BYE BYE LUDO TWITTER.

Ludo est fort occupé. En outre, il est nettement plus sur Facebook à l’heure actuelle. Nous ne comptons pas lui mettre un fil. C’est en total accord qu’il a été décidé de supprimer son compte. Merci grandement aux nombreux mordus de cyclisme avec qui « LCOW » a connu de très bons moments sur l’oiseau blanc.

Nous continuons sur WordPress avec ce site. Nos activités restent identiques. #MettreLeCyclismeEnValeur  >>> PASSE-PRÉSENT-FUTUR

N’hésitez pas à nous rendre visite. 

« UN PEU DE TOUT ».

Photo. Au « DAUPHINE 2018″. MARTIN, DEGAND (content) et Fabien DOUBEY.

  • Grande nouvelle pour la Belgique. Après LOTTO SOUDAL et DECEUNINCK-QUICK STEP c’est WANTY -GROUPE GOBERT qui vient de recevoir son ticket pour le « TOUR DE FRANCE » 2019. Avec un départ de Bruxelles, une étape qui passera à 5 km de Lessines et surtout un départ de Binche, siège du sponsor WANTY, cela va être une fameuse année pour le team. Il est encore un peu tôt pour dire qui seront les nominés pour juillet mais il y a déjà des certitudes. Thomas DEGAND devrait sans aucun doute rempiler pour une troisième participation. COFIDIS a reçu la seconde place. Il en reste deux à attribuer. Les réseaux sociaux sont en ébullition !!!
  • Mercredi prochain, vous pourrez lire l’entretien de Joris CORNET, l’ancien champion de Belgique sur piste a accepté de s’entretenir avec LCOW. Merci à lui.
  • Depuis quelques semaines de superbes panneaux « MAGRITTE » sont apparus le long des axes principaux de Lessines. TOP !!!

panneau magritte 2019

  • Quelques calendriers annuels sont terminés. Ils seront affichés, tout prochainement, dans la partie droite du site. Restez attentifs !!!
  • Les travaux du Ravel Lessines-Flobecq ont repris en début de semaine. Un très beau chemin, hors circulation, qui est déjà très fréquenté par les marcheurs, joggeurs et cyclistes. Nous aurons très certainement une inauguration au printemps.

ravel less flo 2019 1

  • Plusieurs bonnes réponses ont été données pour le QUIZZ de décembre. Il s’agissait bien de reconnaître le coureur français Thierry MARIE. Nous en avons reçu trois valides. Et au jeu du tirage au sort, c’est Libert PIETERAERENS qui remporte les lots. Libert avait hésité car nous donnions la date des courses de Michel DECLERCQ qui était sur la photo. Et comme MARIE a couru après 1978-79, il pensait à un piège. Félicitation à lui et merci aux autres participants. Prochain QUIZZ, la première semaine de février.

marie 2019

  • La liste des coureurs site de 2019 est en cours d’élaboration. Nous rappelons qu’il n’y aura plus 25 rouleurs retenus comme en 2018. #12 max.
  • Les amateurs de rénovation de vélos attendent certainement l’épisode ‘3’ concernant le « SPLENDOR » de Chris POOLS. (pro) Souvenez-vous, il avait été retrouvé à Mevergnies. (voir les articles précédents) Il avance. Il a été désossé et sera sablé la semaine prochaine. Chris est même prêt à nous faire la peinture. Chaque chose en son temps !!!
  • Nous avons peu de nouvelles de nos coureurs de prédilection comme DESMECHT, BREYNE, VEKEMAN, PICOUX, … . Ils semblent hiberner. !!!! Il est vrai qu’il est encore un peu tôt pour sortir de la torpeur hivernale.
  • Ne vous impatientez pas, nous attendons un retour de Jean-Guy SAPIN pour la visite du musée de PARIS-ROUBAIX. Cela ne saurait tarder !!! Mais ce sera en février, au mieux.
  • Bientôt « VELOFOLLIES ». Nous y serons le samedi après-midi. Cette visite sera très certainement suivie de nombreux retours tant sur le matériel que sur des coureurs/teams.
  • Si vous souhaitez rejoindre notre « petite entreprise », vous êtes les bienvenus. Vous pouvez faire passer des textes, apporter des images, … bénévolement. En effet, chez nous, tout est gratuit et continuera de l’être à moins de ne pouvoir faire autrement. Vous voulez nous contacter ? lessinescyclismeonweb@hotmail.com
  • Nous avions pensé créer une ASBL mais avec l’évolution récente des lois relatives à ces associations, cela devient d’une complexité inouïe. Nous resterons donc en l’état.
  • Vous êtes amateurs d’EXPOSITIONS. Vous nous le rappelez souvent. Après celle de 2018 qui a nécessité un budget conséquent mais aussi beaucoup de disponibilité, nous ne pouvons malheureusement pas remettre le couvert en 2019. Nous aurions pourtant la matière. Mais en 2020, il y en aura une sur les clubs de Bois-de-Lessines. Patience !!! Toutefois, il est possible que nous organisions une bourse (tout ce qui est cyclisme) mais cela reste encore en projet.
  • L’ECA ouvre le bal 2019 dès dimanche !!! Il faut encourager et soutenir les clubs. Sans eux, plus de compétitions … déjà qu’il n’y a quasiment plus de coureurs.
  • BIORACER via Jean-Pierre DUBOIS fourni les maillots de l’Echappée Du Hainaut de Marc BOUILLON. Un bien bel apport pour une fédération qui a le vent en poupe.  DUBOIS et BOUILLON ont été équipiers à l’époque de l’équipe « CEDICO-VILLE DE CHARLEROI ».

