FACEBOOK A SON MORDU DE VÉLO !!! Il est lessinois.

D’accord, vous allez me dire que des mordus de vélo, il y en a des masses. D’accord, il y en a un bon paquet qui se mouille la chemise pour écrire, photographier, s’impliquer, participer, rouler, … . Mais présentement, nous tenons à vous signaler que Jean-Marc, un équiper de LCOW, nous a rapporté que Christophe FLAMENT, ancien échevin, cyclotouriste à ses heures, archiviste, organisateur, … avait une page Facebook super bien faite avec de nombreux événements de la vie locale.

Pour l’avoir rencontré récemment, nous pouvons vous dire qu’il est occupé de vous préparer un super méga truc pour les vacances à venir. Je n’en dirai pas plus pour lui laisser la primeur. Mais nous y reviendrons dès que la pub sera lancée. Ce sera à coup sûr une activité sur laquelle nous serons, bien entendu, pour un petit reportage. (ou un grand)

LE VÉLO CLUB DE GHOY. Pascal PLAITIN s’en remet à LCOW. Entretien.

Le vélo Club de Ghoy a des fondements très certainement depuis 1906, date à laquelle, nous avons retrouvé des traces dans le journal « Le Postillon ». Chaque année, il nous présente une superbe course pour les élites ss contrat et les espoirs. Et chaque année, la bataille est belle et rude pour l’obtention des lauriers. Cette année, nous avons demandé à Pascal PLAITIN, un des membres du comité, de bien vouloir participer à un entretien. C’est le premier dans son cas. L’an dernier, nous avions été à l’essentiel. Mais Pascal, n’est pas que membre, il est aussi un peu le « Monsieur vélo » du village. Il ne vit que pour le cyclisme. Un vrai passionné. D’ailleurs, il y a des chances que pas mal de visiteurs site seront intéressés de le revoir. N’oublions pas que la course de Ghoy c’est en juin. Merci beaucoup à Pascal d’avoir bien voulu répondre à ces questions alors que la période n’est pas très propice à ce genre de choses aussi près des fêtes de fin d’année. Il n’a pas fait de longs discours mais certaines paroles sont d’une extrême vérité. A bientôt sur les routes !!!

  1. Tu peux nous retracer un peu l’historique du VC de Ghoy et les membres qui en ont fait partie ? Brièvement.

    Le club de Ghoy a commencé en 1979 à mes débuts comme débutant, les fondateurs étaient Daniel Plaitin mon père et Michel Carton mon parrain. Les courses ont évolué avec mon évolution jusqu’en amateur. (maintenant élites sans contrats et espoirs)

  1. Actuellement, vous êtes un petit groupe pour organiser la course pour élites ss contrat et espoirs de la ducasse en juin. Pas trop difficile de trouver de l’aide ? Pourquoi plus de courses pour débutants ou juniors comme à ton époque ?

    Nous ne devons pas trop nous plaindre pour trouver de l’ aide grâce aux gens du village et des cyclos de mon club Saint Roch. (Cyclos)

  1. Depuis quatre ou cinq ans, le circuit a été modifié. Dommage car le passage par le Cloître donnait un beau parcours bien large et roulant. Maintenant, c’est plus sinueux et étroit.  Pour quelles raisons avez-vous changé ?

    Le circuit a été modifié une première fois pour faciliter les demandes aux communes (Brakel et Grammont )et une deuxième fois à cause du trafic entre Lessines et Everbecq. (Il est vrai que le circuit est frontalier et nécessite une autorisation de plusieurs entités)

  1. Trouvez-vous toujours aisément des signaleurs ? C’est une denrée rare. Et ce sont souvent les mêmes sur toutes les courses. Pas de risques qu’un jour le pot soit vide ? Que penses-tu de ces « équipes » de signaleurs extérieurs qui se font payer chèrement et qui proposent leurs services un peu partout ?

    Ces dernières années, pas de problème de signaleurs. Concernant les équipes de signaleurs, je n’ai jamais dû faire appel à eux, même s’ils sont chers les plus grandes courses ont besoin d’eux et quand on voit les espaces VIP !!! Ils peuvent recevoir un peu d’argent .

    affghoy2016bono

  1. A la course de Ghoy, il y a toujours du beau monde. Et du soleil. Mais ces dernières années, les gars des continentales comme PREMONT, VANDENBOGAERDE et d’autres viennent glaner les bouquets et les premières places. Les coureurs clubs présents ne savent pas rivaliser. Ne trouves-tu pas que cela cause des soucis aux kermesses ?

    Pour moi s’il n’y a plus de coureurs des continentales, il n’y aura plus de course ( de moins en moins de petites équipes de club ).

  1. Par ailleurs, 2, 3, 4 … jamais plus de régionaux. (sauf de Grammont ou Viane mais on parlera alors de proximité) Le cyclisme est mort en Wallonie ? Tu as néanmoins de la chance, MORTIER a fait une course dantesque l’an dernier et il y a trois an c’était LEVEILLE.

    Nous avons vu un très bon  Mortier cette année mais c’était le seul coureur de l’équipe wallonne sur ces deux dernières années ; pas normal qu’ils roulent plutôt à l’étranger que sur les courses en Wallonie !!!

  1. Votre club n’est pas affilié à la RLVB. C’est une nécessité de passer par la licence du Royal Vélo Club Saint-Roch ? Vous ne voudriez pas être club RLVB ? N’est-elle pas trop gourmande/exigente quelques fois ?

    Si nous nous inscrivions à l’ RLVB : encore des frais en plus, ils voyagent déjà assez avec notre argent.

  1. Cette année, Ghoy est encore à l’agenda. Super top. Que peut-on vous souhaiter à cette occasion ?

    Cette année sera la 39ème édition et j’espère que nous aurons environ 60 participants.

  1. Pascal = Vélo. Juste ? Cyclo, Club, Loisir, ancien coureur, … . 

    Bein oui Pascal = vélo (priorité après la famille).

    plai2bis

  1. Comme de coutume la dernière est pour toi. Tu peux nous donner un point de vue, parler de cyclisme en général, nous remémorer un bon moment, … A toi.

    Le cyclisme se mondialise de plus en plus. Chez nous de moins en moins de courses, de moins en moins de coureurs, de moins en moins de champions pour l’avenir.

Pascal, merci d’avoir bien voulu répondre à ces questions. Je suis certain que passionné comme tu l’es, tu t’es dit qu’il en aurait fallu le double. Nous aurons l’occasion de nous revoir dans quelques jours car pour les cyclos, c’est bientôt la reprise et pour le reste, les courses c’est déjà dans trois semaines avec « La Marseillaise ». Mes meilleurs vœux à toute l’équipe.

