprécie ce genre de circuit lourd, gras, avec du dénivelé. Eli Iserbyt est en forme mais je vois quelqu’un d’autre s’imposer. Qui ? Excellente question. Si je ne devais citer qu’un nom, je dirais quand même MVDP. Je gagne quelque chose si mes pronostics sont les bons ? lol

Son prono !

5) Un petit mot sur le « TOUR DE NAMUR » ? Tu es devenu secrétaire et nous savons que ce club te tient à cœur. 2020 a été un crève-cœur > annulation. 2021 ?

Pour résumer : l’organisateur du Tour de Namur, Christian Bouillot, a décidé de faire un pas de côté. Il ne peut plus supporter toute l’organisation sur ses seules épaules. Il faut quelqu’un pour l’aider.

A l’heure actuelle, je n’ai rien à annoncer sur le sujet. Les nouvelles ne semblent pas trop mauvaises, on verra. La question principale reste la suivante : comment va évoluer la pandémie ? Aura-t-on du public ? Va-t-on trouver assez de villes-étape ? Pour l’instant, personne ne peut éclaircir ces doutes. Aura-t-on une caravane publicitaire ? Je l’espère, mais on ne la fera pas à tout prix. A quoi bon organiser une caravane si les arrivées sont à huis-clos ? On en saura plus dans les prochains mois mais pour le moment, je n’ai que peu d’infos à fournir.

6) Peux-tu nous rappeler les actions de « DIRECT VELO » sur la prochaine manche UCI à NAMUR ? Celui qui ne pourra pas suivre en TV pourra se connecter ? Spécial avec cette maladie COVID ? NON ?

Tout passionné pourra suivre notre site http://www.directvelo.com pour y lire les différentes réactions que j’aurai recueillies auprès des différents acteurs. Il y aura aussi des photos de la reconnaissance des deux courses, Dames et Hommes Elites. Nous ne proposons hélas pas de livestream des courses. Ce serait l’idéal, peut-être pourra-t-on le faire bientôt ? Travailler dans ces conditions est spécial, effectivement. C’est mieux de bosser sans masque bien sûr, mais si c’est la règle, on s’adapte. C’est déjà bien d’avoir des courses, même si c’est un peu triste sans public. La principale contrainte est sans doute la distance à garder avec le coureur. Quand il y a du bruit autour, en temps normal, ce n’est pas toujours facile d’entendre ce qu’il répond à mes questions. Alors, imagine avec un masque et une distance d’1,50 m… Les zones mixtes sont aussi aménagées. Il y a aussi plus de contacts téléphoniques. C’est une différente manière de travailler.

Sans masque. C’était le bon temps !!! … le temps …

LCOW : Il y a une fin à tout. Vous savez maintenant tout sur les passions de Arnaud. #Encouragements Même pour les médias écrits, Internet, télévisés et les photographes, arriver à faire passer l’information n’est pas simple. Il a tout de même pu se rendre sur de « nombreuses » épreuves. Manifestement, ces sorties lui ont fait le plus grand bien. Nous suivrons bien entendu ses pérégrinations (DV) ce dimanche. Et si « VDP » l’emporte, il recevra une petite surprise par la poste !!! Merci encore à Arnaud !!! 😉

N.B : « DV » n’arrête pas de publier toute l’année. Maintenant ce sont surtout les transferts et les nouveaux équipements + les classements + … . Il y a énormément de prestataires pour communiquer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s