Bon weekend à tous !!!

Programme allégé de la semaine. #BKCX #CBCC #kruibeke

Pour le monde du vélo, c’est en Australie, en Colombie, en Argentine et au Gabon qu’auront lieu les premières compétitions de janvier. Pour les belges que nous sommes, ce sera « seulement » le 02 mars avec le « HET NIEUWSBLAD ». En France, ce sera le 03 février avec le « GP LA MARSEILLAISE ». En Italie le 17 février avec le « TROFEO LAIGUEGLIA ». Il est vrai que le second mois de l’année sera déjà très actif. « Patience », il ne reste que quelques jours pour la reprise sur route.

Nous concernant

« L’ENTENTE CYCLISTE ACRENOISE » tient son assemblée annuelle ce dimanche au hall sportif Claudy Criquielion à Lessines. Nous devrions être présents pour la partie publique. En effet, le club compte remettre un prix aux coureurs locaux. ROBYNS, DUBOIS et DEGAND seront honorés.

CYCLO CROSS

L’événement du weekend, – 12 et 13 janvier, sera sans conteste les championnats de Belgique qui se déroulent à KRUIBEKE. Nous devrions y être. (conditionnel) Il y a plus d’une heure trente de route pour se rendre à Anvers.

12 janvier

10u00 – 11u30 Parcoursverkenning
12u00 Heren nieuwelingen 1e jaars
Dames nieuwelingen
30 minuten
12u45 – 13u25 Parcoursverkenning
13u40 Heren junioren
(40 minuten wedstrijd)
LIVE op SPORZA
15u00 Dames
(elite-U23-junioren /40-50 minuten)
3 titels
LIVE op SPORZA

13 janvier

9u00 – 10u30 Parcoursverkenning
11u00 Heren nieuwelingen
2e jaars

(30 minuten)
12u00 – 13u15 Parcoursverkenning
13u30 Heren U23
(50 minuten)
LIVE op SPORZA
15u00 Heren elite m/z contract
(60 minuten)
2 titels
LIVE op SPORZA

Quels sont nos régionaux en lice ?

Il y a deux ou trois débutants 1ere et 2eme année. Idem chez les juniors mais ils ne sont pas légion. Chez les espoirs, CAREME est bien esseulé. Au niveau des élites ss contrat, HENNAUX est dans le même cas. Allez les gars !!!

Chez les élites, la seule surprise vient de MEURISSE qui a pris goût au cross. VAN AERT est l’homme à battre mais AERTS n’est pas encore vaincu.

Paf : 25 € pour le dimanche, 13 € pour le samedi ou le ticket combiné à 30 € pour les deux jours.

PISTE

Samedi et dimanche à GAND.

VTT

Vendredi. ESQUELMES (PECQ) Nocturne. 2 distances. Dimanche. WETTEREN et ESQUELMES.

BIENTÔT UN NOUVEAU MAGASIN DE CYCLES A ATH !!! #PicouxRégis

Photo. Le magasin est en travaux. Merci à Ludo pour la photo.

Un nouveau magasin de cycles va bientôt ouvrir ses portes à Ath, Chaussée de Mons. Le propriétaire n’est autre que l’ancien coureur lessinois et mécanicien chez « WALLONIE BRUXELLES », Régis PICOUX. Régis étant le paternel de Maximilien, ancien de chez TPALM et AGO. Le commerce devait ouvrir l’an dernier mais il y a un peu de retard dans la finalisation. Dès que nous aurons des nouvelles, nous vous tiendrons bien entendu informés. #Entreprenant

Vu l’ampleur prise par le vélo de loisir et le cyclotourisme, il y a de la place pour plusieurs vendeurs dans une localité comme Ath. (+/- 30.000 habitants)

« SOUVENEZ-VOUS » : Roger DE VLAEMINCK. #Bedankt

Photo. Mai 1979, il était dans l’équipe « GIS GELATI » sur le « TOUR D’ITALIE ».