Arnold.

ENTRETIENS A VENIR

Exceptionnellement, on va vous en dire un peu plus sur les sept prochains entretiens. Attention, il y en aura encore six par la suite. Rappelons qu’ils se terminent vers le 15 février 2017.

Le prochain entretien (le 8eme) sera celui d’un club organisateur de courses cyclistes de l’entité. Nous enchaînons de suite avec celui d’un directeur sportif d’une équipe continentale qui vient de stopper.(9eme) En effet, il faut tenir le planning comme prévu. Ensuite, dimanche, nous aurons le mécanicien d’une équipe pro.(10eme) Mercredi prochain, un coureur tournaisien qui a marqué l’année cycliste 2016 chez les espoirs.(11eme) Dimanche 15/01, un coureur espoir performant de l’équipe satellite d’une belle équipe pro tour belge.(12eme) Le mercredi suivant, le président d’un club de cyclotouriste de l’entité.(13ème)  Dimanche 22/01, un second mécanicien d’une équipe pro.(14eme)

Il y aura encore des coureur(eus)es (3-4) et des clubs (3) en février mais à raison de trois par semaine pour terminer à temps pour reprendre le fil de la saison à venir.

Vu les commentaires et remarques formulées jusqu’à présent, cela plait. C’est instructif et cela permet de mettre en évidence tout le monde. C’est le but recherché.

« EVERYONEWEB »

C’était dans l’air. En septembre 2016, le propriétaire de l’hébergeur « EVERYONEWEB » nous informait qu’il stoppait avec ses serveurs en .fr. Nous avons mis la surmultipliée pour trouver une autre structure capable de tout recommencer dans des délais raisonnables. Ainsi, vous êtes sur « WordPress » en ce moment. Tout n’est pas encore terminé mais nous nous y attelons. Hier, nous avons reçu un nouveau message signalant que « EVERYONEWEB » stoppait. Il faut en déduire que c’est toute la plate forme qui arrête, soit les .com et les .be. Cela va encore nous causer des embarras. En effet, le VTT TEAM PAPIGNIES a un site de cette nature. Et comme nous les aidons. Il sera donc nécessaire de tout refaire pour le 30 mars 2017. Mais je pense aussi à Libert qui avait développé un beau site sur les cartes postales de Deux-Acren. Attention, tout va être perdu !!! Sans compter que des lessinois ont des sites sur la ville, sur un club sportif, sur des actions aussi diverses que variées. C’est dire si les deux prochains mois vont être besogneux.

Petits conseils. Ne prenez plus un gratuit. Dans la plupart des cas, vous aurez des soucis. Vérifiez bien d’où émane l’hébergeur. Il y en a d’un peu partout dans le monde. CQFD, vous n’avez pas la même sécurité d’un pays à un autre. Visez aussi la protection de vos données, de vos images, … . A l’heure actuelle, la construction d’un site se fait presque toujours sur le même modèle. Si vous avez le choix quant au visuel, ne lésinez pas. Recherchez un site qui a « un après-vente » afin de pouvoir progresser si vous en éprouvez le besoin. Nous sommes passé à un site payant mais raisonnable. L’investissement vaut quelques fois la peine pour éviter les surprises.

L’HIVER EST LA MAIS NÉANMOINS LA SAISON APPROCHE

Nous sommes déjà le 3 janvier. L’hiver est là mais manifestement, tout le monde n’a pas stoppé malgré quelques périodes de grand froid. Ainsi, du côté des cyclos lessinois, nous avons constamment vu de petits groupes ou des individuels rouler. Même quand il ne faisait pas à mettre un canard au dehors. Plusieurs de nos clubs n’ont pas mis la clef sous le paillasson. Le samedi ou le dimanche, il y a toujours des départs. Le jeudi, le regroupement du CPAS continue même si certains se mettent à la marche ou au jogging pour faire passer le temps. Fatalement, une bonne partie des cyclotouristes seront en bonne condition et en poids de forme. Alors que d’autres, plus pantouflards ou tout simplement moins mordus auront été au ski en famille ou auront profité des fêtes. Pareil chez les vététistes. L’hiver a été productif. Il y a des randos chaque semaine, peu importe les conditions météorologiques.

Du côté des coureurs c’est un peu la même rengaine. A peine le temps de recharger les batteries une semaine ou deux et c’est reparti. Les plus jeunes et les clubs sont déjà très actifs. Ils ont des sorties le mercredi voire plusieurs fois par semaine pendant les vacances scolaires comme chez  les « ONDER ONS PARIKE », par exemple. Certaines équipes continentales, continentales pro et WT, si pas toutes, ont déjà eu un stage. L’Espagne reste le point de chute européen des teams. Sans compter que plusieurs d’entre elles sont déjà sur les courses. Bien que le Tour du Qatar soit annulé, le mois de janvier sert de préparation à ceux qui vont en découdre sur NOS courses. En France, c’est le 29 janvier que le « GP LA MARSEILLAISE » fait halte à la côte d’Azur. CRELAN VERANDA WILLEMS, WANTY GROUPE GOBERT et WB VERANCLASSIC AQUAPROTECT en seront + SPORT VL (avec ces noms à rallonge, c’est vraiment pas évident) Chez nous, le « OMLOOP HET NIEUWSBLAD » ce sera seulement organisé le 27 février. Mais entre temps, l’Espagne, l’Italie et d’autres pays se mettent aussi en mouvement. Dans notre entité, Acren ouvrait le feu d’artifice en mars mais cette année, tout sera décalé en mai. C’est dire s’il va falloir se déplacer si nous voulons voir les premières banderilles.

N.B : Il est bien entendu que nous aurons aussi BRX-OPWIJK, GAND-STADEN, … mais difficile de toutes les citer.

