MILAN DEBUTE AVEC LES GRANDES CLASSIQUES. #2021

Photo. STUYVEN. Un beau vainqueur.

« MILAN – SAN REMO » débute avec la « saison » des grandes classiques (avec un monde assez impressionnant à l’arrivée et en bord de route pour un pays totalement « rouge »). Mais est-ce qu’elles pourront toutes se dérouler ? Alors qu’il y a un confinement monstre dans le ch’ti Nord, « PARIS-ROUBAIX » pourrait en subir les conséquences. Quatre semaines a dit Macron !!! Et pour le reste, en Belgique, nous savons maintenant que c’est rétropédalage dans toutes les directions. Les jeunes et les amateurs devront encore attendre … . Alors que nous avions tous énormément d’espoirs pour le 01 avril !!! Voire le 18 avril 2021.

La « PRIMAVERA » fut à l’image de ce que nous en attendions. +/-07h00 de retransmission (bravo les tvs) mais finalement seulement une quarantaine de bornes intéressantes. Les dernières. Une échappée prend le large avec : Andrea Peron, Charles Planet « Novo Nordisk », Filippo Tagliani et Mattia Viel « Androni Giocattoli-Sidermec », Alessandro Tonelli « Bardiani-VSF-Faizanè », Taco Van der Hoorn « Intermarché- Wanty-Gobert » (ouf), Mathias Norsgaard « Movistar »et Nicola Conci « Trek-Segafredo ». Ils se lancent dans le long court. Le peloton leur laissant un avantage mesuré, limité à un peu plus de sept minutes grâce aux principaux efforts de DECLERCQ et LEYSEN. Une moyenne dingue avec un vent dans le dos qui a donné des ailes à tout un peloton car les abandons ont été rares. Cette épreuve a presque toujours la même configuration. C’est peut-être la raison d’une certaine lassitude. Enfin, il y a des surprises. « LES TROIS FANTASTIQUES » (dans le film ils sont 4) comme les commentateurs francophones les appellent ont eu tout l’après-midi les louanges des médias. Finalement, c’est surtout Peter SAGAN (il a fait le mort jusqu’à présent) et Caleb EWAN (un vrai sprinteur toujours là) qui ont fait impression. Tout comme GANNA ou encore ANDERSEN. DEMARE aussi s’est montré ardent. L’initiative finale a été prise par STUYVEN. Très intelligemment, il a joué sur la rivalité des trois phénomènes. Parti dans les ultimes mètres, il a tenu, récupéré ANDERSEN, profité de son petit relais, pour mettre une banderille en dernière minute. Sans se retourner. Il l’emporte d’un vélo à la manière d’un TCHMIL il y a quelques saisons. Le team « TREK-SEGAFREDO » avait été un peu mou en début de campagne. Il vient de remettre les pendules à l’heure !!! Sa saison est déjà bonne. Chapeau à VAN AERT à qui, il n’a probablement manqué que de l’audace pour l’emporter. (avec tout le monde dans son porte-bagages)

Le classement est dans un post antérieur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s