« LE BEAU VÉLO DE RAVEL » LE PARCOURS. Partie 2. #RaveilLessines2017 #beauvelortbf #vivacite

Toujours des photos sur Twitter et dans le blog annexe >>>

https://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.be/p/activites-locales-2017.html

Lessines, Pont de Pierre, 13h15, c’est le moment, c’est l’instant. Les géants du Cayoteu dansent sur nos airs musicaux connus. C’est la grande ambiance. Lucien DELVOYE, Jean SELEN, Bruno, … et les autres ne savent plus se retenir. Les porteurs et casseurs de cailloux sont en ébullition. Lessines est en fête. C’est la GRANDE animation de l’année et cela se ressent. Il est vrai que c’est la foule des grands jours. Incroyable ce déplacement de population qui vient de toute la Belgique et certainement de plus loin encore. Monté sur son vélo de circonstance et accompagné de Marie-Pierre MOULIGNEAU, Adrien JOVENEAU a le bagout. Son Ravel lessinois est une réussite. Et ce ne sont pas les quelques gouttes de pluie tombée juste au moment de partir qui feront reculer le public. Il y a d’abord le noyau dur qui se colle à ses basques. Ceux-là, ne veulent pas rater les flèches. lol. Mais peut-être ont-ils bien raison. Car il valait mieux être devant car au-delà des 200, c’est déjà l’élastique. Comme de coutume dans un tel peloton aussi disparate, cela ne reste pas bien longtemps groupé. Comme nous l’avons déjà signalé, nous n’étions pas encore partis que la tête était déjà au pont rouge et cela ne va pas s’améliorer au fil des km. La sortie de Lessines par la Rue Général Freyberg et le Quai Louis Lenoir Scaillet s’est faite sans encombre. Par contre, à la Rue des Curroirs, ça sentait déjà le bouchon. Comme de juste, arrivés sur la Ravel, c’était bloqué et surtout il y avait beaucoup de cyclistes à l’arrêt pour des raisons inconnues. Peut-être n’ont-ils pris que le départ. Bertrand CRIQUIELION a eu une fuite. Il a bien été aidé par Francis SERLIPPENS et Dave DEBACKER. Nous allions au pas. Il n’était pas facile de garder l’équilibre. Nous avons été touché à la jambe par une gamine qui est ensuite tombée. Pas évident sur ce premier tronçon jusqu’aux écluses de Papignies. Au pont du Boulevard, nous avons également fuité. Nous n’étions pas le seul. Nous passons régulièrement sur cette voirie et jamais nous n’avions eu de fuite. Bizarre. La famille, mon épouse et le fiston se démerdaient bien. Ils sont habitués de vélo. A Papignies, (écluse) Alain LESSENS et toute son équipe des jeunes papignois ont sorti leurs géants, de même que les jeunes de Wannebecq : le baudet et l’avocat. Ambiance !!! Puis direction la Florbecq, le Chemin des Roses et la Mazenque. A la ferme de Luc DEPAUW, il y avait distribution de réductions pour FAIRBEL. Il faut dire que cette firme n’avait pas été invitée et l’avait mauvaise. Des ballots et des vaches design étaient en bordure de voirie. Tout roule et le paquet s’est tellement étiré qu’il y en avait partout de chez partout. Le temps est morose. Il fait gris, il ne fait pas très chaud et en plus, il tombe des gouttes en alternance. Cela pouvait être mieux. A la Chaussée Victor Lampe, la traversée est parfaite. Les policiers règlent la circulation. Notez que la section VTT de la police des Collines avait détaché des policiers en vélo pour assurer la protection aux endroits stratégiques. Descente ensuite vers la Rue des Déportés et des Combattants avant de rejoindre la place d’Ollignies. Un agriculteur avait sorti son Ardennais. Reprise de la Chaussée qui a été délimitée par des barrières nadar jusqu’à la Mouplière. Annonce des 10 km au passage à niveau par un panneau ENGIS. Dans la montée vers Bois-de-Lessines, on constate que les occasionnels peinent. C’est dur pour les mollets et le souffle. Mais il n’y en a pas à pieds. C’est déjà ça. Au carrefour de la Rue de la Loge, il y a un ravito spécial. Des déguisés, dont Bryan DEVILLE, sont occupés de se désaltérer … si on peut dire. Nous constatons également qu’il y a des automobilistes vraiment irrespectueux. D’ailleurs l’un d’eux a été pris en chasse par la police dans la remontée du village. C’était hyper dangereux. Que les emmerdés et emmerdeurs restent chez eux !!! Ce n’est tout de même pas pour une journée par année qu’ils doivent commencer à faire ch… le monde. Grand coup de g … . Petit passage face à l’habitation d’un membre de LCOW qui avait mis le petit vélo et les pancartes publicitaires. Philippe BEINE avait mis le drapeau belge. Chez ISABERT, la terrasse était de mise. Beaucoup de monde dont Léon, Simone, Serge, … étaient sur la devanture de leur habitation pour