LE VTT TEAM PAPIGNIES A PRESQUE 10 ANS. Entretien avec Sébastien VERMEULEN, le président, qui nous en dit un peu plus sur son club.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid. Le « VTT TEAM PAPIGNIES » est un club de randonneurs situé dans un des villages de l’entité lessinoise. Petit mais costaud. Toujours occupé d’imaginer des actions pour faire vivre son groupe. L’épreuve phare du team est bien entendu l’ « ULTRA VTT DES CARRIERES ». Chaque année, il rassemble près de 600 rouleurs. Il pourrait faire plus mais les participants potentiels ont certainement peur de se frotter à ces trous béants et surtout aux remontées de plus de 21%. C’est une des attractivités cycliste et touristique de Lessines. Fort d’un peu plus d’une quinzaine de membres axée uniquement VTT, il a un programme annuel très rempli tant à l’extérieur que sur des circuits locaux. En 2017, il a de l’ambition, mais modérée car pour faire plus, il faudrait qu’il se développe. C’est aussi la raison de ces entretiens. Faire connaître coureurs, courses et clubs locaux au plus grand nombre. Sébastien VERMEULEN, le président, a bien voulu répondre spontanément et rapidement à nos questions. Une approche TT car jusque là, nous n’avions eu que de la route. Merci grandement président, Seb, de nous utiliser pour mieux progresser.

NB : Nous sommes membre du comité du VTT TEAM, comme webmaster. Nous sponsorisons aussi modestement le club. Nous faisons aussi partie des Cyclos de Saint-Roch après avoir été de longues années chez les « 4 as ».

Concernant les entretiens, mercredi prochain, un club organisateur. Dimanche, un mécano d’une équipe pro et les deux jours de la semaine suivante, deux coureurs du Hainaut Occidental. Mais on enchaîne jusque mi février avec encore des clubs cyclos, organisateurs, coureurs et des compétiteurs. Thomas DEGAND, le coureur local, a accepté un entretien et fermera la marche.

Nous profitons de ce dernier entretien de 2016 pour vous souhaiter encore nos meilleurs vœux pour 2017.

Un peu de couleurs pour terminer l’année en beauté !!!

  1. Président, Seb, mine de rien, le club va vers ses 10 ans. Incroyable, non ? Étais-ce espéré au début de sa création ? Salut a tous. Oui effectivement les « 10 ans » du club approchent. Etant donné que je suis arrivé la deuxième année dans le club, je n’étais pas vraiment au courant des  » objectifs » sur le long terme pour le vtt team papignies. Mais lors de mon arrivée, les deux « pères » fondateurs (Ph. Delvaux et A. Mouli) étaient certains de leur affaire. Pour moi, c’était ok. Nous partions pour un club durable dans le temps.
  1. Tu peux nous remémorer le but principal d’un club comme le tien qui est exclusivement actif sur le VTT ? Notre but principal avec le vtt team papignies c’est de prendre un max de plaisir sur le vtt. Bien sur il y a le coté où l’on veut être connu et attirer des membres pour faire connaitre la discipline aux adeptes de tout âges. Mais le plaisir de se retrouver le dimanche matin au milieu des champs et des bois avec les copains c’est du pur bonheur. Il y a aussi le coté physique qui entre en compte aussi pour certaines personnes .
  1. Actuellement, le VTT TEAM PAPIGNIES compte une quinzaine de membres. Tu aimerais qu’il évolue comment ? Perspectives futures ? Oui c’est vrai. Le club a un peu de difficultés à décoller point de vue nombre de membres. Je le reconnais. Le fait de rouler dans la boue etc. effraie peut-être un peu Monsieur ou Madame tout le monde car acheter un vtt et le mettre dans la boue, la caillasse et autres, fait un peu mal parfois ?! Il est vrai aussi que la route encrasse moins les montures. Une sortie route au printemps c’est rouler et remettre le vélo au garage avec un p’ti coup de chiffon en général … mais en vtt c’est 3h dans la gadoue avec gros nettoyage à grandes eaux à la clef. Donc, du boulot en plus. Le fait peut être aussi que les amateurs de vtt ne veulent pas trop de contraintes de temps style rdv à tel endroit pour aller rouler etc … alors que certains n’attendent que ça. Va savoir ….
  1. Crois-tu qu’il y a de la place pour quatre clubs à cyclos et vtt dans une entité comme Lessines ? La place dans l’entité lessinoise oui. C’est pas un problème, je pense. Je n’ai jamais entendu de problèmes à ce niveau la. Maintenant je sais que certains « routeux » font aussi du vtt parfois comme toi Arnold. (ça tu peux le dire, les deux dernières, j’en ai pris deux bonnes. lol)  Ce qui est très bien. Mais nous nous sommes des « purs vttistes ». Sur Lessines  il n’y a pas d’autres clubs 100% vtt. Je trouve que chacun est bien à sa place pour le moment. Bien que nous serions curieux de rencontrer les autres clubs lessinois pour sympathiser et envisager un événement local par exemple. Qui sait !
  1. Peut-on dire que le comité est le noyau dur du club ? Un club très familial aussi, non ? Des changements prévus ?Oui le comité est fait de membres actifs du club. Mais nous sommes ouverts à toutes demandes d’entrée dans le comité. (le comité est renouvelé à la demande, pas systématiquement) Celui ou celle qui a l’envie de faire avancer le club sera toujours le bienvenu. Nous ne sommes pas un comité ou des secrets d’états passent … non. On n’aime pas ça chez nous.
  1. Les équipements sont très beaux. Vous continuez avec DOLTCINI ? La série d’équipements avec lesquels nous représentons le club est vraiment une super réussite  visuellement. C’est clair. La qualité est relativement bonne aussi mais pour la route je pense. Car pour le vtt j’ai reçu pas mal de commentaires sur des accros un peu trop facilement faits par une branche ou autres … mais en général on va dire satisfaits. Juste le représentant qui a changé pour être GEOFCO. Maintenant si une nouvelle collection doit être fabriquée, pas certain que ce sera encore DOLTCINI. A méditer. (le team a connu les mêmes soucis que Saint-Roch)
  1. Un entretien sans parler de l’ULTRA VTT DES CARRIERES n’aurait pas de sens. Alors, ton sentiment pour l’édition passée ? Nous en aurons une en 2017 ? Quand ? Où ? Haaaaa ! L’ultra vtt 2016 fut simplement magnifique. Météo capricieuse mais bon. Si je devrais refaire une édition de la rando ce serait la 2016 c’est certain. Que ce soit infrastructures ou personnelle ou sur le déroulement c’était vraiment top. Pour 2017 nous allons démarrer très bientôt le boulot d’organisation …..allez un indice ….. 25 juin 2017… .
  1. Tu peux nous donner ton avis sur cette nouvelle jonction routière qui va relier l’A8 à Lessines ? De très beaux chemins vont disparaître, des routes vont être sans issues. Bon pour les uns et mauvais pour les autres ? Pas franchement grand chose a dire la dessus. Juste attendre que le carnage soit terminé pour se prononcer définitivement. Mais nous allons y perdre c’est certain. Et dire que l’un de nos sponsors des premières heures a du « jeter l’éponge » suite à ces travaux … . (fleuriste « Comme une fleur » à Wannebecq)
  1. Le VTT est-il devenu une affaire de mode ? Vélos, tenues, … n’est-ce pas une lutte effrénée vers de plus en plus « d’armement » ? Tu n’as plus un vélo à deux balles sur une rando. Clairement pour certaines personnes oui, le vtt est une vague de mode. Heureusement, pour la majorité des vététistes c’est leur passion. Les offres sur le marché du vtt  sont vraiment immenses De 200 à 8500€. Et c’est comme dans beaucoup de domaines. Avoir toujours plus beau et toujours plus performant que le voisin. Mais pas forcément les jambes qui vont avec. (mdr) Et avec l’arrivée du marché du vtt électrique, c’est encore pire. C’est un très gros débat. Toutefois c’est une super alternative pour les personnes aux problèmes de santé. C’est certain. Mais le truc qui me dérange le plus la dedans ce sont les gars qui sont en bonne forme physique et qui débarquent justement avec ces fameux vtt sur les randos et qui roulent comme des tarés. Nous sommes fatigués de le dire et de le répéter. Nous roulons sur des randos, pas sur des manches de coupe du monde. Chacun son allure ok. Mais faut pas déconner non plus !
  1. Assez bizarrement, au début le club participait à quelques compet : courses relais, endurance, … durant l’année. En 2016, il y avait des membres au VTT de l’Athénée mais rien de plus. Étrange n’est-il pas ? Comme tu dis. C’est bizarre. C’était bien de faire 2 ou 3 courses sur l’année. Le Roc Ardennes était au programme des dernières années mais ce n’est pas une compétition. Disons que la porte des endurances et autres n’est pas fermée non plus. Pour l’endurance de l’AR de Lessines, c’est une chouette petite orga ! Juste un petit manque de moyens et de main d’œuvre et ça devrait le faire, je pense. Nous avons quelques membres qui y ont participé. Le tracé n’était pas forcement facile. Donc, il y a moyen de faire un bon, voire très bon truc.
  1. Vous avez fait des 24h00 de spinning d’Enghien une forme de team building pour le club. C’est utile ? Vous remettez ça en 2017 ? Les 25h de spinning c’est un super événement. Une super ambiance. Pour une fois, nous ne les ferons pas. Mais c’est pour mieux les faire en 2018. Faut un peut souffler aussi. 
  1. Tu peux nous rappeler en bref comment est programmée la participation aux randos pour les membres du club ? Locales et externes !!! La participation aux différents événements du club est vraiment très simple. Nous fonctionnons avec le site « teamdoo » qui est notre programme interne au club. Le site est vraiment très bien fait avec un système de présence ou non pour l’événement. Et pour les non membres qui voudraient nous rejoindre ou nous suivre nous avons la page Facebook avec toutes les semaines nos points de rdv et les lieux où on ce déplace. Et pour toutes les infos et récits sur le club en général ou pour nous contacter nous avons notre site officiel « vtt team papignies » géré par un p’ti gars de Bois-de-Lessines qui fait ça pas mal du tout !! ;-)hein Nold !
  1. A toi la parole. Un sujet, un membre, un circuit, une activité, … non abordé et tu peux en dire deux mots présentement. Je voudrai simplement mettre mon comité et les membres en avant cette fois. Juste parce qu’ils ont géré l’année 2016 et la rando alors que j’étais dans les poussières. C’est pas forcément évident pour eux non plus. 2017 va être une copie de 2016 pour moi. Mais en 2018 je vais mettre le feu à la boutique. J’aurai tout le temps qu’il faudra pour le vtt team papignies. Voila Arnold. J’espère avoir été complet pour ton interview. Et encore merci à toi de mettre le cyclisme en général en avant sur l’entité Lessinoise. Meilleurs vœux à tous seb.