Se remémorer Roger DE VLAEMINCK ne peut se faire en un seul petit article comme le nôtre. Loin de là. Il a réalisé une telle carrière et a un tel palmarès que ce que nous rédigeons en ce moment est tellement réducteur. Ceci n’est donc qu’une contribution minimale pour ne pas oublier qu’il est un des plus grands coureurs, internationalement connus, de toute la Belgique. Le cyclisme des années ’70 et ’80 avait bien des atouts. #Nostalgie

Roger DE VLAEMINCK, 71 ans, c’est tout d’abord 19 années passées chez les professionnels dans de grandes équipes comme : « FLANDRIA », « DREHER », « BROOKLYN », « SANSON », « GIS GELATI », « BOULE D’OR », « DAF TRUCKS », « GIOS », « HITACHI », « EDDY MERCKX », … . C’est 363 victoires acquises sur route, sur piste et dans les labourés. Il était occupé toute l’année !!! « Le Gitan » ou « Monsieur Paris-Roubaix » était bien plus qu’un coureur de classiques, c’était un polyvalent à l’aise partout. Ne perdons pas de vue qu’il a été champion national dans les trois disciplines !!! Et champion du monde en cyclo cross. Imaginez qu’en 1975, il a remporté 52 victoires sur la saison. Cela vous donne une fameuse perspective du champion qu’il était.

roger de vlaeminck 2018 bredene
Merci à Mr Roger DE VLAEMINCK pour la photo.

Le citoyen d’Eeklo est également de ceux à avoir remporté le plus de classiques avec : le « HET VOLK », « MILAN-SAN REMO », le « TOUR DES FLANDRES », « PARIS-ROUBAIX », « LIÈGE- BASTOGNE-LIÈGE », le « TOUR DE LOMBARDIE », la « FLÈCHE WALLONNE », le « CHAMPIONNAT DE ZURICH ». Il a participé aux trois grands tours. Il a gagné des étapes sur le « TOUR D’ITALIE ». Sans omettre le « TOUR DE SUISSE », « LE TOUR DE SARDAIGNE », « LA RUTA DEL SOL », « LE TOUR DE TOSCANE », « TIRRENO ADRIATICO », … . Il semblait dire que tout le monde ne savait pas se concentrer sur une épreuve d’un mois. Raison pour laquelle, il n’a jamais terminé un Tour de France ni un Tour d’Espagne. C’était un véloce, un tenace et un téméraire. Il n’avait peur de rien ni de personne. La classe sur une machine.

En Flandres, le longiligne coursier est une sommité. Un « bekende vlaming ». En Wallonie, il a une réputation de vedette cycliste. Tout le monde l’a déjà vu en TV. D’autres encore l’ont vu « de près » !!! C’est notre cas. C’était sur les critériums de Alost ou sur quelques classiques qui passaient à Grammont. Sauf erreur de notre part, il n’a pas couru à Lessines. Il faut dire que son programme (belge et étranger) était gaillard. Sa présence sur les petites kermesses était donc plutôt rare.

Evoquer Roger DE VLAEMINCK, c’est aussi citer Eric, son frère. L’un ne va pas sans l’autre. Car dans cette famille, tous avaient des jambes de feu !!! Même Geert (fils d’Eric) décédé très jeune.

Merci à Mr DE VLAEMINCK pour s’être laissé tirer le portrait. Nous sommes très heureux de l’avoir croisé à Bredene. Celà nous a rappelé d’énormes souvenirs. Et à vous ???? 

DERNIÈRES IMAGES DE 2018 EN BLOG >>> cyclo cross #TelenetUCICXWC #Namur #SoudalClassics @NikkiBrammeier

Photo. Une belle surprise dans les labourés en 2018/2019, c’est Nikki BRAMMEIER. Souvent présente à l’avant plan.

Ces images sont les dernières de 2018 qui seront placées dans le blog annexe. Une nouvelle page sera ouverte prochainement pour insérer celles de 2019. Et toujours avec les activités locales et les non locales séparées pour vous aider à retrouver plus aisément celles que vous souhaitez consulter.

Merci à Arnaud pour les images du CX de Namur !!!

Lien >>>

http://albums2bsiterogerbaudechon.blogspot.com/p/activites-non-locales-2018.html

CETTE SAISON AU « VC ROUEN », MAX PICOUX FÊTERA LES 150 ANS DU CLUB !!! @madmaxpicoux

Photo. En 2018, il était à Grammont avec les pros. Il aura fait forte impression en terminant 4e d’une course intense.

Maximilien PICOUX est reparti pour une année supplémentaire avec la DN1 du « VC ROUEN 76 ». Un club qui fêtera ses 150 ans d’existence en 2019. Le plus ancien du monde d’après ce qui est indiqué dans son historique.

vc rouen
Nouveau maillot 2019 pour le reconnaître quand il débarquera sur nos épreuves.

La saison de l’athois a été bonne. Regardons ses résultats : Gooik 5e, Templeuve 4e, 22e du Tour de Normandie, 5e à Gits, 12e à la Ronde de l’Oise, 4e à Flobecq, 5e à Sint Laureins, … . Il ne lui a pas manqué grand chose pour en accrocher une belle.