saluer le passage des cyclistes. La population aura donc été réceptive à cette activité. Bien. Arrivée sur la place de Bois-de-Lessines pour un ravito bien mérité. Le stand de LA TROMPEUSE tenu par Xavier PARMENTIER, sa fille et ses proches a fait merveille. Il n’y avait plus moyen de bouger sur la place. Un kiosque avait été monté en face de l’ancien BATTARD. Une fanfare jouait des airs et les géants de Ogy + l’Archer de Bois-de-Lessines dansaient. Animation et ambiance !!! Le club animation semblait bien abandonné lui qui, est souvent source … d’animations. A Bois-de-Lessines, plus de JOVENEAU, ils étaient déjà au château. Dire qu’à l’arrivée, ils seront sur le site final alors que nous ne serons qu’au château. Ils avaient 10 km d’avance. Descente par la Rue Basse, passage en face du domicile de Mathieu CRIQUIELION qui a été évoqué. Passage ensuite non loin de celui de Thomas DEGAND qui a aussi été évoqué. Direction le bois et le château de l’Estriverie du Marquis d’Yves de Bavay. Nous sommes poursuivis par une ambulance et la camionnette du service des travaux de la ville de Lessines. Avouons-le, nous n’avons pas tout fait car l’équipe de LCOW étant réduite pour cause de vacances, nous sommes remontés chez nous avant de retourner pour assurer le suivi de la journée à Lessines. Il a fallu se démultiplier depuis 06h00 ce matin. Arrivés chez nous, le frère de Jhonny SERLIPPENS, un équipier site, avait une fuite. Ni une ni deux, nous lui avons donné une roue pour qu’il puisse terminer son périple. Les rouleurs ont ensuite emprunté la Rue de Gages et sont arrivés aux carrières de Lessines. Remarquez et cela n’a pas été dit qu’elles sont sur Bois-de-Lessines et sur Deux-Acren. Lessines n’en est seulement dépositaire que depuis la fusion des communes. Jacques, il fallait le dire !!! lol Chemin de Mons à Gand, possibilité de voir le trou à partir d’une plate-forme conçue pour. Le Chemin du Pérou est pris dans son sens le plus facile et enfin, vient la Glacenee et passage devant la maison de Claudy CRIQUILION. Claudy a souvent été cité sur les ondes (nous avions le smartphone avec les écouteurs !!!) Tout comme Lou DEPRIJCK et Jean-Claude DROUOT, les enfants du pays. Sur la place du jeu de balle, les géants acrenois sont de la partie. Puis retour par le hallage à partir du pont de Deux-Acren Dixit Jacques, el pu biau villag du mond. Le Ravel ramènent les troupes vers le centre de Lessines et l’Hôpital Notre Dame à la Rose en passant près du chargeur à bateaux. Ce qui fera dire à la journaliste que c’est « le truc » le plus rouillé de Lessines. Et à côté, la malterie NOTTE fait état du passé lessinois. Géants un jour, géants toujours. TRAMASURE est accompagné dans la cour de l’hôpital. Et enfin, l’apothéose avec l’arrivée finale et le passage sous l’arche. Une satisfaction pour beaucoup car 22km si c’est insuffisant pour le cycliste confirmé, c’est largement suffisant pour le commun des mortels. La balade fut belle, la mise en évidence de notre patrimoine a été complet. Nous avons démontré que nous avions des valeurs de toutes natures. Avec tout ce que les visiteurs ont pu voir ou entendre, cela ne peut qu’être une formidable vitrine pour notre entité. Bien entendu, des esprits chagrins se sont demandés pourquoi ne pas être passé à Ogy et Ghoy, voire Wannebecq. Faire une boucle aussi courte nécessite de sacrifier des villages. C’est tout ce qu’il faut en dire. Maintenant, il faut attendre pour savoir si cette venue de la RTBF aura des répercussions à moyen ou long terme. Car le but est tout de même bien que cela ne reste pas un one shot.

Nous avons été étonnés de :

  • Présence de beaucoup de jeunes enfants qui ont fait tout le circuit sur des vélos en roue libre.
  • Beaucoup de lessinois et pas nécessairement des habitués du vélo.
  • Énormément de vélos électriques.
  • Les clubs locaux avaient tenu à mettre l’équipement pour les identifier. Ils auront un article en semaine.
  • Le circuit a plu à beaucoup de monde car il était facile. Nous avons entendu les commentaires.
  • Cette distance entre la tête et la queue était impressionnante. Pas évident à gérer pour la police et les signaleurs.
  • La présence de bénévoles des clubs de l’entité, des signaleurs habituels, pour assurer la sécurité est à signaler. Top. Bravo.
  • Cette ambiance bonne enfant, non agressive, motivante pour l’ensemble des participants.

Un commentaire sur « « LE BEAU VÉLO DE RAVEL » LE PARCOURS. Partie 2. #RaveilLessines2017 #beauvelortbf #vivacite »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s