Merci encore Mr le Président, Seb, de nous avoir consacré de ton temps alors que nous savons que tu as des travaux dans ton immeuble et que nous sommes en période de fêtes. A LCOW, nous souhaitons bon vent au team et présentons nos meilleurs vœux à l’ensemble des membres pour 2017.

Arnold

JEAN-MARIE DEGAUQUE EST DÉCÉDÉ. LA FAMILLE CYCLISTE EST EN DEUIL.

Corrigé, le 07/11/2019.

Photo. Elle appartient à la famille DEGAUQUE. Elle nous a été donnée en copie pour « Terre de Champions ». Les droits sont donc protégés. (Jean-Marie et Daniel DEGAUQUE.)

Jean-Marie DEGAUQUE est issu d’une grande famille de sportifs. Et de cyclistes en particulier. Daniel, son papa, était un très bon coureur en non licenciés mais aussi en amateurs LVB dans les années 1940-1950. Une vraie force de la nature. Dans les années 1970-1980, Jean-Marie a emboîté son pas dans des endurances comme à Grammont et à Bois-de-Lessines. Il ne faisait pas de compétition à proprement parler mais le vélo était bien une des ses passions. Par ailleurs, c’était au café de son père que le club « Le Bol d’Air » avait pris ses quartiers dans les années 1980. Quand nous le rencontrions, il n’était pas avare des exploits de son paternel. Comme cette fois où il nous a parlé du bouquet de la victoire remporté dans le quartier du « Mouplon ». Il ne tarissait pas non plus d’éloges pour son beau-père, André VAN WAYENBERGE. André aussi a été une vedette dans les années 1940 chez les non licenciés avec DEMEYER, LOSSIGNOL, GOSSELIN, THYS, BOUCHER, SCORIER, … . Et puis, Jean-Marie DEGAUQUE a été membre du Cyclo Club Saint-Roch qu’il a quitté vers 2010 pour se consacrer pleinement à son aventure politique. Nous avons encore roulé avec Jean-Marie qui faisait partie de notre groupe. Aujourd’hui encore, le nom de DEGAUQUE est toujours présent au sein des « Saint-Roch ». Serge, son plus jeune frère, est un membre très actif et très performant des « A ». Si Jean-Marie DEGAUQUE avait fait de la balle pelote, du football, … . Il restera néanmoins le plus attaché à l’escrime. Un maître. Lundi dernier, nous avons appris son décès alors que nous étions en vacances. Cela a été un fameux choc. Vous pensez bien, à 68 ans mourir d’un AVC, un peu comme son grand camarade Claudy CRIQUIELION. C’est terrible. D’une grande tristesse.