S’il est vrai que les transferts entre la Belgique et la France ne doivent pas être évidents, il cherche toujours a satisfaire ses nombreux supporters. D’ailleurs, il nous avait signalé qu’il indiquait tout sur sa page Facebook pour pouvoir le suivre : https://www.facebook.com/MaximilienPicoux1/  (nous n’y sommes pas) Rouen n’est pas au bout du monde. Nous pourrions même dire que c’est une très belle ville.

Maximilien a des capacités qu’il ne cesse d’améliorer. Il n’a pas dit son dernier mot pour passer dans la catégorie supérieure. 2019 sera très certainement une année importante. Nous pensons qu’il vaut largement certains pros actuels. Qui lui donnera sa chance ???

Nous lui souhaitons beaucoup de réussites !!! Bonjour aux parents !!! 

REFAISONS NOS GAMMES !!! #Berg #Classiques

Photo. Carte tirée de « BAHAMONTES KOERS KAART » – Vlaamse Ardennen. Elle est probablement la plus intéressante car elle contient à la fois, les cafés cyclistes, les monuments, les tronçons pavés et les côtes. Elle est gratuite et s’obtient auprès de l’Office du tourisme de la Province de Flandre Orientale. Mais aussi auprès de l’Office du tourisme des Ardennes Flamandes. Un très bel outil pour faire vos tracés comme pour partir à l’aventure de nouveautés.

Lessines, commune située sur la frontière linguistique, est à un jet de pierre de toutes les localités dans lesquelles passent les classiques. C’est dire si nous sommes des privilégiés. En moins d’un quart d’heure nous pouvons arpenter, en long et en large, le théâtre « des opérations ». Toutes les côtes sont dans un périmètre restreint. Il est possible de voir et revoir passer le peloton à de nombreuses reprises. Mais attention, une course, cela se prépare si vous ne connaissez pas la géographie des lieux. Dans les Ardennes Flamandes, toutes les rues se ressemblent et pour assurer les jonctions, il faudra que vous soyez très attentifs. Sans oublier que le jour des courses, vous serez des milliers à vouloir aller d’un point à un autre … le plus rapidement possible. Par de très petites routes sinueuses encore bien !!! C’est dire si c’est hyper dangereux. #Hyper

Généralement, deux cités francophones font exception à la règle. La première, c’est FLobecq et plus particulièrement La Houppe. La plupart des courses venant de Brakel n’ont pas nécessairement le choix pour rejoindre Louise Marie ou le Kanarieberg. Les terres de débats se situent entre Renaix, Audenarde, Zottegem et Grammont. Le centre névralgique étant Schorisse et Sint-Maria-Horebeke. Donc, le mini col flobecquois est un lieu très fréquenté durant ces trois premiers mois de l’année. La seconde est le Mont de l’Enclus. Jouxtant le Vieux Kwaremont, la Côte des Trieu (Knokteberg) est souvent de la partie. Il est un fait que pour ne pas prendre les grands axes en continu Flobecq et le Mont sont des dérivatifs très utiles.

Si vous êtes des adeptes du long séjour, il est peut-être déjà trop tard pour réserver un gîte ou une chambre d’hôtel. Ce n’est pourtant pas ce qui manque dans notre contrée mais avec les courses, les randonnées pour cyclos organisées dans le même contexte et le tourisme habituel, tout est vite complet. L’an dernier, nous avions rencontré une multitude de nationalités. C’est dire si le commerce local retire un bénéfice certain des épreuves cyclistes.

Quelques côtes qu’il ne faut pas rater si vous êtes dans la région : (il y en a d’autres)

Oude Kwaremont, Kapelberg, Paterberg, Korte Keer, Waaienberg, Foreest, Eikenberg, Leberg, Berendries, Hemelberg, Potteleberg, Parikeberg, Muur, Elverenberg, Pottenberg, Steenberg, Boigneberg, Varentberg, Wolvenberg, Koppenberg, Muziekberg, Kanarieberg, Statieberg, Fayte, … enz. Petit conseil aux néophytes du peloton, restez dans les 25 premiers !!! Ceux qui roulent pour la première fois dans ce « paradis » doivent se demander où ils sont tombés.

N.B : Cette année, vous vivrez les classiques différemment car notre groupe va les pratiquer avant les compétitions. Du vécu avant le grand jour. #Nouveauté

ENTRETIEN : Arnaud GUILLAUME, CHARGE DE ‘COM CHEZ « TEAM DIFFERDANGE-GeBA ». #Top !!!

Corrigé, le 07/01/2018.

Les entretiens de Liam ROBYNS (JUN), Claude DUBOIS (anc président cyclos), Serge DEGAUQUE et Sébastien DEBAYE (course dans les Alpes) sont déjà sur le site. D’autres sont à venir.

