EN 1953, QUI ETAIENT LES GROS BRAS HENNUYERS ?

Petit retour en arrière pour évaluer quelles étaient les forces hennuyères chez les pros et les indépendants en 1953. Les articles de ce genre sont très utiles pour se remémorer des coureurs qui ont fait la gloire de nos régions. En les rédigeant de temps en temps entre les articles d’actualité, nous suivons ainsi la ligne de conduite fixée par « LCOW » depuis 2011. Il est clair que l’hiver est nettement plus propice à remettre des archives car l’année cycliste est très active. Pour ceux qui sont moins intéressés, il suffit de zapper. Mais nous savons qu’il y a un intérêt certain de bien des visiteurs. Donc, nous continuons sur notre lancée mais sans excès. Aujourd’hui, nous allons donc passer en revue les coureurs du classement hennuyer de 1953. Derechef, nous voyons que Guiseppe CERAMI, dit « Pino » (Couillet) alors chez PEUGEOT-DUNLOP avait fait 3è au Tour de Belgique. Il avait 30 ans et n’en était qu’à la moitié de sa carrière. Notez qu’en 1953, il était encore italien mais assimilé à un belge qu’il deviendra en 1956. Robert VANDERSTOCKT (Carnières) a été pro 7 ans. En 1953, il était chez PEUGEOT-DUNLOP. Il a fait le Tour de France avec une 2è place d’étape à Bordeaux. Gilbert CAUPAIN (La Louvière) roulait pour PLUME SPORT. Il a fait 2è à Renaix. Marcel VERSCHUEREN (Ransart) était pro chez TERROT en 53. C’était sa dernière année dans les pelotons. Ghislain LECLERCQ (Silly) a surtout été indépendant. En 1953, il mettait fin à 5 années de professionnalisme. Nous avons bien connu Ghislain étant gamin car il officiait comme délégué de course et il était souvent à Bois-de-Lessines. Un dur mais un brave homme qui a encore fait 2è à Sint Lievens Esse en 1953. Jean PASINETTI (La Bouverie) était pro chez GARIN en 1953. Il a fait 2è à Racourt. Gilbert VERMOTE (Vezon) était chez GROENE LEEUW. C’est le père de Michel et le grand-père de Grégoire. Mon père en a pas mal parlé même s’il n’était pas de sa génération. Marcel BOUVART (Silly) était chez METEORE en 1953. Sa carrière pro fut courte. Il a surtout été indépendant. A Silly, c’était la guéguerre (de ce que bcq m’ont dit) avec les supporters des uns et des autres. BOUVART, c’était un teigneux que nous avons vu plusieurs fois. Raphael GLORIEUX (Quévy)  mort jeune à 57 ans, il était chez MERCIER-HUTCHINSON en 53 et a été champion de Belgique élite sur piste. Albert BODSON (Deux-Acren) a surtout été indépendant mais pro un an ou deux chez METEORE en 1953. Il a surtout été le mentor de Claudy CRIQUIELION lorsqu’il était chez les jeunes. Sa famille est encore à Lessines. Jules DELPORTE (Moustier-Pipaix) était indépendant en 1953. Il a été pro chez BERTIN en 1955. Léon JOMAUX (Couillet) aussi décédé à 57 ans. Il a eu une longue carrière pro. A participé à plusieurs Tour de France et a été champion de Belgique sur piste. Maurice DEPAUW ( Châtelet) était individuel en 1953. Il a la particularité que son père s’appelait aussi Maurice. Il fut donc affublé de « Junior ». Léon BRUNSWICK (Eine-Brx) était indépendant. Il a été cinq années pro par la suite. 3è à Lessines en 1955. André AUCQUIER (La Bouverie) était indépendant. Par la suite il a été pro six ans. 2è et 3è à Lessines en 55 et 61. Léopold DELCOURT (Jemappes) 1953, seule année durant laquelle il a été pro chez METROPOLE. Emile GOSSELIN dit « Milou » (Bruxelles mais Louvaniste) était une grosse pointure des années 1950. de 1950 à 1956, il n’a quasiment été qu’individuel alors qu’il marchait le tonnerre. Il y a ainsi certaines incompréhension dans le milieu. Mais il était presque exclusivement pistard depuis 1938. Ceci explique peut-être cela. 10 titres de champion de Belgique sur piste dont 7 chez les élites. Raymond VANDORPE (Charleroi) était indépendant et participait à des courses avec les pros. Il le sera en 55 durant six années.

Ceci est un aperçu de ceux qui ont marqué des points sur certaines courses. Il est évident que notre « Escadron Hennuyer » comptait bien d’autres coureurs pros en 1953 !!!!

Nous n’avons pas d’archives sur PELREMANS, STAELEN, SCHEPERS et MOULIN. Nous remercions « Le Site du Cyclisme ».

Un commentaire sur « EN 1953, QUI ETAIENT LES GROS BRAS HENNUYERS ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s