Ses funérailles seront célébrées mercredi 04/01/2017 à 11h00 au Centre sportif Claudy Criquielion à Lessines. Déjà, nous ne pouvons que nous recueillir et penser à la famille, à son épouse Andrée, à son fils, ses petits-enfants, à ses nombreux frères et sœurs, à ses proches. LCOW leur transmet ses plus sincères condoléances. La famille cycliste sera bien évidemment à ce dernier au revoir.

N.B : Un livre de condoléances a été ouvert à l’Administration Communale de Lessines jusque mercredi prochain.

IL A TOUTES LES CARTES EN MAINS POUR 2017. Entretien avec MAXIMILIEN PICOUX. VIVEMENT MARS !! @madmaxpicoux

Il vient de passer trois années chez COLOR CODE où il a appris le métier. Il n’a toujours que 21 ans et il peut espérer encore de grandes choses. Nous n’allons pas vous refaire le coup du : « Je connais l’arrière grand-père, le grand-père et son père, … « . Car vous le savez déjà. Pas non plus celui de : « Toute la famille est de Bois-de-Lessines, … « . Non, nous n’allons pas vous le refaire. Maximilien PICOUX a été suivi par les lessinois bien avant que LCOW n’existe et qu’il ne soit revenu du Canada. Il a toujours été bon. Il a toujours passé des paliers chaque année. Sans quelques coups du sort en 2016, il aurait déjà pu marquer un peu plus les esprits. La saison à venir, il sera chez T PALM. Pour sûr, son programme sera différent car une continentale n’est pas l’autre. Mais il a l’assurance de participer à de belles courses. La TOP COMPET et enfin des épreuves avec les pros. Sans compter que comme il a de bonnes épaules, il pourrait être soutenu par le team dans certaines courses. Motivé, concentré, entraîné, il sait que les deux années à venir seront cruciales mais il est réaliste. D’autres portes pourraient s’ouvrir plus tard. Les règlements ne sont pas évidents pour les espoirs. Nous restons convaincus qu’il a du potentiel. Le tout sera de bien s’en servir tout au long d’une année. Aujourd’hui, marquer un seul coup n’est plus suffisant. Il est un fait que nous avons hâte de voir 2017 débuter. Nous remercions chaleureusement Max pour avoir répondu de manière positive à notre demande et merci aussi d’avoir été rapide. Nous serons encore à ses côtés l’an prochain.

1) Que retiendras-tu principalement de 2016 au niveau sportif ? (résultats, courses, bons moments, … )

Ma 16ème place avec les pros lors de la Primus Haacht Classic Impanis. Une place très encourageante qui m’a presque permis de passer à l’échelon supérieur.

2) Tu as une prédilection pour les courses d’un jour ou les petits tours ? Tu préfères quand il faut pousser du braquet ou quand ça grimpe ? Tu aimes mieux un temps de flandrien ou le grand beau soleil ? Tu es leader ou équipier ? 

Je suis plutôt performant sur les courses d’un jour, un peu plus flandriennes et toutes plates, mais c’est aussi car je n’ai jamais eu l’occasion de m’exprimer sur d’autres parcours. Cela dépend des courses mais je pense que ma place dans ma nouvelle équipe T-palm sera bien plus importante.

triptyques-et2-2016-frasnes-0340

3) 2014-2015-2016, trois années chez COLOR CODE. Un bail. Déçu de quitter une telle structure et de quitter des équipiers qui sont, pour certains, devenus des amis ?

J’y ai pris beaucoup d’expérience. Je pense que 3 ans ce n’est pas assez pour un jeune, à tout juste 21 ans on a encore le temps de progresser pour passer professionnel, la preuve est que certains coureurs qui ont la trentaine ont été pris dans une structure comme WB. J’ai fait de belles rencontres et les amis que je me suis fait le resteront malgré mon changement d’équipe. Maintenant je ne fais pas du vélo pour me faire des copains, mais c’est sûr que l’ambiance est toujours meilleure quand on est amis entre coéquipiers.

 

4) 2017, nouveau départ chez T PALM. Tu as déjà pris tes marques avec le DS, des coureurs, … ? Pas de stage avec l’équipe ? Avais-tu envisagé un autre team avant de choisir celui-ci ?

Nouveau départ chez T-Palm mais je connais déjà pas mal de coureurs là-bas, beaucoup sont d’anciens coéquipiers. Pas de stage encore prévu, mais je partirai 3 semaines dans le sud de la France fin janvier début février pour préparer au mieux ma saison. J’ai été longtemps en discussion avec Wallonie Bruxelles et Léopard, malheureusement ça n’a pas abouti.

5) Quelles sont tes ambitions pour 2017 ? Une année importante ? 23 ans, c’est le bon moment pour envisager de passer chez les pros. Tu y penses ou ce n’est pas un objectif primordial ? On sait qu’une équipe qui embauche un jeune doit lui donner deux ans d’office. Cela influence-t-il les recruteurs ? 

En 2017, c’est ma dernière année espoir, j’aurai seulement 22 ans en novembre 2017 mais c’est le moment de passer pro car une fois élite c’est bien plus compliqué. Il y a aussi une question financière. Je ne pourrais pas continuer à faire QUE du vélo et gérer un boulot et le vélo c’est possible mais plus difficile. C’était déjà mon objectif en 2016. Je ne suis pas passé loin. Je pense même que c’est mon statut de néo-pro (professionnel en dessous de 23 ans) qui m’a empêché d’accéder au monde pro. Car entre prendre un jeune 2 ans, sans savoir s’il marchera chez les pros, ou prendre 1 an un homme plus expérimenté. Beaucoup d’employeurs préfèrent la sécurité et prendre un coureur pour 1 an. (LCOW : Nous avions visé 23 ans justement pour cette « anomalie » du système)

courseselitessclessines2015-1510

6) Je me souviens qu’à une époque, je regardais les résultats des courses sur le site de la ligue canadienne car je savais que ton père et toi aviez un team. (VC Montreal-Cycles Régis) Pas de nostalgie de l’époque canadienne ? Pour le vélo, mieux vaut être en Europe qu’en Amérique du Nord pour essayer de percer ? Le cyclisme y est-il différent ? Encore des contacts avec PINEDA ?