Photo. Arnaud était présent à EXPO18 en famille. Merci !!!

Arnaud, nous l’avons rencontré ces derniers mois avec l’équipe T-PALM. Il était souvent avec ses parents. Il n’a pas le permis puisqu’il n’a pas encore l’âge. De fait, c’est un jeune gars qui aime le cyclisme et qui se met gracieusement à sa disposition. Des bénévoles qui aident à ce point la compétition, il n’y en a plus des masses. Il nous semble PRIMORDIAL de les encourager car dans une équipe, la totalité du staff a toute son importance. Il n’y a pas que les coursiers pour constituer un groupe sportif. Il y a trois semaines, nous lui avons demandé s’il était intéressé par un entretien pour LCOW. Il nous a répondu directement de manière positive. Pas évident pour un ado de se lancer dans un tel exercice. Mais vous allez le constater, il s’en sort comme un expert. Il faut dire qu’il commence à connaître le milieu. Ses réponses transpirent la maturité. Merci grandement à Arnaud pour les explications apportées à notre questionnaire.

1) Nous t’avons vu pour la première fois dans le milieu en 2018 avec l’équipe T-Palm. Avais-tu été ailleurs auparavant ?
Curieux que tu ne m’aies pas remarqué plus tôt, car j’ai commencé chez T.Palm fin 2016 ! J’y suis resté jusque septembre 2018. Un peu avant la fin de saison, donc. Je l’ai d’ailleurs précisé sur mon Facebook car l’annonce de mon départ était mal passée, visiblement. Certains croyaient encore que je gérais la page T.Palm, alors qu’en fait, j’avais pris du recul. L’idée de départ tournait dans ma tête déjà depuis l’hiver 2017. L’opportunité de commencer au niveau continental était géniale, j’en remercie encore Pascal pour cela, mais j’avais besoin de partir pour plusieurs raisons.
Avant d’être au PCW, je faisais déjà beaucoup de photos sur chaque course, mais pour mon plaisir. T.Palm était vraiment la 1ere opportunité réelle de m’exprimer dans le milieu.
En janvier 2018, j’ai commencé à rédiger quelques articles pour la revue du club du Royal Namur Vélo (organisateur, entre autres, du Tour de Namur pour élites sans contrat et espoirs). Désormais, c’est moi qui m’en charge (autrement dit, j’en suis l’éditeur officiel) et ma première revue vient de sortir il y a quelques jours ! J’ai 150 versions papier à envoyer chaque trimestre. La revue est aussi disponible sur le web. Je suis bien occupé, mais quand est passionné, on ne compte pas… . (LCOW : Nous avouons. Nous courons tous tellement partout que nous n’avions pas vu Arnaud)
2) Comment as-tu été incorporé au Team T-palm ? Que gerais-tu ?
Pascal Pieterarens et moi sommes tous les deux des collectionneurs de bidons et musettes. Au fur et à mesure des échanges, on a fait connaissance et il m’a invité à suivre une course avec lui. C’était la course des raisins 2016 à Overijse. Puis une autre, etc… Ensuite, il m’a demandé de gérer le Facebook et de faire les photos pour l’équipe bénévolement, car il n’avait personne pour le faire. Il n’a pas le temps de s’occuper de cela. Donc j’ai accepté et j’ai toujours reçu un merci de la part des coureurs. Ils étaient conscients du temps que je consacrais pour eux. Ils me trouvaient très compétent dans l’exercice, alors que j’ai appris « sur le tas » avec mes propres idées et initiatives.
J’ai ensuite proposé à Pascal de changer le site web qui était très vieux… Cela a pris du temps mais j’y suis arrivé, ce site vétuste a été supprimé. Cependant, j’ai géré le nouveau pendant 1 an mais il n’a jamais été publié…
En 2017, je gérais exclusivement le Facebook et les photos mais avec l’expérience, je me suis moi-même mû en « responsable de la communication ». Mis à part mes boulots de gérant de Facebook et photographe, j’ai pu communiquer avec des personnes extérieures à l’équipe, aller au podium, vérifier des résultats à la photo-finish, puis avertir le staff ou les personnes adéquates… J’ai appris sur le tas et je m’en suis toujours bien sorti, je pense. J’étais une sorte d’attaché de presse non-reconnu officiellement, car n’ayant que 16 ans à l’époque. Les coureurs pouvaient compter sur moi, ils le savaient et m’ont toujours bien remercié pour cela. A chaque interrogation, les coureurs se dirigeaient automatiquement vers moi, et je tentais de les aider comme je pouvais… Pour ça, la fin de saison a été particulièrement difficile. Je ne laisse jamais tomber un coureur !
J’ai beaucoup appris par moi-même chez T.Palm. Avec Pascal, j’ai notamment appris le respect des sponsors.
Mis à part mon propre boulot, mes parents et moi, avons presque tout fait pour les coureurs : nettoyage de vêtements, jouer au soigneur quand il n’y avait personne, approvisionnement de bidons quand il n’y en avait plus, et bien plus encore… Preuve que nous sommes des bénévoles rares et que des personnes ont tendance à l’oublier. Je le répète, nous n’avons jamais demandé d’argent en retour. (LCOW : BRAVO !!!)
3) Tu es encore aux études. Tu vas t’engager dans une formation en communication dans le futur ?
