REFAISONS NOS GAMMES !!! #Berg #Classiques

Photo. Carte tirée de « BAHAMONTES KOERS KAART » – Vlaamse Ardennen. Elle est probablement la plus intéressante car elle contient à la fois, les cafés cyclistes, les monuments, les tronçons pavés et les côtes. Elle est gratuite et s’obtient auprès de l’Office du tourisme de la Province de Flandre Orientale. Mais aussi auprès de l’Office du tourisme des Ardennes Flamandes. Un très bel outil pour faire vos tracés comme pour partir à l’aventure de nouveautés.

Lessines, commune située sur la frontière linguistique, est à un jet de pierre de toutes les localités dans lesquelles passent les classiques. C’est dire si nous sommes des privilégiés. En moins d’un quart d’heure nous pouvons arpenter, en long et en large, le théâtre « des opérations ». Toutes les côtes sont dans un périmètre restreint. Il est possible de voir et revoir passer le peloton à de nombreuses reprises. Mais attention, une course, cela se prépare si vous ne connaissez pas la géographie des lieux. Dans les Ardennes Flamandes, toutes les rues se ressemblent et pour assurer les jonctions, il faudra que vous soyez très attentifs. Sans oublier que le jour des courses, vous serez des milliers à vouloir aller d’un point à un autre … le plus rapidement possible. Par de très petites routes sinueuses encore bien !!! C’est dire si c’est hyper dangereux. #Hyper

Généralement, deux cités francophones font exception à la règle. La première, c’est FLobecq et plus particulièrement La Houppe. La plupart des courses venant de Brakel n’ont pas nécessairement le choix pour rejoindre Louise Marie ou le Kanarieberg. Les terres de débats se situent entre Renaix, Audenarde, Zottegem et Grammont. Le centre névralgique étant Schorisse et Sint-Maria-Horebeke. Donc, le mini col flobecquois est un lieu très fréquenté durant ces trois premiers mois de l’année. La seconde est le Mont de l’Enclus. Jouxtant le Vieux Kwaremont, la Côte des Trieu (Knokteberg) est souvent de la partie. Il est un fait que pour ne pas prendre les grands axes en continu Flobecq et le Mont sont des dérivatifs très utiles.

Si vous êtes des adeptes du long séjour, il est peut-être déjà trop tard pour réserver un gîte ou une chambre d’hôtel. Ce n’est pourtant pas ce qui manque dans notre contrée mais avec les courses, les randonnées pour cyclos organisées dans le même contexte et le tourisme habituel, tout est vite complet. L’an dernier, nous avions rencontré une multitude de nationalités. C’est dire si le commerce local retire un bénéfice certain des épreuves cyclistes.

Quelques côtes qu’il ne faut pas rater si vous êtes dans la région : (il y en a d’autres)

Oude Kwaremont, Kapelberg, Paterberg, Korte Keer, Waaienberg, Foreest, Eikenberg, Leberg, Berendries, Hemelberg, Potteleberg, Parikeberg, Muur, Elverenberg, Pottenberg, Steenberg, Boigneberg, Varentberg, Wolvenberg, Koppenberg, Muziekberg, Kanarieberg, Statieberg, Fayte, … enz. Petit conseil aux néophytes du peloton, restez dans les 25 premiers !!! Ceux qui roulent pour la première fois dans ce « paradis » doivent se demander où ils sont tombés.

N.B : Cette année, vous vivrez les classiques différemment car notre groupe va les pratiquer avant les compétitions. Du vécu avant le grand jour. #Nouveauté

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s