Il y a certes un peu de nostalgie et de très bons souvenirs mais le niveau est très différent du niveau européen. Là-bas il n’y a qu’une course semaine avec toujours les mêmes coureurs or qu’ici sur un week-end avec les kermesses et les interclubs on arrive vite à 10 courses par week-end avec plus de 300 coureurs différents. Mais le cyclisme se développe aussi en Amérique, il y a de plus en plus de canadiens dans les rangs professionnels. Je suis régulièrement en contact avec Hendrik Pineda, d’ailleurs il reviendra courir en Europe cette année, c’est un atout non négligeable pour moi car c’est un compagnon d’entraînement et un soutien sur les courses.

7) Cet hiver, je constate que tu as fait du cross. Dernièrement on t’a vu en compétition sur piste. La préparation est bonne ? Tu comptes arriver au top dès le début de saison ou plutôt un peu plus tard ? Tu restes en Belgique ?

La préparation est bonne je fais quelques compétitions mais c’est sans réel objectif, plus pour le plaisir car j’ai déjà faim de courses et je suis impatient d’être sur la ligne de départ à Bruxelles-Opwijk. L’année passée j’ai connu une période de forme beaucoup trop tôt avant même les premières courses. Cette année, j’essaye de décaler ce moment pour être vraiment bien pour le mois de mars car il y a déjà des courses qui me conviennent à cette période. Je pars 3 semaines dans le sud de la France fin janvier, début février, pour préparer au mieux ma saison 2017.

8) Tu n’as jamais eu l’idée de faire un souper des supporters ? 

Si, plusieurs fois d’ailleurs. Cette année pour la première fois je vendrai des cartes de soutien à mes supporters et à tous ceux qui souhaitent m’aider à financer ma saison 2017. Elles seront disponibles dès le 1er Janvier 2017 et en fonction de la vente des cartes j’envisagerai ou non de faire un souper en fin d’année. (LCOW : A vot’ bon coeur m’ssieurs dames)

9) Tu es encore aux études, tu comptes t’y remettre ou tu vas te consacrer exclusivement au vélo encore un an ou deux ? 

Je ne suis plus aux études, je me consacre totalement au vélo pour le moment. Je veux pouvoir me donner encore un an à fond pour passer pro, je ne laisse aucun détail passer, je prépare minutieusement 2017 pour mener à bien mon objectif.

10) Que peux-t-on te souhaiter de mieux pour tes vœux de fin d’année ? 

De la réussite pour 2017, que cette année soit la bonne et des beaux résultats bien évidemment.

11) Si tu as envie d’aborder un sujet différent de ceux se trouvant ci-dessus, à toi la parole. 

2016 m’a permis de me rendre compte que j’affectionnais particulièrement les courses professionnelles. Elles suivent bien souvent une logique et la distance assez conséquente me convient mieux. C’est cette année que j’ai réalisé que des courses pros, j’ai envie d’en faire tout le temps ! Et donc devenir professionnel n’est plus un rêve dans un coin de ma tête mais un objectif qui est, je le pense, franchement envisageable pour 2018.

Maximilien, merci de tes réponses positives. Loin de nous l’idée de te mettre la pression mais 2017 et 2018 seront des années importantes. Tu as nos encouragements pour que tout se passe pour le mieux. Comme dans Star Wars, que la force soit avec toi. Et la chance aussi. Nos meilleurs vœux à toute la famille.

« SOUVENEZ-VOUS » : Ferdinand BRACKE.

En 1979, à près de 40 ans, Ferdinand BRACKE né à Hamme mais habitant depuis presque toujours le sud du pays, a mis pendre son vélo au clou lors d’un dernier critérium sur la piste de Gand. Critérium qu’il quitta d’ailleurs sur une civière à la suite d’une crise causée par des calculs aux reins. Pourquoi reparler maintenant de ce coureur qui est passé par les équipes : PEUGEOT (62 à 73), WATNEY, TI RALEIGH, LEJEUNE et SPLENDOR avant de devenir responsable des jeunes à la ligue ? Pistard autant que routier (surtout CLM), il serait trop long de rappeler la totalité de ses succès mais en voici néanmoins quelques uns : 9 tours de France et une fois 3è en 68, 2 tours d’Espagne et 1 d’Italie, 2 fois champion du monde de poursuite, 5 fois champion de Belgique de poursuite, 2è de Paris Nice, 2è du Midi Libre, 7è de la Flèche Wallonne, 2è du Samijn, vainqueur du CERAMI, recordman de l’heure, … . Parce que, dernièrement, il était mis à l’honneur pour remettre le trophée du sportif de l’année à VAN AVERMAET Greg. En 1967, BRACKE avait été le premier à le recevoir en même temps que le mérite sportif. Signalons au passage qu’il avait couru avec le grand-père de Greg. Ajoutons également que nous sommes en pleine période des compétitions sur piste, c’était bien le moment de reparler d’une de ces anciennes gloires comme l’était aussi SERCU. BRACKE a déjà fait partie de notre QUIZZ, il y a quelques mois. A 77 ans, il est toujours dans une belle forme. Il n’a pas énormément changé. Souhaitons à cet ancien champion surnommé « Le Pigeon gris » à la fin de sa carrière, et relativement discret dans notre région, de continuer ainsi de nombreuses années. Qui n’a pas souvenir de ce grand (taille) coureur portant le maillot noir et blanc à damiers de chez PEUGEOT ?

200% DE MOTIVATION POUR 2017. ENTRETIEN avec JONATHAN BREYNE. SUPER TOP !! @BreyneJo

Notre cinquième entretien est consacré à Jonathan BREYNE. Il nous semble désormais inutile de le présenter tant le coureur de Menin a souvent été à la une des médias nationaux et locaux ces dernières années. Par ailleurs, c’est un des rares régionaux à être passé professionnel à 19 ans.(LANDBOUWKREDIET) Il faut le préciser. Sans compter qu’il a fait partie des équipes nationales et qu’il a gagné des championnats nationaux. Jonathan est coureur site depuis quasiment le début de notre existence en 2011. Ces dernières années, il a roulé pour JOSAN TO WIN, pour DOUCHY et dernièrement pour VERANCLASSIC-AGO. L’an prochain, il sera encore dans une continentale non sans avoir des idées bien précises derrière la tête. Nous ne vous cachons pas que de nous entretenir avec un garçon aussi sympathique est un vrai bonheur. S’il est d’accord, nous remettons ça dès demain. (lol hein) Il est spontané et n’a pas peur de prendre du temps. Nous l’avons senti au taquet. Il est prêt à foncer. Il a une envie chevillée au corps de remonter chez les pros. Ce qu’il a failli faire pour 2017. Il sait que son nouveau team sera sur les grosses courses. Une condition pour se mettre en évidence. Nous savons qu’il a de nombreux supporters dans notre partie du Hainaut Occidental mais aussi en Flandre. Parfait bilingue, il sait s’adapter à tout et à tous. Nous lui souhaitons bien sûr d’atteindre ses objectifs et de faire une belle saison 2017. Merci énormément à Jonathan pour cet entretien très intéressant.