J’ai commencé ce boulot pour aider et pour me faire plaisir, pour être intégré dans le milieu du vélo, faire la connaissance de coureurs, membres du staff. Bref, pour faire partie d’une équipe et suivre son quotidien, un de mes rêves. Puis, j’ai reçu tellement de soutien à continuer (de la part de journalistes sportifs, notamment) que je vais donc me lancer là dedans, je pense bien ! Mon objectif à terme : être attaché de presse d’une équipe ou, en tous cas, travailler dans le milieu du vélo.
4) Qu’est-ce qui te passionne dans ce « boulot » ?
Sans aucun doute, le contact avec les coureurs ! Cela m’a fort aidé d’être amené à parler avec des étrangers : notamment pour être moins timide (oui, je l’étais !). On apprend à les connaître au fil de la saison, on les voit chaque week-end, … J’apprécie aussi le fait d’être remercié par la suite, car je sacrifie beaucoup de choses pour des amis et, malheureusement, beaucoup ne l’ont pas remarqué.
Le contact est aussi bénéfique pour m’améliorer dans les langues. A ce propos, « Radio-Tour » m’aide beaucoup ! Apprendre à donner les compositions et à parler en course, c’est quelque chose qui m’irait bien aussi. Je m’en sors mieux, je trouve plus vite mes mots pendant la saison, car j’utilise les langues presque tous les jours, tous les week-end. Ce qui n’est pas le cas en hiver.
Moi qui ne sait pas rester sans rien faire, je ne me suis jamais ennuyé. Même pas en hiver, même si c’est plus calme ! Certains font de la piste, d’autres font du cyclo-cross, il faut toujours surveiller les moindres faits et gestes de chaque athlète. De plus, il y a des travaux à faire pendant l’hiver : présentations des coureurs, recopiage du calendrier provisoire (que je modifie durant la saison si besoin), premières photos individuelles, etc.
5) Tu fais. Tu as fait du cyclisme ? Un de tes sports favoris ?
C’est peut-être étrange mais je n’ai jamais roulé à vélo. Je n’en ai d’ailleurs jamais eu envie.
C’est un de mes sports favoris car, pour moi, c’est le sport le plus dur. J’admire aussi les valeurs que possèdent les athlètes : courage, travail d’équipe, …
6) Maintenant que tu vis pleinement dans le vélo, tu as un regard nouveau dans le domaine. Tu trouves que tout va bien ? Tu aurais une ou deux idées pour l’améliorer ?
Durant mes 2 années chez T.Palm, j’ai suivi assez bien de courses avec Pascal Pieterarens (en particulier) pour voir comment cela se passait avec tous ces véhicules ! J’ai ainsi appris la vie en course. J’avais beaucoup d’à-priori après l’accident d’Antoine Demoitié, que je connaissais assez bien. J’étais encore un peu jeune et assez choqué. J’étais chez lui 2 mois avant le drame… Grâce à ces voyages en course, j’ai eu un regard neuf. J’ai appris à rester davantage neutre et plus posé. Tout ça par moi-même, sans aide extérieure. Avant cela, j’étais plus « explosif » dans mes idées.
C’est vachement compliqué de conduire en course, de garder son calme, de prendre les bonnes décisions en cas d’incident… Je n’ai jamais été stressé avec Pascal, c’est un excellent chauffeur. Les épisodes les plus marquants sont, je pense, les chutes. Je n’en ai vécu que 2 « grosses » à bord de la voiture. La plus marquante, celle de Vincent De Sy au Samyn 2018. Là oui, c’est stressant. Ce que j’aime le plus en course, c’est monter au peloton. J’ai déjà donné quelques bidons, bien que n’étant que simple passager. C’est vraiment chouette, et il faut être très concentré dans ces moments là, un accident est vite arrivé.
Pour répondre à ta 2eme partie de question, non, le vélo ne va pas vraiment bien. Il suffit de regarder le nombre de coureurs sur le marché et le nombre de sponsors qui se retirent pour comprendre. Cette fin de saison a été terrible ! Les bénévoles sont aussi en manque considérable. D’un côté, il y a de plus en plus de gens qui veulent être payés et d’autre part, il y a des gens qui ne remercient pas les bénévoles… Certains peuvent alors baisser les bras, ce qui n’est pas mon cas.
Je ne pense pas avoir assez d’expérience pour proposer des solutions concrètes. Je n’ai que 17 ans, je suis dans le vélo depuis 6 ou 7 ans maximum… Je ne veux pas me prendre pour ce que je ne suis pas.
7) Te voilà incorporé au « Team Differdange GeBa ». Alors ? Une promotion ? Une belle équipe ?
D’abord, un petit mot quant à mon départ. Je préfère éclaircir la situation pour qu’il n’y ait aucun malentendu. J’ai pris la décision de quitter T.Palm fin septembre, avec effet immédiat. Plusieurs raisons m’y ont poussé. J’ai pris cette décision entièrement seul, aucune personne extérieure à l’équipe ne m’y a poussé. Par ailleurs, la fin de l’équipe n’a strictement rien à voir avec mon départ. Même si l’équipe continuait, je m’apprêtais à partir.
Je suis surpris de ne pas être resté trop longtemps sans équipe : j’ai reçu entre 5 et 10 propositions en 3-4 jours ! Il y avait vraiment de tout : des clubs élites, U23 ou de jeunes ainsi que des conti, du belge et de l’étranger, et encore d’autres propositions venant d’organisations, etc… Je ne m’attendais pas à autant ! Je dois te remercier pour l’article que tu as publié sur ton site, cela a sans doute aidé. Differdange est venu à moi, sans que j’aille frapper à la porte de qui que ce soit, et cela m’est semblé être la meilleure option. Rester en conti n’était pas le facteur le plus important, mais c’est quand même chouette d’être avec les pros de temps à autre. J’ai pu, pendant l’hiver, me rendre chez plusieurs personnes (des gens qui connaissent vraiment le vélo) et qui m’ont dit que j’avais fait le meilleur choix. J’ai pu prendre la bonne décision au moment adéquat. Il était temps que je change d’air.