  • 1. De chez DOUCHY, tu es passé chez VERANCLASSIC-AGO en 2016. Cela s’est–il bien passé ? Résultats à la clef et tours exotiques c’était top ? Dommage que VERANCLASSIC arrête ? Tu aurais prolongé ?

Cela s’est très bien passé. Je voulais reprendre en continentale pour pouvoir refaire de belles courses et participer à des épreuves pros. C’est fait. Dans ce type d’équipe, tu ne dois pas demander des dérogations. Tu es pris d’office. Mon but était bien entendu de me relancer pour passer pro. Dans une grande équipe, tu as plus de chances de réussir à te montrer. Il faut se faire repérer. Faire des résultats est indispensable. Mes résultats ont été bons en 2016. Mais ils auraient pu être meilleurs. J’ai été hospitalisé en septembre. Cela tombait mal. J’ai eu une infection qui m’a bloqué toutes les belles épreuves de fin de saison. Concernant les courses exotiques, c’était parfait. J’ai fait DUBAÏ, le MAROC et la TUNISIE. C’est pas mal. Surtout DUBAÏ et le MAROC. Les organisations y sont supers. C’est bien organisé et compétitif. Et puis, c’est tout de même dix jours de course à chaque fois. Cela représente des demis tours de France. Sauf qu’une fois au MAROC, le seul jour où il ne devait pas pleuvoir, il est tombé des cordes dans la montagne et nous avons eu des coulées de boue incroyables. Autrement, il faisait beau, il y avait du soleil et de belles routes. Le TUNISIE est plus jeune et plus folklorique. Une fois pas deux. On a roulé entre les voitures. Ou il faut que ça évolue. Dommage que VERANCLASSIC arrête ? Non, en fait, il n’arrête pas. Le choix du sponsor est d’avoir une meilleure visibilité, de participer à des courses plus grandes, de passer à la TV, d’être repris sur des plus grandes compétitions comme le Tour des Flandres , par exemple. Avec WB, ce sera probablement le cas. L’équipe arrête, pas le sponsor. Si elle avait continué, je crois bien que je serais resté car je m’y sentais bien et je n’ai pas eu de soucis. Par ailleurs, Geoffrey COUPE m’a souvent aidé et soutenu. On a toujours eu de bonnes relations et nous discutions pas mal.

  • 2. Mais revenons sur 2016. 1er à la Stan Ockers Classic, 1er à Wodecq, 2è au CB de CLM par équipe, 1er d’étape au tour du Brabant Flamand. Et beaucoup d’accessits. Une belle année ? Tu as essayé de remonter dans une équipe pro en fin de saison ? Tu as eu une approche pour WB VERANCLASSIC AQUAPROTECT ?

Belle saison, oui et non. J’ai gagné, c’est essentiel. J’ai pris une belle avec les pros en début de saison, c’est top. (Stan Ockers Classic) Mais je suis un peu déçu de mes finales car j’aurais pu faire plus sur les grandes courses. Je devrai absolument rester concentré et mieux me placer en fin de course. Là, je me suis laissé faire. Oui, j’ai essayé de remonter pro. J’ai eu des contacts avec WB-VERANCLASSIC-AQUAPROTECT. J’ai même passé deux tests qui ont été bons. A celui de l’effort, même en condition moyenne, j’ai passé les 400 W. Mais ils voulaient des résultats en fin de saison. Comme je suis tombé malade en septembre, c’était mal barré. J’ai fait de mon mieux. Je me suis battu mais ça n’a pas été assez. Puis, j’ai attendu assez longtemps pour savoir quoi. Enfin, il fallait que je fasse un choix car la saison avançait et plus tard, je n’aurais plus eu d’équipe. En plus, le règlement des continentales change et cela risquait d’être compliqué pour que je trouve encore quelque chose de correct. Mais je ne pense pas que la porte soit définitivement fermée pour l’an prochain. A moi de performer.

breyneockers2016

  • 3. Pour 2017, tu as signé pour l’équipe SUPERANO HAM-ISOREX-TARTELETTO qui devient TARTELETTO-ISOREX. Tu seras encore élite ss contrat ou pro ? Je pense qu’il y aura des pros dans l’équipe, non ? Tu seras encore en continentale. La RLVB a confirmé ton équipe dans la prochaine TOP COMPET. Une bonne affaire pour l’an prochain ?

Oui, je suis chez TARTELETTO-ISOREX comme élite ss contrat. Ils n’ont pas de pros. C’est encore une continentale, donc ça me va. C’est le plus important car je suis très motivé pour marcher et revenir chez les pros. Deux années me paraissent nécessaires pour faire parler de moi. TOP COMPET en 2017 ? Je ne sais pas. Le règlement est différent. J’ai 25 ans et donc, je ne sais pas encore si je peux la faire. C’est un vrai problème avec ces changements. Il y a des équipes avec des pros et sans pros, des équipes spécialisées comme le cyclo cross et puis des équipes de formation. Il faut s’y retrouver. Notre manager met des coureurs dans de belles courses. Il se débrouille aussi pour avoir une belle équipe. Je devrai me faire voir sur les grandes courses. En TV serait l’idéal. L’équipe veut de la visibilité et des résultats. C’est une bonne affaire pour l’an prochain. Mais c’est un peu la même chose que VERANCLASSIC. On va faire le GP SAMIJN, B CH B et toute la NAPOLEON GAMES. C’est de la TV toute l’année. C’est tout bon.

  • 4. D’après nos informations, il devrait y avoir deux groupes. David DESMECHT a signé pour celui des kermesses. Tu connais déjà ceux qui vont rouler avec toi comme DEROOZE, RUIJGH, DETROCH, MANNAERTS, … . ? Des costauds en 2017, non ? SUAREZ et VANDENBOGAERDE (ancien vainqueur à Ghoy) restent ? Tu connais déjà un peu ton programme ?

Nous avons dans l’équipe, un team pour le cyclo cross et un autre pour la route. Johan MUSEEUW arrive aussi. David va jouer le capitaine pour la première équipe et les kermesses. Je connais déjà pas mal de coureurs du team car nous nous connaissons du peloton. Certains ont même dormi à la maison quand nous roulions chez les jeunes. Les premiers contacts sont très bons. Nous avons des costauds. C’est un bon groupe. Les places vont être chères pour être sélectionné. Raison pour laquelle, il faudra être en meilleure forme possible dès le début pour être retenu. Plus vite en forme égal plus vite dans le groupe des grandes courses. SUAREZ et VANDENBOGAERDE ne restent pas. Mon programme est connu à moitié. Stage, Gand-Gand, Ingelmunster, Circuit du Var (mais c’est pas top mon truc) GP SAMIJN, … .

  • 5. L’hiver est studieux ? Tu ambitionnes des résultats sur piste ? La préparation est bonne ? Avec l’équipe il y a des stages prévus ? 

L’hiver est très bon. J’en fait plus que l’an dernier avec de la route, du VTT et de la piste. Mais je n’ai pas l’intention de participer aux Championnats de Belgique sur piste car je n’ai pas fait assez de meeting. J’aurais du m’y prendre plus tôt. L’équipe a programmé un stage en Espagne du 28/01 au 08/02. Parfait.

  • 6. 25 ans, un âge où tout est possible. Motivé comme jamais ? Tu as délaissé le travail pour le vélo. Une bonne option ?

A 25 ans tout est possible. J’ai une grosse motivation. C’est marrant, mais avant, c’est à 25 ans que tu passais pro. Moi, je suis monté à 19 ans et je tente le coup maintenant encore. 25 ans ce n’est absolument pas trop vieux. Je vais montrer mes capacités cette année encore et je vais tout faire à fond. Actuellement, je ne fais pas que du vélo puisque je travaille. Je fais un intérim jusqu’en janvier. Mais pendant l’année, je ne ferai que du vélo.

  • 7. A deux ou trois occasions cette année, j’ai vu que ton papa était avec Marc et Libert. Une fameuse équipe de supporters. Tu aimes les avoir autour de toi ?

Oui, c’est important d’avoir du soutien mais quand ils sont là et que je ne fais pas un résultat, je suis déçu et eux aussi. Mais ils comprennent et me soutiennent. Ils me réconfortent. Leur présence est importante. Puisque tu parles de Marc, c’est vrai que c’est un supporter incroyable. C’est super d’avoir des fanatiques. Cela existe dans tous les sports.

course-de-grammont-31-08-2016-0340

 

  • 8. Cet été, tu étais à Lessines pour la course du Cayoteu. On t’a souvent vu devant. Nous espérions bien un top résultat mais tu as dit que cela n’avait pas tourné. Tu comptes remettre ça dans notre coin ? Néanmoins, tu avais gagné à Wodecq (à côté de Lessines). Un bon souvenir ?

A Lessines, j’étais bien mais j’étais fort surveillé. A la moindre accélération, j’avais pas mal de monde dans la roue. Quand je bouchais un trou, j’étais bon pour faire le maximum. J’ai bien roulé mais dans ces conditions, c’est difficile. Je compte bien revenir dans le coin. Avec ces circuits locaux, il faut être fort. Wodecq, c’est aussi un très bon souvenir. Quand tu gagnes, tu n’oublies pas et pourtant, ce jour là, je n’étais pas le plus fort mais le plus malin. J’ai gagné en solitaire, détaché. J’avais vu Geoffrey COUPE au départ. C’était la première course sur laquelle il venait. Je lui avais dit que cela allait être compliqué car il y avait du beau monde. Finalement, je l’ai emporté. Comme quoi.

  • 9. Hors le vélo, tu as des hobbys ? lesquels ?

Pas d’autres hobbys. Je n’ai pas le temps. Sauf peut-être de la marche avec mon chien mais rien d’autre. Le vélo m’absorbe déjà bien.

  • 10. Comme tu es parfait bilingue et que nous avons aussi des néerlandophones qui te suivent, voici deux questions dans la langue de Vondel. (me concernant, maîtrise juste satisfaisante) Wat is de race die u wenst om te winnen in 2017 ? 

(Quelle est la course que tu aimerais gagner en 2017 ?) Geen in het bijzonder, maar ze zijn allemaal goed te nemen als het is om te winnen. Zolang het is een geweldig, zelfs beter. Een napoleon games zoals ras. In 2017, zal iedereen wil winnen, want er zijn TV. Toch zal ik vermijd zandwegen want vorig jaar heb ik viel en brak ik mijn fiets en een schoen. (Aucune en particulier mais toutes sont bonnes à prendre si c’est pour gagner. Et du moment que c’est une grande, c’est encore mieux. Comme une NAPOLEON GAMES par exemple. Mais en 2017, tout le monde va vouloir gagner car il y a la TV qui est là. Par contre pas une de ces courses avec des routes en terre. Je suis tombé sur l’une d’elles cette année et j’ai cassé mon vélo et une chaussure.) Avec traducteur car quand il a répondu ça allait un rien vite pour votre serviteur. lol

  • 11. Laatste vraag. Moeskroen is een fiets-regio. Welke renners heb je het meeste contact ? Trainingen, … . Jij supporters zijn in vlaanderen en wallonië ? 

Je m’entraîne principalement avec Mathis LEGLEY de Waregem et Julien CADRON de Tournai. J’ai des supporters partout.

  • 12 . Pour terminer, tu peux lancer un message dans ce dernier point. A ta famille, à tes supporters, à ton équipe, à tes camarades coureurs, … . A toi la parole.
  • Je suis toujours content que les supporters soient là pour me soutenir dans les bons comme les mauvais moments. Merci à eux.
  • Je suis heureux de bien m’entendre avec les autres coureurs. Cette année comme avec ceux de l’an prochain. C’est bien qu’ils le sachent.
  • Chez TARTELETTO, nous sommes des copains et nous formons un groupe. Nous devons nous soutenir pour gagner. On m’aidera quand je serai désigné et je les aiderai par la suite. Mutuellement, nous allons élever notre niveau.
  • Tout le monde doit prendre du plaisir à regarder le cyclisme. Il ne faut plus le regarder comme si la totalité des coureurs étaient chargés. C’est un super beau sport et il faut le voir tel quel.

Jonathan, merci grandement pour ta disponibilité. On t’a vu bien dans le coup en 2016. On espère bien que 2017 sera encore meilleur. Nous espérons que le prochain papa Noël te mettra un bon contrat sous le sapin. Nous te présentons ainsi qu’à ta famille nos meilleurs vœux et une grande saison.

Arnold