Mon choix pour Differdange ne veut pas dire que les autres propositions sont mises à la poubelle, loin de là.
8) Tu as certainement déjà pu prendre tes marques. Impeccable ? Tu va aider sur quels supports ?
J’ai été accueilli comme jamais je ne l’avais été auparavant ! Je pense que le management a conscience qu’un bénévole comme moi est rare. On m’a invité 3 jours au team building, mais j’ai malheureusement dû décliner l’invitation suite à mes examens scolaires… J’y suis cependant allé une soirée, histoire de prendre contact avec l’ensemble de l’équipe.
J’ai aussi pu découvrir des applications web que je ne connaissais pas.
9) La distance ne va pas te poser de soucis ?
Quand j’étais invité à une réunion/présentation avec T.Palm, je devais me déplacer sur Verviers le plus souvent. La différence de trajet entre Verviers ou le Luxembourg n’est pas énorme. C’est une histoire de 20 ou 30 kilomètres en plus… J’avais d’autres propositions plus proches mais j’ai choisi de sortir des sentiers battus. Tel est le meilleur moyen pour prendre de l’expérience.
Evidemment, le programme de T.Palm était (selon moi) le meilleur. Les coureurs ne pouvaient pas trouver mieux, c’est certain. Differdange fait quand même assez bien de courses en Belgique ou en France. Je pense au « Criquielion » ou à Overijse. Je découvrirai sans doute une course ou l’autre avec eux. Mon programme à moi va donc changer un peu, mais les grandes lignes seront les mêmes.
10) Quelles sont les missions qui te sont confiées ? Tu vas prester seul ou dans un groupe ?
La page du « Team Differdange GeBa » était déjà gérée par plusieurs personnes, à tour de rôle. Avec mon arrivée, je serai épaulé par 2 d’entre elles. Une pour me communiquer les infos, l’autre pour tout ce qui est l’aide informatique, en cas de besoin. C’est l’avantage par rapport à T.Palm, je serai entouré de gens connaisseurs dans ce domaine. Je pourrai donc y améliorer mes compétences. Ce sera davantage « pro ».
Je vais poursuivre sur ma lancée tout en respectant les consignes du management. A première vue, ils semblent assez ouverts d’esprit.
Ma mission première sera en tous cas de gérer tout ce qui se trouve sur le web, et les photos. J’avais eu la chance, l’an passé, d’avoir mes propres photos individuelles sur les cartes que Pascal vendait. J’espère aussi rééditer cela cette année avec Differdange.
11) Tu peux nous parler un peu de l’équipe ? Staff, coureurs, … ? Programme ?
L’équipe « Differdange GeBa » possède 15 coureurs dont 3 belges (2 wallons, 1 flamand), 2 néerlandais, 2 allemands, 1 français, 1 américain, 1 hongrois et une majorité de luxembourgeois, forcément. Il y a eu un changement dans la direction juste avant que je n’arrive. Le programme n’est pas encore vraiment fixé à l’heure actuelle. La présentation devrait avoir lieu le mois prochain et j’y serai présent.
12) Tes attentes/espoirs pour 2019 ?
J’espère que les coureurs du « Team Differdange GeBa » feront d’excellents résultats. J’y étais habitué de plus en plus chez T.Palm, surtout en 2018, ils ont été au top !
Mon objectif à long/moyen terme est de vivre de ma passion. Je pense pouvoir le faire et je donnerai tout ce que j’ai en moi pour y arriver.
Mon rêve est de créer une équipe continentale et d’y réunir tous mes amis coureurs, DS, soigneurs, mécanos, …  Si je gagne à la loterie, je me lance ! Je ne suis pas fou, je sais ce que cela implique !
13) Je tiens à préciser, aussi, que je suis bénévole. Je sacrifie mon temps et mon argent (pour les déplacements, l’électricité, notamment) au service des autres. Je me fais seulement rembourser l’impression et l’envoi de la revue que je rédige. J’attends donc un « merci » en retour de tout ce que je fais. Bien sûr, je me ferai payer un jour, il faudra bien que je puisse me payer à un moment donné, mais le bénévolat est, je pense, le meilleur moyen d’acquérir de l’expérience en amont. (LCOW : CHAPEAU !!! C’est ce qui manque incontestablement à notre sport … les gens désintéressés)
Encore un grand merci pour l’article.
A bientôt ;
Arnaud
LCOW : Le voilà relancé pour une saison avec le « TEAM DIFFERDANGE GeBa ». Une belle équipe qui avait PARDINI, CATANIA, DONDERS, VERWAEST, … dans ses rangs l’an dernier. Cette fois, ce sera : DERUETTE, DEGUIDE, BEARD, CENTRONE, FRANZ, KOCKELMANN, MOL, PATTYN, PETELIN, THILL, VAN ELZAKKER, DA SILVA, MULLER, ROSZA et WINTER. Nous entendrons certainement parler d’eux en 2019. Quant à Arnaud, pas de doute qu’il saura rapporter tout ce qui concerne ses nouveaux partenaires dans les moindres détails. Nous l’avons vu à l’oeuvre et nous savons qu’il aime le travail de qualité. C’est un perfectionniste. Bonne chance à Arnaud et à son team !!!
>>> Sur que si nous voyons des « DIFFERDANGE » sur nos routes proches, nous ne manquerons pas de lui faire un retour … . lol

MOTO CROSS DES NATIONS 1997 A NISMES. Stefan EVERTS Y ÉTAIT.

Corrigé, le 06/01/2018.

Photo. EVERTS, BERVOETS et SMETS lors de la présentation des équipes dans le centre ville. Regardez qui porte le panneau « BELGIQUE » !!! Oui, c’est bien le grand Joël ROBERT, alors sélectionneur FMB pour les nations. #Nostalgie

Stefan EVERTS venant de passer un mauvais moment, cela valait bien un petit coup de rétroprojecteur !!! #MOTOCROSSMYPASSION Pour les néophytes, Stefan, ce n’est pas Harry. Harry, c’est le père. Stefan a été 10 fois champion du monde alors que Harry l’a été à cinq reprises.

13 et 14 septembre 1997, nous étions à Nismes. L’année précédente, nous étions en Espagne, à Jerez de la Frontera. Les américains avaient terminé à la première place avec EMIG, MC GRATH et LAWSON. En Belgique, c’était la revanche. Nismes se situe entre Chimay, Philippeville, Givet et la frontière française. Pour le milieu du moto cross, c’était le centre du monde. Une foule incroyable s’était déplacée pour l’événement. Le circuit Saint-Joseph était un lieu magique, panoramique. Il s’y déroule d’ailleurs encore des épreuves de l’AMPL (fédération de la Province de Liège) de nos jours. Les circuits ont tous, quasiment, disparus. Les belges avaient une belle équipe : Marnicq BERVOETS, un régulier, Joel SMETS, un vrai bûcheron et Stefan EVERTS, la classe !!! Et ils l’ont fait !!! Ce ne fut pas sans mal. Quelle journée.

mcnations19997
Une foule des grands jours entoure EVERTS et SMETS après la 3e manche. Signe de victoire aux NATIONS 97.

Les italiens FEDERICCI, CHIODI et BARTOLINI sont 2e et les anglais DOBB, EASTWOOD et NICOLL sont 3e. Les américains DOWD, LAWSON et EMIG pourtant drillés par un Roger DECOSTER en costume chef d’équipe n’ont rien pu faire. Les français BOLLEY et VIALLE, l’allemand BEIRER et le néo zélandais KING avaient fait forte impression. Soyons honnêtes de dire que les anglais pouvaient l’emporter au vu des deux premières manches. NICOLL avait mangé du lion. La troisième ayant été à l’avantage des belges. Quel suspens … .

N.B : A ce jour, EVERTS est sorti de clinique après avoir été placé aux soins intensifs suite à une crise de paludisme. Il avait roulé un cross philanthropique en Afrique.

Voici un lien qui vous permettra de revoir des images inédites >>> 

http://www.legrenierdejeanpol.com/index.php?topic=5438.0